Sélectionner une page


On vous vend les LED comme la solution d’avenir pour consommer moins et ne plus jamais changer la source d’éclairage… En principe, c’est vrai. Et je suis bien placé pour le dire, puisque j’ai pas mal investi dans des ampoules et autres lampes LED. Quand on y pense, les LED rouges qui ornent tous nos appareils audio/vidéo en veille brillent depuis des années en continu (mais c’est mal si vous ne coupez jamais totalement le courant, vous le savez!) sans montrer de faiblesse. Mais il y a LED et LED, et certaines pourraient s’avérer bien plus fragiles que d’autres, en particulier les LED blanches, qui sont une technologie encore neuve. Et pour s’en convaincre, rien de mieux qu’un test « très longue durée » : des LED blanches premier prix achetées il y a 6 ans.


Il y a 6 ans donc, j’ai acheté un magnifique kit de lampes décoratives Dioder chez IKEA (notez qu’elles sont encore vendues aujourd’hui). Il s’agit de petits « spots » LED blancs plats décoratifs, ils n’éclairent pas beaucoup mais ils donnent un bel effet, en consommant 3,5W pour 4 spots de 9 LED.
Elles sont allumées souvent, en gros tous les soirs pendant au minimum quatre heures. En enlevant les vacances et mes week ends ailleurs, et en ajoutant les jours où elles brillent plus longtemps on doit peut-être atteindre les 2000 heures de fonctionnement, mais guère plus.

Ces Dioder, je les aimais bien… Du coup, j’en ai utilisé un second jeu pour un éclairage décoratif que j’utilise vraiment moins. Le second jeu a été acheté en même temps que le premier, et il doit totaliser quelques centaines d’heures d’utilisation au grand maximum. Je l’utilise tellement peu que je viens de l’allumer pour voir comment ça rendait… Et je me suis dit que ça brillait quand même plus que les autres spots…
Je branche donc les spots « brillants » sur l’alimentation des spots « poussifs », et le résultat est le même : j’ai bien des spots usés qui n’éclairent plus qu’à une fraction des autres… (cf photos : à gauche le spot « comme neuf » et à droite le spot usé, difficile à rendre en photo, mais parlant quand même)
Le luxmètre directement posé sur les spots confirme l’impression : le spot « comme neuf » éclaire dix fois plus que ceux qui sont usés. Il n’y a pas photo.
Donc oui, les LED peuvent éclairer très longtemps… Mais au lieu de lâcher d’un coup comme une bonne vieille ampoule, elles brillent de moins en moins. Ce qui vieillit, c’est vraisemblablement la source LED elle-même, et pas le phosphore associé (une LED blanche n’existe pas naturellement : c’est en général une source bleue associée à des phosphores jaunes, ou rouges+verts qui permettent de faire du blanc), puisque malgré la forte baisse de luminosité, les spots ne prennent pas une dominante colorée.

En conclusion, je ne peux que vous conseiller de vous méfier des LED premier prix, et de suivre le vieillissement de vos LED avec un Luxmètre si vous êtes aussi fou que moi… On se retrouve pour un bilan dans 5 ans?

Notons par ailleurs dans ces conditions qu’il ne serait pas étonnant que certaines ampoules LED du commerce disposent d’une « puce » visant à les faire « claquer » au bout d’un certain nombre d’heures plutôt que de les laisser briller à un niveau un peu trop bas. Affaire à suivre.

A gauche : comme neuf, à droite : usée. Bilan : 10x moins de lumière en 6 ans!