Sélectionner une page


Ce test va un peu changer des précédents, vu que cette fois-ci, Samsung (via Heaven, que je remercie chaleureusement) m’a proposé de tester un caméscope… Et étant donné que je n’ai jamais possédé de caméscope, ce sera vraiment un test débutant… Autre très grosse nouveauté : vous allez pouvoir gagner ce joli jouet!!! (et ce n’est même pas une blague… En attendant que Samsung me fasse un cadeau à moi, ils en font un à vous! Si ça continue je vais arrêter les tests, je suis jaloux!) Les modalités de ce concours de commentaires sont en fin d’article. Mais commençons par le test de ce jouet.

Design
La forme de canette est vraiment agréable, on peut le glisser vite fait dans n’importe quel sac, et le placer dans un porte gobelets de sa voiture, plutôt sympa…
Là ou je suis moins enthousiaste, c’est sur la qualité des matériaux : Samsung se sent toujours obligé de nous sortir des produits avec un design sympa, mais avec un petit détail qui fait tâche. C’était déjà le cas avec les téléphones qu’on a testé, maintenant avec ce camcorder, c’est pareil : tout est plutôt bien fini, mais le plastique couleur argent choisi pour orner une partie de la poignée fait vraiment toc, je m’en serai bien passé, surtout sur un caméscope à presque 700€! (notons quand même que la partie avant de l’appareil, le bloc optique, est réalisé en métal.
Autre problème de ce caméscope : les boutons ne tombent pas bien sous la main : la commande d’allumage est placée trop bas, la commande d’enregistrement n’est pas bien placée alors que c’est quand même le bouton le plus utilisé sur ce genre d’appareils, et il m’est souvent arrivé d’activer le zoom par erreur avec mes grosses mains, vu que sa commande est directement placée sous les doigts et qu’elle est plutôt sensible. Bon, Samsung a quand même trouvé à ajouter un petit plus ergonomique avec une poignée rotative : c’est assez utile de temps en temps.
Donc pour résumer : un design sympa qui permet une bonne prise en main, un peu entaché par, et c’est une habitude chez Samsung, quelques matériaux mal choisis, et un placement des boutons mal choisi (en tout cas avec des grandes mains comme les miennes, c’est pas ça…)


Si le bouton d’enregistrement tombait sous le pouce, ce serait déjà mieux…

Performances
Premier petit détail qui risque de freiner l’achat de certains : l’objectif n’est vraiment pas grand angle, c’est un 50mm au plus large : pas top si vous aimez les plans larges. De mon côté je pensais que ça allait vraiment me fâcher, et puis finalement, au quotidien ça ne m’a pas trop dérangé. Mais il faut savoir que pour les plans larges que je veux immortaliser, je préfère en général des photos, et que le caméscope était pour moi un petit complément lorsqu’il y avait quelque chose qui bougeait à montrer… Si contrairement à moi vous ne vous baladez pas avec un reflex et un objectif grand angle en plus du caméscope, réfléchissez bien à ce défaut : il existe des convertisseurs grand angles, mais ça reste moins pratique et qualitatif qu’un objectif grand angle de base. Avec un tel objectif, les plans d’ensembles sont à oublier en intérieur, vous tournerez bien plus souvent des plans rapprochés des invités que des plans de groupe!

Autre point où ce caméscope s’en sort tout juste dans la moyenne : la qualité sonore. Les micros positionnés vers le bas n’y sont peut-être pas pour rien… Mais peu de micros intégrés offrent un rendu exceptionnel : Samsung ne sort pas du lot de ce qu’on peut trouver sur ce genre de machines.

Au niveau qualité vidéo, et bien les enfants, on peut dire qu’il ne s’en sort vraiment pas mal ce petit Samsung : en 1080p, l’image est bien détaillée, le piqué est bon : le capteur 1080p et l’optique Schneider Kreuznach s’en sortent bien. Les puristes remarqueront sûrement, en cherchant bien, que la compression mp4 fait perdre un peu de détails dans certaines situations, mais il faut vraiment y faire attention, et au moins les fichiers ont une taille presque raisonnable (vous remplirez les 8Go en 70min si vous filmez en 1080p). A vous de choisir, mais si comme moi ce que vous attendez c’est des films en HD assez propres pour les montrer aux copains sur votre écran plat en full HD, ce caméscope devrait suffire. Si par contre vous êtes un utilisateur avancé qui veut vraiment le top de l’image parce qu’il sait filmer à la perfection (armé d’un trépied pour éviter les bougés), le petit Samsung risque de ne pas suffire, et c’est là que les marques plus traditionnelles (Sony, Canon, Panasonic) pourront peut-être faire la différence, mais je n’en suis pas sûr si l’on reste dans cette gamme de prix.


Sur sa base de connexion/rechargement, légèrement inclinée pour accéder facilement à l’écran tactile (donc plein de traces de doigts)

Tiens, j’ai vu des sites qui disaient que ce petit caméscope est dépourvu de prise HDMI… Ce n’est qu’à moitié vrai, puisqu’il est fourni avec une petite station qui permet de le charger, mais aussi de le connecter en USB et en HDMI. Donc on est sauvés! (bon, j’avoue que j’ai eu quelques coupures de son en HDMI connecté à un téléviseur Sony, avec un joli message d’erreur « format de son nom pris en charge » : espérons que ce ne soit qu’un bug isolé). Sur le caméscope lui-même, vous disposez tout de même d’une prise USB et d’une prise Component/S-vidéo propriétaire (il faut y connecter le câble adaptateur fourni), dissimulées derrière une petite trappe bien faite, histoire de pouvoir partager ses vidéos quand on a pas la base.

Les connexions sur la base, dans l’ordre : alimentation, USB, component/S-video, et HDMI.

Côté point noir, notons l’absence d’un stabilisateur optique : Samsung vend son caméscope comme stabilisé numériquement, traduisez par « non stabilisé », ce sera plus vrai. Donc hélas, quand vous commencerez à zoomer un peu, ça va bouger. Heureusement que quelques logiciels de montage proposent la correction des tremblements après coup (j’attend avec impatience mon petit iMovie ’09 qui propose cette fonction), mais si vous souhaitez conserver la résolution maximale de la vidéo, alors point de salut, ce sera trépied, ou allez voir ailleurs! Pour moi au quotidien, ce manque de stabilisation était le plus gros point noir de l’engin, mais il est vrai que quand j’aurai reçu mon exemplaire du nouveau iLife, je risque de sauver mes vidéos tremblantes!
Aller, vu que vous êtes sages, je vous refile un rush absolument inregardable et sans intérêt, juste pour que vous ayez un aperçu de ce que ça donne de filmer avec le HMX20c tout en marchant (ça se passe sur le port de Copenhague et il fait très froid…). Vous pourrez constater que la qualité est floue, mais surtout parce que j’ai du mal à faire un plan fixe… En gros cette vidéo ne vous concerne que si vous êtes maso pour télécharger 35Mo (pour 19s d’ennui total) et découvrir un document sans aucun intérêt!

Cliquez (bouton droit et « enregistrer la cible sous ») pour télécharger le fichier ATTENTION : 35Mo

Pour vous donner un aperçu de la qualité en basse lumière, voici 29s (soit 50Mo) vous faisant découvrir une autre scène absolument sans intérêt (bon, aller, je ment, il y a un enfant qui tombe au second plan à environ 5s… Un très, mais alors très grand moment de cinéma) : la patinoire de la place Kongens Nytorv (toujours à Copenhague) à la tombée de la nuit… Au moins vous ne pourrez pas vous plaindre parce que je n’ai pas mis de vrais bouts de vidéo à l’intérieur de ce test (ces vidéos sont filmées en qualité maximale, 1080p)!!

Si vous en avez le courage, cliquez ici pour télécharger le fichier (bouton droit et « enregistrer la cible sous ») ATTENTION : 50Mo
.

Par des conditions un peu extrêmes, comme les prises de vues nocturnes ou à faible contraste, l’autofocus patine et a du mal à trouver le sujet… Hélas dans ces cas on se retrouve sans moyen de régler manuellement la mise au point. Dommage, mais j’avoue qu’avec un éclairage à peu près correct, l’autofocus ne pose pas de problème majeur.

Enfin, il faut que je vous parle du petit gadget de ce caméscope : la fonction d’enregistrement en 300im/s. Alors oui, c’est bien sympa, mais au final loin d’être parfait. Déjà, l’activation de ce mode d’enregistrement passe automatiquement par les menus de la caméra, ce qui est dommage si on veut saisir quelque chose vite fait alors qu’on avait pas préparé le caméscope pour tourner en mode rapide.
Ensuite, et c’est vraiment dommage, le format d’enregistrement en 300im/s n’est plus de la HD, on doit se limiter à une petite vidéo en SD, et au format 4/3 en plus : dommage, ça rend la fonction beaucoup moins sexy… Dernière limitation de ce mode : une fois que vous aurez lancé l’enregistrement, il durera 10s : vous ne pourrez ni enregistrer plus ni moins de temps : grosse limitation.

Au final, les points forts et faibles :
+Design sympa et assez compact, bloc optique d’apparence solide, en métal
+Supporte les carte SDHC
+Station d’accueil/recharge bien faite, et permettant de disposer de l’HDMI
+La poignée rotative est pratique dans certaines situations
+Vidéos de très bonne qualité, définition vraiment correcte, compression des fichiers très discrète.
+Format de vidéos .mp4
+Le mode 300im/s peut s’avérer ludique

=Appareil photo valant un compact moyen de définition équivalente : c’est pas mal, et le gadget de reconnaissance des visages fait partie de l’équipement, donc on peut sortir sans appareil photo dédié.

-Optique équivalent 50mm en grand angle
-Partie couleur métal trop cheap, finition correcte sans plus
-Ergonomie perfectible
-Ecran pas super visible en plein soleil
-Si la prise HDMI avait été sur le caméscope, j’aurais préféré
-8Go, ça se remplit vite… (mais bon, on peut ajouter des cartes SDHC)
-Le mode 300im/s est trop limité pour être vraiment fun : enregistrement à durée fixe de 10s, en SD et au format 4/3.
-un mode 1080i, mais pas de 720p : ça aurait pu intéresser les possesseurs de TV HD Ready
-Samsung, la machine à sortir des nouveautés, a déjà annoncé son remplaçant pour le milieu d’année, au programme : petites améliorations et plus de mémoire

Pour résumer, il s’agit d’un appareil qui offre une bonne base technique (les caméscopes qui filment en 1080p ne sont pas encore extrêmement nombreux sur le marché) avec un design agréable mais pas des plus ergonomiques, ni des mieux finis. Les deux gros points négatifs sont à mon sens l’objectif qui offre un « grand angle » (si on peut appeler ça comme cela) de seulement 50mm et l’absence de stabilisation optique.

Tentez de gagner ce caméscope
Aller, on passe au grand concours diisign.com!!!! Vous voulez la gagner cette merveille? Et bien c’est tout simple : laissez un commentaire sympa dans cet article, et on en choisira un au pif pour lui offrir cet objet de désir, unique puisque utilisé par moi-même : un futur objet qui se vendra pour des millions sur ebay (attendez juste que je devienne célèbre). Pour préserver mes finances personnelles, sachez que si vous gagnez, vous devez disposer d’une adresse en France métropolitaine… Désolé à tous mes lecteurs situés un peu partout ailleurs, mais bon, je n’ai pas envie de payer le prix du caméscope en frais de port!! Et on se lâche dans les commentaires, je veux en voir un bon paquet, histoire de battre le record de l’article le plus commenté de diisign.com (qui est actuellement à 71 pour mon superbe test du Samsung f480… Tiens, encore Samsung!) Bonne chance!