Sélectionner une page


Comment donner un côté matériel à un produit immatériel? Comment satisfaire les amateurs de beaux objets, acheteurs d’éditions collectors de disques, en ces temps de téléchargement? On avait déjà vu la pomme USB contenant l’intégralité de la discographie des Beatles… Oui, mais on pouvait encore parler de musique sur un format physique, puisque au lieu d’un disque, vous achetiez une clé. C’est presque pareil…
Mais avec de la musique en téléchargement ou en streaming, c’est plus compliqué. Alors voici le MDBC Totem, une sculpture en aluminium patiné couleur pierre à fusil. Ce totem (édité à 100 exemplaires) représente une sorte de clé physique vers la musique dématérialisée : sur chaque totem est inscrit un code unique qui permettra à son possesseur d’écouter et télécharger le dernier album du DJ Matthew Dear : Black City.

Ce totem est signé par le studio New Yorkais Boym Partners. L’idée est intelligente et peut être déclinée à l’infini : avec la dématérialisation, la musique peut se vendre sous n’importe quelle forme, tout objet issu de l’univers de l’artiste peut devenir comme ce totem une clé d’accès vers un service de téléchargement premium.
Si vous vous demandez à quel genre de musique ce totem donne accès, n’hésitez pas à télécharger le titre gratuit : Soil to Seed.
Notons que c’est encore une fois du côté des artistes et des petits labels que vient l’innovation, en ce jour où Jiwa, l’une des toutes dernières offres indépendantes de musique en streaming, vient d’être tué par les majors.

Matthew Dear – MDBC Totem from Ghostly International on Vimeo.