Sélectionner une page


Si vous suivez un peu ce qui se passe du côté de la domotique, vous connaissez sûrement des systèmes comme Lutron ou MyHome chez Legrand… Ces systèmes sont bien sympatiques, mais aucun ne cumule à la fois les possibilités modernes de monitoring et activation à distance avec la gestion de l’énergie (affichage des consommations et de la génération d’énergie si vous êtes équipés solaire/éolien), le tout avec un design sympa (les solutions Lutron par exemples sont très complètes mais les interrupteurs muraux sont horribles).
Niko (fabriquant d’origine belge reconnu mais encore discret en France, plus pour longtemps avec leur gamme Mysterious) proposait un système domotique depuis de longues années, mais il était nécessaire de le moderniser. Ils ont clairement fait le bon choix en faisant table rase et en proposant une solution complètement nouvelle. Niko Home Control permet désormais de contrôler complètement une maison : gestion des lumières, volets, chauffage et ventilation directement ou par scénarios, affichage de la consommation d’électricité, d’eau et même de gaz, affichage de la production d’énergie, contrôle par interrupteurs muraux, panneau tactile et smartphone, en attendant le contrôle via internet…
Tout est géré, tout est sous contrôle.

Côté technique, l’installation est centralisée : les platines murales sont alimentées en basse tension et reliés à la centrale dans l’armoire électrique. Une seule boîte d’encastrement suffit pour chaque point de commande, on peut décider à tout moment d’ajouter ou de retirer des boutons. Les différent appareillages (circuits d’éclairages, prises de courant et autres) sont eux aussi reliés directement à la centrale. Ce type de câblage est spécifique et ne peut donc être réalisé qu’à la construction ou en rénovation complète. Ensuite, la partie programmation (réalisée par un installateur) est des plus intuitive : on programme des fonctions pour chaque bouton, de façon complètement visuelle via un PC relié à la centrale et le logiciel Niko. On peut lier plusieurs actions à l’activation d’une seule commande (typiquement, activer la ventilation en même temps qu’on allume la lumière des toilettes) et programmer des temporisations. Le plus fort, c’est que grâce à cette construction, rien n’est figé, il suffit de se reconnecter à la centrale pour reprogrammer en quelques minutes une fonction (par exemple, piloter une prise électrique avec un interrupteur qui initialement pilotait une lampe… Tout est possible).

Alors, ce Niko Home Control est l’installation électrique parfaite? Hélas non, il reste des défauts… Par exemple, pour le moment aucun module n’existe pour commander les éclairages led RVB, de plus en plus présents. Autre manque : le pilotage de l’installation à distance (depuis votre bureau ou votre smartphone, via internet) ne sera disponible que l’année prochaine. Idem pour l’interfaçage domotique/réseau multimédia (quitte à avoir un système domotique, je veux que les volets se baissent et que la lumière se tamise dans le salon simplement quand j’appuie sur la touche Cinema de ma télécommande!) : pour le moment ce n’est pas disponible. Autre chose pas disponible : une autre gamme de finition pour les interrupteurs. Actuellement, c’est juste la gamme Intense qui est disponible. Simple et épurée, elle passera partout… Mais on espère qu’un jour la gamme Mysterious sera compatible.
Dernier reproche : ce système peut afficher votre consommation en euros. Mais pour cela, vous devrez saisir manuellement le prix de votre électricité, pas forcément pratique en ces périodes d’augmentation constante, on aurait préféré simplement entrer notre contrat électrique (EDF ou autre) et que tout soit mis à jour de façon invisible.
Niveau prix, Niko nous annonce un budget d’environ 2% d’une construction. Pas forcément donné, mais économique sur le long terme (Niko annonce des économies de 5 à 15% avec leur système).

Les + :
+ Système domotique le plus complet du marché
+ Flexibilité totale
+ Monitoring de toutes les consommations (électricité, eau, gaz) et de la production électrique
+ Mise à jour à distance et transparente
+ Possibilité future pour l’installateur d’effectuer des modifications à distance
+ Commande totale via écran tactile/smartphone/iPad en wifi

Les – :
– Pas encore de module pour commander des éclairages RGB
– Le pilotage à distance via internet n’arrivera que plus tard
– Nécessite un câblage spécifique et le recours à un électricien spécialiste : pas une solution pour bricoleurs!
– Interfaçage avec le réseau multimédia pas encore disponible
– Pour le moment, une seule (belle) gamme d’interrupteurs disponibles, et pas les sublimes Mysterious
– C’est l’utilisateur qui entre le coût de son électricité dans le système. On aurait préféré un coût actualisé automatiquement, l’utilisateur ne devant saisir que son contrat EDF (ou autres).