Sélectionner une page

Leyio
Leiyo, c’est une petite marque française qui fait un peu de bruit sur le net en ce moment avec une idée qui pourrait sembler bonne : leur produit, qui porte le même nom que la société, est présenté comme le premier PSD (Personal Sharing Device). En résumé, c’est un peu l’évolution de la clé USB : un petit appareil autonome sur lequel on stocke une quantité de données (16Go pour le moment). Ensuite, il suffit de connaître une personne avec un Leiyo pour lui transférer les fichiers de son choix grâce à un petit mouvement du Leyio (décidément, les accéléromètres n’ont jamais été aussi tendance…), rappelant un geste de lancer (la matérialisation de concepts virtuels est aussi très trendy semble-t-il… Normal, on en a déjà parlé!) tout ça très rapidement grâce à la norme UWB (10Mo/s). Et si votre ami ne possède pas ce gadget, pas d’inquiétude, un port USB permet de transférer tout aussi simplement les données, tout ça sans avoir besoin d’un ordinateur. Dernier détail : le lecteur d’empreintes digital ne manque pas à l’appel des fonctions branchées du Leyio, histoire de sécuriser un peu l’engin.
Alors? Pourquoi ne suis-je pas emballé par le concept?? Et bien parce que pour résumer, c’est à mes yeux l’illustration typique de la solution à la recherche d’un problème… Et bien oui, ce genre de transfert, en moins sexy (car pas de gestuelle associée, mais du coup peut-être aussi en moins ridicule), vous le faites déjà quotidiennement quand vous envoyez à vos amis les photos de votre téléphone, ou de la musique, ou des sonneries, ou ce que vous voulez, via Bluetooth (d’accord, les utilisateurs d’iPhone ne peuvent pas bénéficier de cette technologie de transfert, mais ça existe quand même depuis des années…). Ok, c’est moins rapide… Mais qu’est-ce qui empêcherait la technologie UWB, toute jeune, de se répandre dans tous les téléphones (si ça rentre dans un Leyio, pas d’inquiétude, des constructeurs l’intégreront dans leurs téléphones)? Et si ce n’est pas elle, je rappelle pour les distraits que le Bluetooth 3 devrait offrir plus ou moins les mêmes capacités en s’appuyant sur la simplicité de connexion du bluetooth tout en boostant les transferts de données via l’utilisation du wifi, tout ça en utilisant le hardware déjà présent dans beaucoup de téléphones (oui, car les téléphones wifi+BT, ça court quand même déjà les rues). Donc si votre téléphone fait déjà quasiment la même chose, pourquoi opter pour Leyio, qui en plus n’offre aucun moyen de lecture des fichiers?
Mais le pire, c’est que le concept même est biaisé : Leyio vend un moyen de transférer des fichiers sans passer par un ordinateur, ce qui, avouons-le, est une bonne philosophie… Le problème est que vous êtes obligés de passer par un ordinateur pour que ça marche : si vous voulez échanger des fichiers perso (et pas juste faire du transfert P2P pirate dans la cour de récré ou à la pause café), le seul moyen de remplir le Leyio est de le connecter à un ordinateur… Or de nos jours la majorité des fichiers perso du bon gars moyen est générée par… Son téléphone portable! Et oui, le portable c’est la machine à tout faire qui est la principale source d’enregistrements audio, vidéo ou photo (principale en terme de nombre de fichiers créés, pas en terme de qualité…) d’une majorité de personnes. Donc imaginez la scène : vous venez de tourner un super film en HD avec votre dernier téléphone, et pour en faire profiter vos amis, vous allez copier ce film sur votre PC pour ensuite le transférer sur votre Leyio, pour au final avoir la possibilité de l’envoyer « over the air » aux autres Leyio… Si vous n’aviez que le bluetooth pour envoyer le précieux fichier, il y a des chances pour que le transfert soit complet avant d’avoir fini la manip nécessaire pour le Leyio!

Leyio, ou l’art d’être à côté de la plaque avec les technologies les plus jeunes et tendance du monde… Ils annoncent une sortie en avril (j’avoue que sortir un gadget totalement inutile qui implique pour être sympa que certains de vos amis l’aient aussi, tout ça en temps de crise, c’est pas vraiment la fenêtre de tir idéale côté commercial), à un prix inconnu (mais l’UWB ne doit pas encore être vraiment donné) : vous l’aurez compris, pas la peine de vous précipiter!
Leyio