Sélectionner une page

Après une soirée de lancement vraiment agréable mais qui ne nous a permis que d’apercevoir ce qu’était Come In my World, c’est avec une impatience non dissimulée qu’on attendait tous nos clés pour tester ce monde 3D dédié à la rencontre amoureuse… Tout un programme! Et oui, diisign.com, c’est un magazine web lifestyle, et on pense au lifestyle « je rencontre des gens grâce au net »…
Bon, alors premier constat : ça marche sous Mac via Crossover, mais c’est vraiment trop instable pour l’utiliser sérieusement, donc écoutons les concepteurs : windows only, dommage, j’aurais bien aimé rencontrer des gens sous Mac moi!
Aller, premier lancement de l’appli : on tombe sur une interface agréable, bien finie, mais quelque chose me choque : les graphismes 3D! Et oui, ce n’est pas au niveau des derniers jeux vidéo 3D du moment, mais je pense qu’il s’agit d’un parti pris pour offrir la possibilité d’aller dans cet espace au plus grand nombre, parce qu’on est plutôt nombreux à ne disposer que d’une pauvre puce 3D Intel.
Bon, déplaçons-nous un peu, ok, ça sent un peu le second life… En plus réduit, histoire de pouvoir croiser des gens, parce que le monde n’a pas à être immense, vu qu’il ne s’adresse qu’à une communauté francophone. J’avoue que je n’ai pas croisé beaucoup de monde, mais vu que Come in my world est encore d’accès plutôt restreint, pour le moment il n’y a que les invités à la soirée de lancement qui s’y trouvent, et ça ne fait pas grand monde… En plus pour le moment l’espace fonctionne sur des petites soirées : le mardi de 21h à 23h, et le reste de la semaine de 21h à 21h30.
Pour peupler Come in my World, diisign.com intervient : on a des invitations à offrir, alors les premiers à écrire un commentaire sur cet article ou à nous envoyer un mail recevront un code d’activation pour faire partie des happy fews qui pourront fréquenter ce lieu en avant première!!
La différence que veut avoir le concept Come in my World sur d’autres sites ou mondes, c’est qu’il se veut naturel, dans le sens où vous ne fournissez que quelques informations très simples sur qui vous êtes et qui vous cherchez, ce qui permet d’augmenter les rencontres (et c’est une très bonne idée, j’ai toujours pensé que les sites qui demandaient de créer un cahier des charges précis de la personne de ses rêves partaient sur des mauvaises bases, tout simplement parce que 99% des gens n’ont aucune idée ou ont une idée fausse de leur moitié idéale). Et comment sait-on que quelqu’un pourrait être son âme soeur? Et bien c’est très simple : une petite boule verte flotte au dessus de son avatar. Cette boule est censée changer de couleur quand en plus vous correspondez aux attentes de la personne en face de vous… Pour le moment je ne peux pas témoigner, pas assez de personnes rencontrées, et pas assez de pratique du concept, mais n’hésitez pas à compléter cet article avec vos commentaires, si vous êtes séduits par le concept!
L’autre concept « naturel » de Come in my World, c’est la voix : l’idée des concepteurs est que c’est bien mieux de discuter « en vrai », en audio, avec les personnes rencontrées, contrairement à un chat inhumain… Et bien pour le moment je vous avouerai que ça ne prend pas, sur mes rares discussions, aucune n’a été faite en audio… La rencontre par le web, c’est beaucoup fréquenté par des timides… Et les timides, ça aime se cacher derrière l’anonymat de l’écrit, et ça bafouille sans savoir quoi dire en audio… Alors on va voir, je reste perplexe sur ce point, et j’avoue que si le concept prend, je me demande pourquoi les inconnus n’osent pas plus se parler dans la vraie vie!

+ Approche originale, plus fun que l’existant, univers et interface rappelant les jeux vidéo.
+ Peu d’options de filtrage sur ses goûts, ça multiplie les opportunités de discussion et rend tout ça un peu plus naturel et décomplexé.
+ Parti pris de l’audio original, mais peu utilisé…
+ Lieux à thèmes sympa

– Graphismes (on dira que c’est pour la bonne cause…)
– Pas grand monde (heureusement, diisign.com est là pour peupler cet espace, donc n’hésitez pas à écrire un petit commentaire pour recevoir votre code d’activation!), mais ce n’est qu’un début, c’est tout à fait normal, avec le temps ça risque de marcher.
– Pourquoi on ne se parlerait pas tout simplement dans la rue?