[test] casque Beoplay H6 : un peu gros pour être parfait?


Chez B&O, le dernier casque à arceau encore commercialisé est le Form 2, sorti en… 1985! Il était temps pour la marque de succomber à la mode des « gros casques nomades » en offrant un nouveau produit au goût du jour, avec l’inévitable télécommande 3 boutons iPhone et le prix revu à la hausse beaucoup plus tendance en 2013 (à 119€, le Form 2 pouvait paraître très cher il y a 30 ans, mais maintenant, il fait figure de casque cheap). C’est chose faite avec le H6, un casque qui affiche de grandes prétentions. Test complet.

Design
De beaux et luxueux matériaux (de très beaux cuirs, de l’aluminium…), un look néo rétro (un peu plus rétro dans la livrée brun clair de ce test que pour le modèle noir) et une belle finition : il a de l’allure ce casque, mais pas seulement. Il dispose de trouvailles qui font sens, de vraies astuces de designer. Par exemple, son câble est amovible via une prise mini jack standard, comme beaucoup de (bons) casques… Oui, mais quitte à être amovible, B&O va plus loin et offre la possibilité de connecter selon ses goûts le câble sur l’oreillette gauche ou droite. Et encore mieux : la prise restante peut alors servir pour connecter un autre casque, histoire de partager simplement sa musique. C’est tout bête, alors pourquoi avoir attendu 2013 pour qu’un constructeur y pense? C’est le genre de petits plus qu’on est en droit d’attendre d’un casque haut de gamme. Tout comme le fait que les indications L et R sont inscrites de façon énorme, histoire de ne jamais douter du sens où on le place, le fait que la télécommande pense à avoir des encoches pour qu’on trouve directement le bon bouton à l’aveugle, ou encore le fait que ses écouteurs se mettent à plat pour prendre moins de place dans un sac. Le H6 est bien conçu, ouf, on n’en attendait pas moins de B&O.

Hélas, le tableau n’est pas non plus totalement parfait : d’abord, le plastique utilisé pour les écouteurs choque un peu par rapport au reste des matériaux du casque (même les prises jack sont gainées d’aluminium), mais surtout, sur mon modèle de test (et espérons-le seulement sur les pré-séries), le tracé de la couture de l’arceau laissait un peu à désirer. Un détail que vous ne remarquerez jamais sur un casque « normal », mais qui saute aux yeux sur un casque à 399€ dont le cuir est réalisé à partit de vaches néo-zélandaises « parce qu’elles ne connaissent pas le barbelé »… Regardez la photo ci-dessous pour constater : une couture assez approximative, qui (au milieu, à droite) crée même un léger bourrelet sur la pièce de cuir. Ce serait acceptable si l’on n’était pas dans la « haute couture » du casque…

Performance
Une fois sur les oreilles, le nouveau casque B&O impressionne, même éteint : c’est tout simplement le casque le plus confortable qu’il m’ait été donné de porter. Ses coussinets sont d’une délicatesse rare, son arceau est ajusté pour ne pas serrer, et même par les fortes chaleurs de cet été, le H6 ne chauffe pas énormément les oreilles.

A l’écoute, ce Beoplay H6 ne démérite pas : le son est riche, ample, très détaillé, l’ouverture de scène est excellente… C’est vraiment un plaisir de l’écouter, le naturel de sa restitution égale les meilleures productions, comme le Spirit One, notre référence à ce niveau. Mais quand on pousse un peu le volume sur des morceaux complexes, on note que le H6 atteint ses limites (attention, la plupart des casques nomades ont atteint leur limite bien avant ça!), et on aurait pu espérer une extension un peu plus longue dans les basses, histoire de justifier le prix conséquent de l’engin.

Pour confirmer les capacités du casque, il fallait donc l’écouter sur un système sédentaire, (et autant l’essayer sur ma Beosound 5 Encore, on reste chez B&O). Et là, ce que je supposais sur iPhone se confirme : l’écoute sur une chaîne apporte un peu d’énergie au bas du spectre, le petit soupçon de clarté qui manquait sur iPhone. Le Beoplay H6 reste un casque modéré dans les basses, mais on sent qu’un ampli casque un peu costaud libère totalement sa sonorité.
Il semblerait donc que Bang & Olufsen ait choisi de placer dans le H6 des transducteurs un peu trop gros pour la modeste sortie audio des iPhone et iPad. Un choix assez incompréhensible tant le Beoplay H6 semble taillé pour un usage nomade (l’absence de câble supplémentaire sans télécommande en est une petite preuve).
Décidément, le casque parfait n’existe pas!

Conclusion
Ce casque est incontestablement une réussite, aussi bien d’un point de vue esthétique que pour la qualité des matériaux, et bien sûr du son neutre et agréable qu’il fournit. D’un point de vue confort, c’est tout simplement le casque le plus agréable que j’ai eu l’occasion de porter, toute marque confondue, et ça, ça compte. Mais à l’heure du choix, le H6 est un peu handicapé par son prix à la scandinave, qui peut vous laisser perplexe : on a une qualité de son à peu près équivalente chez Focal ou Philips, mais un confort moindre, pour un prix bien plus bas. A l’inverse, si l’on a un budget de 399€, on peut commencer à regarder du côté des casques à réduction de bruit active, tellement pratiques en avion, beaucoup moins dans la rue, mais dont aucun n’égale en qualité les casques cités ci-dessus.
Ce casque est un peu positionné le cul entre deux chaises (c’est du langage technique audiophile, évidemment) au niveau de sa sonorité, pas seulement au niveau tarifaire : son look à tomber, sa pratique télécommande/micro iPhone, son isolation correcte des bruits extérieurs, sa possibilité de partager une source avec la prise jack supplémentaire… Tout ça contribue à en faire une star des nomades… Mais le fait que connecté à un iPhone, ses basses manquent un peu d’énergie (pour moi, donc beaucoup pour une certaine catégorie d’auditeurs aux oreilles fatiguées par les horribles casques Beats) alors qu’il donne son plein potentiel sur un « bon gros ampli », fait croire qu’il serait plutôt conçu pour un usage sédentaire.
Au final si vous trouvez que le Focal Spirit One manque un peu de confort et que le Philips Fidelio L1 manque un peu d’isolation, vous avez avec le Beoplay H6 un moyen de vous satisfaire… Pour une classe de prix supérieure…

Les + :
+ Confort extrême
+ Matériaux de qualité (cuir de grande qualité, aluminium…)
+ Finition excellente
+ Son parfait sur un bon ampli casque, presque parfait sur un iPhone
+ Bonne pochette en tissu fournie

Les – :
- Parties en plastique décevantes à ce niveau de prix
- Bémol sur la finition de la couture de l’arceau sur mon exemplaire
- Il est plutôt dédié à être mobile : pourquoi ne pas optimiser les transducteurs pour un portable?
- Peu d’accessoires fournis : pas de câble sans télécommande pour chaîne hifi, pas d’adaptateur jack…

1 commentaire

  1. J’ai eu l’occasion de le tester par hasard dans un magasin à Pékin. J’ai été clairement attiré par son design très réussi dans sa robe de cuir beige. Une fois sur les oreilles, quelle douceur! il ne sert pas tout en tenant parfaitement; vraiment très agréable à porter. Et une fois la musique en route – le test a été fait sur un Samsung S3 – que du bonheur! Vraiment un excellent casque nomade.
    Certes il est un peu cher (on peut le trouver à 378€ aujourd’hui sur Materiel.net) mais il faut bien reconnaître que cela peut se justifier tant son design est réussi.

Commenter cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>