Sélectionner une page

beotime Bang & Olufsen
Bang & Olufsen sort un nouveau gadget… Histoire peut-être de se sortir de la difficile situation financière dans laquelle tous les fabriquants de hifi sont plongés, avec un petit bidule peu coûteux à produire, au prix qui reste dans le domaine de l’abordable dans l’univers de la marque danoise, et avec une forte marge à la clé (ou alors pas du tout, juste parce qu’ils l’avaient dans le tuyau des nouveautés à paraître depuis longtemps et que le budget d’investissements nécessaires à sa production est raisonnable).
Alors qu’est-ce donc que ce remake de la flûte enchantée destiné aux chambres à coucher et signé Steffen Schmelling (designer encore nouveau pour B&O)? Il s’agit ni plus ni moins que d’un réveil, appelé BeoTime.
L’idée n’est pas seulement de s’en servir comme d’un classique réveil, avec une douce mélodie soigneusement accordée par les experts en acoustique de Bang & Olufsen, avec un style totalement hors du commun, non, en fait cette flûte va vous servir à dresser votre système audio/vidéo (si vous êtes client de la marque) en proposant de l’allumer à l’heure choisie, histoire de vous réveiller au son de vos morceaux favoris, sur vos enceintes à 3000€ plutôt que sur un réveil au minuscule haut parleur grésillant.
Intention tout à fait louable, je serai presque vendu au concept s’il n’y avait un hic : ok, je suis du genre à craquer sur tous les gadgets siglés B&O, mais si on y réfléchit un peu, on se dit que plusieurs produits de la marque (et d’autres marques) proposent déjà des timers intégrés pour réaliser ce genre de fonction… Mais en général cette fonction est toujours enfouie dans des dizaines de sous-menus pas vraiment accessibles et conviviaux, quel que soit l’appareil.
Alors plutôt que de mettre 320€ dans un BeoTime, je préférerai disposer d’un timer vraiment agréable à utiliser sur mes équipements audio/vidéo. Ok, je ne disposerai pas du dernier design statement à poser au bord de mon lit, mais je vous avouerai que je ne suis pas plus séduit que ça par une flûte de 40cm de long avec de tous petits écrans LCD qui s’illuminent en touchant l’instrument, et disposant de commandes assez peu ergonomiques (puisque en lisant le mode d’emploi on peu constater que pour s’en servir comme une télécommande, il faut plusieurs appuis de touches juste pour allumer son système). Style over substance? Sûrement, mais quand on veut démarquer un réveil matin de la concurrence, il est difficile de faire autrement. En résumé, je n’achèterai pas, mais ça va bien se vendre quand même (et j’en profiterai pour voir si j’ai une fonction timer sur mes appareils)!