Sélectionner une page


Cette année, diisign.com a pu vivre l’IFA de Berlin de l’intérieur grâce à la complicité de Philips. L’occasion de découvrir mais surtout de voir « en vrai » les tendances technologiques 2012. On commence par la télévision avec un constat qu’on décrivait déjà depuis 2007 : sur le plan du design physique, les possibilités de différentiation sont devenues infimes (rappelez-vous, du temps des écrans cathodiques, il y avait une sacré place pour la différentiation stylistique).
Philips nous laissait admirer sa nouvelle gamme « design line » qui fait le choix radical de n’être disponible qu’en blanc, pour plus de discrétion dans un intérieur contemporain (photo en tête d’article). Dotée d’un design minimaliste, recouverte d’une plaque de verre et réglable en inclinaison, elle n’oublie pas LA différence du constructeur néerlandais, le système Ambilight, toujours aussi agréable.
Panasonic aussi exhibait une gamme « design » avec sa Pure Line, et Toshiba exposait sa gamme de TV signée Jacob Jensen, l’ex designer danois de Bang & Olufsen. Samsung n’avait pas de nouveautés marquantes (à part un sublime, énorme mais très fin écran LCD de 75 pouces) et présentait ses télévisions au design « hors cadre » qui cartonnent déjà en rayon et qui représentent ce qui se fait de plus minimaliste actuellement.

Dans le genre discret, Haier, cherchant à se construire une image d’innovateur, présentait ce qui devrait être la première télévision OLED transparente du marché. C’est un concept intéressant puisqu’un écran éteint, c’est une tâche noire au milieu du salon. Par contre il nécessitait un éclairage externe, ce qui le rend à peu près inutile.

Loewe, le constructeur local, nous faisait comme d’habitude rêver avec 3 concepts de télévision vraiment inspirés… On les observera en détails plus tard. Pour gommer l’effet « écran noir », ils travaillaient sur des concepts affichant en permanence de l’information.

Côté technologie, la 3D était partout, active ou passive, voire même sans lunettes chez Toshiba, qui annonce sa ZL2 pour le tout début 2012, le premier modèle commercial. On a essayé, et franchement, cette TV offre clairement le même confort de vision que les prototypes présentés par les autres constructeurs, c’est à dire pas au point : image manquant clairement de définition, effet 3D peu probant (peu de relief et des dédoublements d’image), angles de vision trop réduits… Ca sera vendu à prix d’or (la rumeur tourne autour de 7000€), et on a déjà vu que les clients ne sont pas prêts à payer plus pour la 3D, ça restera donc un prototype de petite série.

La technologie qui gagne du terrain est la Smart TV (appellation commune chez quasiment tous les constructeurs pour les TV connectées à internet enrichies d’applications). La bonne nouvelle est que la plateforme commune de Philips, Sharp et Loewe gagne un nouveau (très gros) constructeur : LG. S’approcherait-on d’un standard? Ce qui est clair, c’est que même si les fonctionnalités sont là (vidéo à la demande, informations diverses voire même quelques jeux, parfois jouables en ligne TV contre smartphone/tablette), aucune plateforme ne propose une interface à l’ergonomie étudiée et aux graphismes soignés. On dirait que les constructeurs font tout pour qu’Apple double tout le monde avec une expérience utilisateur bien pensée, si un jour ils se lancent dans la TV. Le design physique n’a plus beaucoup de place sur une TV, il donc faut maintenant mettre le paquet sur le design d’interface. A bon entendeur…

La TV devenant intelligente, elle communique enfin avec les autres appareils intelligents de la maison : smartphones et tablettes bien sûr, pour remplacer la télécommande (assez inutile, mais on ne sait jamais…) ou pour offrir un programme TV interactif permettant de zapper ou d’enregistrer en un tap. Pas mal, et c’est chez Loewe qu’on a vu l’interface la plus réussie, sobre et efficace. Mais les autres objets connectés tissent aussi leur lien avec la TV, comme chez Panasonic où on annonçait la compatibilité avec des appareils « bien être » comme la balance Withings.

En résumé, alors que la tablette est en train de prendre des parts de marché au PC, le nouveau hub numérique de la maison pourrait bien devenir la télévision.