Sélectionner une page


C’est parti pour l’IFA à Berlin… Au niveau TV, notre oracle nous avait prédit des objets de plus en plus similaires d’un point de vue design (une dalle et c’est tout) : on y est vraiment… Les bords s’amenuisent et maintenant la finesse est réellement impressionnante sur les produits en magasin (seule tendance au niveau design : certains constructeurs se sont mis à copier le look iPhone/iPad avec des coins arrondis). Le son continue à souffrir de cet amaigrissement, et la technologie de production de son par vibration de la dalle entière semble avoir disparu… Côté télécommandes (presque le dernier élément de différentiation), rien de très neuf, la télécommande Samsung affichant les chaines de TV étant déjà disponible en rayon, Philips restant sur ses (très sympathiques) galets et LG ne semblant pas vouloir sortir sa « wiimote ».
On s’attendait à ce que les constructeurs poussent encore très fort sur la 3D (qui a fait de réels progrès en terme de séparation des images gauche/droite, mais rien d’exceptionnel côté fréquence de rafraichissement ou luminosité avec lunettes), et bien c’est le cas, tout le monde s’y est mis. Le sans lunettes n’est pas pour aujourd’hui, par contre la technologie passive semble commencer à sortir des milieux « réservés aux professionnels », sûrement parce que les constructeurs (en fait, pour le moment c’est seulement LG) se sont aperçus que les consommateurs n’ont pas envie de payer cher pour des lunettes actives, et aussi que ces gros machins font mal au nez, quand on peut les porter (si on a déjà des lunettes, ce n’est pas toujours gagné). Mais tout le monde sait que c’est le contenu qui fera que ce marché prendra, ou pas, et ce n’est pas avec des films comme Piranhas 3D que la mayonnaise prendra…
Alors, quoi de (vraiment) neuf pour nous faire changer de télé?

Et bien cette année, la télévision connectée commence à s’organiser. On connaissait déjà les TV avec widgets et accès à internet, mais en faisant chacun leur petit système dans leur coin, les fabricants ne pouvaient pas offrir un contenu vraiment digne d’intérêt. Heureusement, les constructeurs ont réussi à se mettre d’accord (Philips, LG, Loewe, Toshiba, Sharp), mais aussi les diffuseurs (France télévisions, TF1, M6 et les autres), et on devrait enfin voir arriver un concept de télévision interactive crédible, le HbbTV (Hybrid broadcast broadband TV). Non seulement il peut se concevoir comme un super télétexte en proposant du contenu supplémentaire pour chaque chaine, mais c’est aussi et surtout une vraie plateforme d’interactivité, bien intégrée dans l’univers de la chaîne, pour par exemple participer aux sondages en direct, visualiser la recette du jour tranquillement (et bien sûr l’envoyer à ses amis par mail ou Facebook). La télévision rentre enfin à l’ère de l’interactivité.

Côté plateformes plus avancées, en l’absence de nouvelles du côté d’Apple (la nouvelle Apple TV étant loin d’être une révolution) ou de la plateforme de Google, c’est du côté d’un petit constructeur suédois qu’il fallait se tourner : People of Lava, qui présentait la Scandinavia, une TV faisant tourner un système basé sur Android. Le résultat est très intéressant puisque les possibilités de la télévision deviennent celles d’un petit ordinateur (ou d’un smartphone, au choix), téléchargement d’applications dédiées inclus, le tout avec une interface à peu près bien pensée.

La télévision cherche maintenant à s’adapter à son époque en proposant les avantages de l’internet pour conserver sa place d’écran principal du foyer, mais les diffuseurs sont encore trop frileux pour proposer des contenus entièrement délinéarisés (chaînes uniquement VOD, WebTV). Si la télévision veut réussir sa révolution, il va falloir créer une synergie complète entre diffuseurs et constructeurs, et c’est loin d’être gagné. Même Apple avec son Apple TV nouvelle version semble avoir du mal à fédérer les diffuseurs…