Sélectionner une page

appareil photo numérique Fujifilm 3D
Lors de mon petit passage au salon de la photo, je suis tombé par hasard sur le prototype du compact 3D de Fujifilm… Ce n’est qu’un prototype, donc cette première prise en mains vaut ce qu’elle vaut, on verra bien ce qui restera sur le modèle commercialisé en 2009.
Alors passons sur les dimensions assez importantes pour ce qui se veut un compact… On m’a assuré que le modèle final serait plus compact. Le seul élément qui ne peut pas changer est l’écartement des deux objectifs (normal, histoire de faire fonctionner l’effet stéréoscopique). Donc passons sur le design pas très affriolant de ce prototype.
A l’arrière, vous avez un petit écran, lui aussi en 3D. Maintenant que les compacts commencent à avoir des écrans d’une très bonne définition, celle du prototype de Fuji semble vraiment affreuse : c’est très flou. En fait, il doit s’agir d’un écran pas super défini, et vu que le réseau lenticulaire divise la résolution horizontale par deux, au final ça manque vraiment de définition. Espérons là aussi que Fuji arrivera à faire des miracles d’ici l’année prochaine. Par contre l’effet 3D sur l’écran est bien là : les objets affichés semblent sortir légèrement de l’écran, c’est amusant à voir. Par contre pour que ça marche il faut se placer juste à la bonne distance et être bien centré par rapport à l’axe de l’écran, sinon l’effet 3D ne fonctionne plus. Ce n’est donc pas super pratique.
Détail intéressant : Fuji a pu placer un zoom dans l’appareil, ce qui prouve qu’ils savent parfaitement coordonner le zoom des deux objectifs. Un petit plus auquel je ne m’attendais pas.
Mais que faire de ces photos 3D, sachant que vous n’avez pas de moniteur 3D ou de TV 3D à la maison? Et bien surprise! Fuji va s’associer avec certains photographes de quartier et certains sites web pour proposer un service de développement des photos en 3D. Le résultat imprimé est vraiment convainquant : le réseau lenticulaire qui permet de donner l’effet de profondeur à la photo est totalement invisible, ce qui donne un aspect vraiment naturel aux photos imprimées. On peut s’attendre à ce que ce service (et l’appareil photo d’ailleurs) soit vraiment cher, mais l’effet est vraiment sympa, ça peut valoir le coup sur certaines photos dont vous êtes particulièrement fier (toutes les photos sont bien sûr imprimables et affichables en 3D).
Dans un marché ultra concurrentiel, Fuji a trouvé une niche intéressante, mais elle mettra sûrement longtemps à percer à cause du prix élevé qu’elle entraîne (en gros c’est deux appareils photo en un, et en ce qui concerne les tirages, le réseau lenticulaire sur chaque photo constitue un surcoût non négligeable), et parce qu’à sa sortie, il n’est pas sûr que des écrans d’ordinateurs ou des TV compatibles existent, histoire de profiter au maximum de ses photos.
appareil photo numérique Fujifilm 3D