[test] Acer Liquid S1, la Phablette pour tous


Acer n’est pas la première marque à laquelle vous pensez quand vous voulez acheter un téléphone, non? Et bien pour mes tests, c’est pareil, je n’y avait jamais pensé. Mais à la faveur d’une soirée à laquelle je me suis rendu pour enfin prendre en mains le PC tactile R7 (parce que Acer est numéro 1 de la vente de PC et qu’en ce moment ils font de gros effort de design, le R7 en étant le meilleur exemple), je me suis retrouvé grand gagnant d’un Liquid S1 (grâce mon talent insoupçonné sur un jeu d’adresse). En voici le test.

Design
Personnellement, je trouve ce Acer trop grand. Mais rien à voir avec la marque ou le modèle, c’est la tendance qui veut ça. Autant je trouvais que le format du Galaxy Note de première génération était tout à fait adapté à un usage quotidien dans mes grandes mains et mes grandes poches, autant là, on atteint une taille qui n’est plus aussi passe partout. Mais si vous aimez le format 5,7 pouces, on ne va pas blâmer Acer de se mettre à la taille de la concurrence.
On remarque que le Liquid S1 est légèrement plus large et plus haut que les Galaxy Note 2 et 3 alors qu’ils ont la même taille d’écran. Rien de grave, mais avec des écrans de cette taille, chaque millimètre de gagné est appréciable. Pour ce qui est de la profondeur, le Acer est très fin, à peu près autant que le Samsung.

Là où Acer est en retrait, c’est sur la finition : les assemblages laissent apparaître des jeux importants qui ne laissent rien présager de bon pour la tenue dans le temps de ce mobile, et surtout, le bouton de veille (encore une fois mal placé en face du bouton de volume : cette configuration me fait souvent activer la mise en veille quand je veux monter le volume. Pourquoi certains constructeurs persistent dans cette mauvaise disposition???) semble particulièrement fragile, avec une course un peu longue, et une activation molle. Si l’on rajoute son alignement approximatif et les jeux qui l’entoure, on peut craindre qu’il ne nous reste dans les doigts à la longue!

Performance
Du côté téléphonie, la gestion des deux emplacements SIM se fait sans souci majeur. La qualité du haut parleur est correcte, on a vu largement pire sur ce genre de smartphones plus pensés pour la navigation sur internet et la rédaction de mails/textos que pour des conversations endiablées… En résumé, c’est plutôt bon côté téléphone.

Autre point sans souci : l’écran. Il n’a pas une densité d’affichage record, mais même en s’approchant, ses pixels restent discrets. La luminosité est correcte même en extérieur, sans sacrifier les noirs, et les angles de vue sont plutôt larges. En résumé, ce n’est pas parce que le Liquid S1 joue les téléphones abordables que la qualité de son écran est sacrifiée. Tant mieux.

Notons que son processeur quadricœur associé à une puce graphique dédiée font des merveilles sur les jeux 3D, il n’y a pas grand chose à dire sur les jeux Androïd actuels : ça tourne, c’est fluide et c’est plutôt beau.

Alors, le Liquid S1 serait un mobile surdoué? Pas totalement, puisque certaines limitations prouvent son positionnement. D’abord, les images en 8 mégapixels manquent de détails, elles semblent subir un traitement antibruit intensif, même sur les images de jour. Le Liquid S1 n’est clairement pas le meilleur photophore du marché, mais pour servir de bloc notes photo, il suffira. Idem du côté des vidéos : il filme en 1080p et 30 images secondes, mais son rendu ne vous permettra pas de réaliser des prouesses cinématographiques.

Conclusion
Aveuglé par la guerre entre Samsung et Apple sur le haut de gamme, on en viendrait presque à oublier les propositions moins tapageuses.
Et clairement, le Liquid S1 est une excellente surprise : son design m’a laissé sur ma faim et la qualité de ses matériaux et de sa finition est plutôt quelconque, mais avouez que pour seulement 300€, disposer d’un téléphone au grand écran 5 pouces de bonne définition, doté de deux emplacements SIM et d’un processeur qui permet de faire tourner Android ainsi que des jeux 3D de façon propre est plutôt une bonne surprise. Une option à considérer quant don cherche un grand écran pour un prix réduit.
Seule la fragilité apparente du bouton de veille me fait penser que la bonne affaire pourrait se transformer en mauvais plan à long terme, c’est clairement un point à surveiller.

Les + :
+ Rapport équipement/prix imbattable
+ Écran HD de bonne facture
+ Batterie amovible
+ Deux emplacements SIM
+ Extensible via Micro SD

Les – :
- Finition low cost (le bouton de mise en marche donne l’impression qu’il va un jour rester enfoncé)
- Qualité des matériaux en retrait
- Beaucoup trop d’application preinstallées
- 5,7 pouces, ça commence à faire gros pour une poche de pantalon

Commenter cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>