Sélectionner une page

Lampe organique
Côté lampes, chez Maison et objet, la tendance, c’est la l’économie d’énergie et l’organique… Côté économie d’énergie, la solution privilégiée c’est la LED, parce que c’est ce qui se fait de mieux en efficacité énergétique actuellement, et la puissance de ces petites sources lumineuses devient suffisante pour l’utiliser dans des lampes qui perdent de plus en plus leur côté gadget. La tendance organique vient peut-être d’une caractéristique propre aux LED les plus puissantes du moment : elles donnent une lumière froide proche du bleu (il existe évidemment des LED offrant une lumière blanc chaud, mais les plus efficaces pour leur puissance lumineuse sont celles dont la lumière est blanc froid), proche de la lumière de méduses, dont plusieurs lampes s’inspirent… Petite sélection en images!
On commence par les créations signées Les Fourmis Bleues, une société marseillaise qui propose des lampes modulables grâce à des habillages aimantés (photo en tête d’article), qui n’utilisent pas de LED, mais des lampes fluocompactes, elles aussi économes et assez « froides », ou ces lampes Saibo en polyéthylène recyclé, qui cachent des petites LED dans leur corps :
Lampe Saibo les Fourmis Bleues

On continue avec Perles de pluie, une très belle création dans le même esprit, mais en plus délicat, faite de silicone et fibres de soie, signée Tzuri Gueta:
Lampe perles de pluie Tzuri Gueta

Ces suspensions me rappellent beaucoup la fameuse lampe Jellyfish de Cinna, commercialisée depuis un petit moment déjà, et qui me tente de plus en plus… Elle trainait ses tentacules dans un coin du salon :
Lampe Cinna Jellyfish

On finit par une prouesse technique, avec la lampe Pull Over, signée Bina Baitel, dont les fibres optiques sont noyées dans une gaine plastique… Elle cherche encore un éditeur qui osera la produire.
Lampe Pull Over Bina Baitel
Lampe Pull Over Bina Baitel