Sélectionner une page


Découverte à Maison & Objet l’année dernière, une idée simple mais géniale du petit éditeur Français Robba édition : proposer à des designers connus d’utiliser une surface d’un mètre carré de miroir pour créer une oeuvre originale. Depuis l’année dernière, où cette collection n’en était qu’à ses débuts, les miroirs sont désormais édités, et d’autres designers ont rendu leur copie. A partir de ce cahier des charges ultra simple, les possibilités sont infinies, et c’est désormais sous le nom Addiction Collection qu’on retrouve ces créations.
La liste des designers ayant travaillé sur cette collection est une sorte de short list du design français hyperactif : Philippe Di Méo, Patrick Norguet, Jean-Marie Massaud, Jean Charles de Castelbajac, Christian Ghion, Huez & Tortiger, Arik Levy, ou Noé Duchauffour-Lawrance, et d’autres encore : rares sont les éditeurs à proposer une liste aussi longue de grands noms! Petite sélection…
Ci-dessus : Dissolve parts, et ci-dessous, Dissolve, par Arik Levy.

Unlimited Kiss et Kubic par Philippe di Meo :

Trafic par Huez & Tortiger :

Bubbles par Christian Ghion :

Dis moi tout par Jean Charles de Castelbajac (édition limitée à 100 exemplaires signés) :

Miracle par Jean-Marie Massaud :

Sugar Mirror par Noé Duchaufour-Lawrance :

Snap Mirror par Patrick Norguet :

Blob par l’Agence [O;O]

Côté prix, ça reste cher pour un miroir acrylique (on se console en se disant qu’on paie pour faire vivre et développer un petit éditeur bien de chez nous), mais il y en a presque pour toutes les bourses (les prix sont fonction de la complexité) puisqu’un Dissolve Parts vous coûtera 220€, la moyenne tournant autour de 300 à 400€, pour atteindre 800€ (dis moi tout), voire 2490€ pour Sugar Mirror.