[test] Samsung Galaxy Note : mobile ou tablette?


Le Galaxy Note… Sorti avant les fêtes, je l’avais remarqué dès l’IFA pour son parti pris original concernant la taille, mais j’étais un peu passé à côté de ses charmes, principalement de la technologie de son stylet qui n’a rien d’élémentaire. Petit test, histoire de savoir si la taille compte.

Design
A part sa taille (écran de 5 pouces), le Galaxy Note n’a pas grand chose d’original. C’est un smartphone tout plat aux bords arrondis, en plastique et à la finition correcte. Pas de quoi s’extasier, pas grand chose qui contrarie. Si on est habitué au Galaxy SII, on se fera vite à cette version géante. Mais sa taille justement? Est-elle handicapante? Et bien contrairement à ce que je pensais, il rentre dans toutes mes poches de pantalons, jeans, shorts, minijupes, kilts et autres slips kangourous, ou presque. C’est son extrême finesse et sa masse relativement faible qui lui permettent de se faire oublier.

Côté ergonomie, pas de surprise : on a l’air un peu bizarre quand on téléphone avec un si gros engin, mais ça n’a pas d’influence sur l’usage. Par contre, quand on navigue sur internet ou dans les menus du Galaxy Note, impossible d’accéder à tout avec le pouce, il faut soit déplacer la position de sa main dans de périlleux mouvements, soit y aller à deux mains. C’est le genre de détails pratiques auxquels il faut penser si vous êtes sur le point de succomber pour cette machine.

Performance
Une fois allumé, on est immédiatement séduit par ce grand écran AMOLED : lumineux, aux noirs parfaits, et avec une superbe définition de 1280×800. La dominante bleu/vert des écrans AMOLED équipant les Galaxy S et SII a presque intégralement disparue, et seules les couleurs aux tonalités réglées de façon vraiment trop flashy gachent un peu le tableau (mais certains adoreront).
Côté logiciel, c’est le même constat que pour le design : rien ne change par rapport à un bon vieux Galaxy SII, le Galaxy Note est un bon Android sous interface Touchwiz (on aime ou on déteste, mais cette interface a le mérite d’être très simple). Mais ce qu’on remarque, c’est la fluidité. Le Galaxy Note dispose d’une belle puissance de calcul, puisqu’il ne m’est que très rarement arrivé de le voir ralentir. Du coup, à l’usage, on est en présence d’un excellent téléphone Android, doté qui plus est d’une qualité de réception sans faille (les constructeurs avaient un peu délaissé récemment la partie téléphone de leurs appareils, ce n’est visiblement plus le cas).

Côté photo, le capteur semble être le même que sur le galaxy SII, c’est à dire qu’il est très bon pour un smartphone, aussi bien pour les photos que les vidéos.
L’autonomie est particulièrement surprenante : malgré un écran énorme d’une définition exceptionnelle, le Galaxy Note tient largement une journée en utilisation très intensive de test, là où de « simples » smartphones ont rendu l’âme avant lui. En usage peu intensif, on doit pouvoir tenir deux jours, ce qui est rare, et exceptionnel sur un engin à grand écran.
Quand on dégaine le stylet, l’usage prend une dimension nouvelle : on peut enfin faire des petites choses avec précision avec un smartphone moderne. Ca faisait 5 ans qu’on était passé au « tout au doigt », et on avait tendance à l’oublier, mais un stylet, c’est parfois très pratique. Pratique pour dessiner vite fait l’esquisse d’une idée (usage très personnel, mais je ne dois pas être le seul à avoir des idées qui me viennent sous forme graphique). Pratique aussi pour annoter une image, prendre des notes « à l’ancienne », ou encore écrire de façon manuscrite avec une reconnaissance de caractère assez efficace (j’avoue que ce dernier usage me laisse un peu perplexe, j’ai l’impression que le clavier, même virtuel, est devenu un mode de saisie bien plus rapide et reposant pour tout le monde).

Ce stylet n’est tout de même pas exempt de défauts : d’abord, il est trop fin, aussi fin que les anciens stylets en plastique des appareils Windows Mobile préhistorique (vous avez vécu cette époque où on avait absolument besoin d’un stylet pour naviguer sur un PDA, par exemple pour utiliser les ascenseurs permettant de faire défiler du texte???), ce qui m’avait fait passer à côté de toute la technologie de ce stylet, doté d’un discret bouton. A le voir, on croirait un bout de plastique tout bête, mais c’est un « vrai » stylet Wacom, ou presque. Presque, parce qu’on n’atteint pas le degré de sensibilité qu’on obtient avec une tablette Wacom, il faut donc encore appuyer un peu plus fort, mais moins qu’avec un stylet capacitif (stylet iPad par exemple). Notons que pour régler le problème de la taille du stylet, Samsung propose une sorte de gros stylo à l’intérieur duquel se glisse le minuscule stylet. L’ergonomie s’en trouve clairement améliorée.
Enfin, pour les habitués de la tablette graphique, il manque la « gomme » virtuelle à l’autre bout du stylet, mais heureusement, Samsung y a déjà pensé sur le Galaxy Note 10.1, ce laisse présager le meilleur pour l’éventuelle succession du Galaxy Note.

Conclusion
Quand on l’avait vu pour la première fois à l’IFA à Berlin en septembre dernier, on était un peu perplexe face à cet engin sans équivalent, trop grand pour un smartphone, trop petit pour une tablette. Mais force est de reconnaître qu’à l’usage (après plusieurs semaines à l’apprivoiser), le pari de l’écran 5 pouces est un pari gagné : c’est un plaisir de naviguer sur internet, de traîner sur ses réseaux sociaux préférés ou de tapoter sur le clavier en mode paysage. Ce n’est finalement pas en poche que sa taille pose le plus de problème, c’est principalement si vous voulez l’utiliser à une main (mission quasi impossible).
Enfin, le stylet S Pen est un bon apport : la technologie Wacom est clairement supérieure à toutes les autres technologies de stylets qu’on peut croiser sur tablettes ou smartphones, on regrettera seulement la finesse du stylet fourni (problème réglé avec une sorte de stylo vendue en accessoire où s’insère le stylet d’origine), et le relatif manque de sensibilité par rapport à ce qu’on connait sur tablette Wacom. Mais la Galaxy Note 10.1, que j’ai pu toucher quelques minutes, améliore déjà le constat… En bref, si parfois vous vous sentez un peu dépourvu avec votre smartphone, le Galaxy Note, avec son écran généreux et son mode de saisie supplémentaire, pourrait vous ravir.

Les + :
+ Taille et définition de l’écran
+ Autonomie
+ Luminosité, contraste, définition de l’écran
+ Finesse
+ Usage du stylet bien pensé
+ Poids
+ Pas vraiment plus difficile à mettre en poche qu’un smartphone standard

Les – :
- Difficile voire impossible à utiliser à une main
- Android 2.3
- Stylet trop fin
- Pas encore énormément d’applications optimisées pour le stylet et ses différents niveaux de pression

[adfever type="product" value="20851688"]

Trackbacks/Pingbacks

  1. [test] Acer Liquid S1, la Phablette pour tous | diisign - [...] rien à voir avec la marque ou le modèle, c’est la tendance qui veut ça. Autant je trouvais que …

Commenter cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>