Sélectionner une page

TAG-Heuer-Monza-40th-5-780x440
Alors que la montre connectée tente de trouver sa place (lire : mon test de l’Apple Watch), mais n’est encore que marginale dans le temple de l’horlogerie qu’est Baselworld. Les références sur lesquelles on craque sont encore souvent des rééditions vintage… Pour combien de temps ?

MISSION-Nixon
Connectée : Nixon The Mission
Les montres connectées comme trackeur d’activité évolué, je dis oui. Alors quand il s’agit de montres ultra sportives au look adapté, étanche à 100 mètres et au prix normalement contenu (c’est une Nixon, pas une Patek !), je dis oui. La Mission est une proposition de design réussie autour d’une électronique Android Wear très standard. Par contre en tant que montre sportive elle présente à mon avis un gros défaut : pas de moniteur cardiaque intégré.
Tudor-Heritage-Black-Bay-Bronze-79250BM-Manufacture-Movement-chronometer-Baselworld-2016-5
Bronze is the new gold : Tudor Heritage Black Bay
La montre de plongée de Tudor au look rétro et au bracelet NATO (comprenez : la montre la plus branchée du moment dans la gamme Tudor) revient dans une version au boîtier en bronze. Plus chaleureux que l’acier, moins bling que l’or, cette matière pourrait se faire une place de choix dans les collections des constructeurs. Reste à voir comment faire pour bien faire vieillir cette matière.
tag_heuer_monza
Le vintage reste la norme : Heuer Monza 40th Anniversary
Très belle réédition chez Heuer (le vintage va jusqu’à effacer le logo Tag Heuer du boîtier au profit de l’ancienne mention Heuer), sûrement la plus belle version de la Monza. 2000 exemplaires et 4900 francs suisses à débourser pour l’obtenir.
03-drive-in-steel-and-black-dial
Drive de Cartier : dans le mille
Même si je triche parce que cette montre a été présentée au SIHH en début d’année, je profite de cette article pour la mentionner. Cartier ne déçoit jamais avec ses nouvelles collections, et Drive est encore une fois une réussite, avec un style à la fois moderne mais aux éléments très classique. Typiquement Cartier.
hublot_big_bang_unico_sapphire
La transparence du boîtier, nouvelle possibilité
Pas vraiment un coup de coeur, mais une tendance naissante car à peine devenue possible grâce à l’évolution des techniques de fabrication : certains horlogers comme Hublot, après Richard Mille, tentent le boîtier totalement transparent, totalement constitué de cristal de saphir. On risque d’en voir pas mal dans les prochaines années…