ThirtyOne : un VAE français qui sort du lot

thirtyone_bikes_hybrid
Les vendeurs de vélos électriques ont tendance faire croire aux clients que l’assistance au pédalier est supérieure à l’assistance dans un moyeu. Si cet adage permet d’éviter de se retrouver avec un modèle d’entrée de gamme chinois qui envoie toute la sauce au moindre coup de pédale, le problème n’est pas aussi simple, et des marques comme Vanmoof prouvent qu’on peut faire d’excellents VAE en plaçant un moteur dans le moyeu. Aujourd’hui c’est la marque française ThirtyOne (31, comme le département de la Haute Garonne) qui se colle à l’exercice.

thirtyone_hybrid_01-1
Annoncé pour le moment uniquement sur Kickstarter, le Debut Hybrid est un vélo à assistance électrique qui reprend les bonnes pratiques initiées par Vanmoof ou Ampler :
– La batterie est complètement invisible contrairement à certaines horreurs sur porte-bagage ou sur cadre, et il n’y a pas un amas de fils qui traînent comme sur certains concurrents français testés ici, avec en bonus un éclairage bien intégré.
– Le moteur d’assistance est assez discret car placé dans le moyeu arrière qui reste compact.
– La transmission est ultra simple (une simple chaine et pas de vitesses à passer), là encore c’est une vraie plus value en fiabilité contrairement à une Shimano eSteps par exemple. Une solution pratique pour les villes plates mais à oublier sur terrains valonnés.
– Le porte-bagages à l’avant (que je préfère personnellement pour garder un oeil sur son chargement, même si le surpoids à l’avant n’est pas toujours pratique), ici encore proche de ce que fait Vanmoof, permet de charger différentes tailles d’objets avec deux sangles, plutôt qu’un panier qui aurait contraint les dimensions.
– Le poids de l’engin est contenu : 18kg, comme un… Vanmoof.
– On peut verrouiller le moteur depuis son smartphone, histoire de rendre ce vélo aussi pratique qu’une enclume pour les voleurs, et la selle est placée sur une tige antivol (mais ça ne dispense pas d’un bon cadenas, d’ailleurs fourni avec l’engin)
ThirtyOne debut Hybrid
Surtout, comme l’affiche son créateur Christophe Bazea, ce vélo n’est pas un vulgaire vélo électrique, c’est un vélo hybride. Et c’est l’un des petits plus de la transmission dans le moyeu : le freinage et les décélérations permettent de recharger la batterie, plutôt que de perdre cette énergie bêtement dans les freins. Malin, ça permet d’optimiser la distance parcourue.
thirtyone_hybrid_03
Alors, parfait sur le papier ce vélo hybride français? Presque : afficher la capacité de la batterie permettrait de se faire une idée de la distance possible avec assistance, plus que la phrase « J’ai personnellement fait 100km sans recharger le vélo » de son créateur. Du côté de la batterie toujours, il faut savoir qu’elle est placée à l’intérieur du moyeu arrière, avec le moteur. Je ne suis pas très fan de cette solution qui alourdit bêtement la roue, et la dissimuler dans le cadre aurait été à mes yeux plus pratique, ne serait-ce que pour l’accès à la prise de charge (toujours au même endroit, elle ne tournera pas).
Autre défaut: à priori ce vélo n’est disponible qu’en blanc. Dommage, le blanc, c’est salissant 😉
Côté prix, le Debut Hybrid sera vendu 2659€ à sa sortie, mais à l’heure où j’écris, il en reste une dizaine sur Kickstarter au prix « super earlybird » de 1650€. Car oui, ThirtyOne profite d’une campagne Kickstarter pour lancer l’engin (étrangement limitée à 5000€, déjà largement dépassés par un généreux donateur). Je leur suggère désormais de lever les doutes sur la taille de la batterie pour faire grimper les chiffres!
Thirty One Debut Hybrid

Commenter cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *