Sélectionner une page


Encore une fois, pas de français sur la première marche du podium du James Dyson Award… Mais un excellent concept : un filet qi permet de pêcher les gros poissons tout en permettant aux petits de s’échapper. Bonne idée pour arrêter la pêche en surnombre.

Le designer, Dan Watson, diplômé du Royal College of Art de Londres, a observé que près de la moitié des poissons pêchés sont relâchés dans la mer car ils ne sont pas commercialisables. Beaucoup d’entre eux n’y survivent pas. Son filet, simplement baptisé « Safety Net » peut équiper tous les modèles de bateau.

Bon, mais comment ça marche? En fait, ça a l’air tellement simple que je vous avoue que je reste un peu dubitatif : Le filet, tout à fait classique, est équipé de « bagues de sortie ».
Ces bagues ont été conçues (dixit l’inventeur et le communiqué de presse de Dyson, mais je demande toujours à voir!!!) en fonction de l’instinct de survie des poissons : les petites et moyennes espèces remontent à la surface quand elles sont paniquées, alors que les plus gros poissons s’échappent généralement par le fonds de l’eau… Avec le filet de Dan Watson, les poissons adultes sont donc bloqués, tandis que les plus jeunes poissons et les petites espèces en voie d’extinction sont sauvées.
Dan Watson vient de monter sa société, SafetyNet Technologies, qui commercialise sa nouvelle technologie. Il tient à préciser que «les bagues échappatoires du filet ont été conçues pour éviter toute maintenance. Les bagues sont auto-réfléchissantes et repérées par les poissons comme des sorties de secours. L’effet de l’eau qui traverse le trou de la bague entraîne les petits poissons vers la sortie, pour ne retenir que les plus grands.»

Dan Watson va investir les 10 000£ gagnées pour développer une large gamme de prototypes SafetyNet et financer les essais demandés par le gouvernement anglais qui s’est intéressé à son projet (je vous l’avis bien dit que ça méritait des essais…)