Sélectionner une page

Test Garmin zumo 660
En mars dernier nous testions avec vous le Nüvi 510 pour son application moto et malgré de bonnes aptitudes nous étions resté sur notre faim… mais c’était sans compter sur la détermination de Garmin qui réplique aujourd’hui avec un modèle on ne peut plus abouti, le Zumo 660 qui nous est annoncé comme le must du genre ! Une vérification s’impose….

Garmin Zumo 660
Si nous devions juger le produit au poids, il remporterait la palme car pour avoir trimbalé la boite durant le salon Belles Montres de novembre dernier je peux vous dire que je me suis longtemps demandé si Garmin n’avait pas réalisé son dernier modèle en fonte…. En ouvrant la boîte, je comprends mieux, Garmin n’a voulu prendre aucun risque : il y a TOUT !!!
– le GPS bluetooth préchargé pour l’Europe
– le DVD MapSource® City Navigator Europe NT
– le support de montage pour moto avec kit de montage
– la housse de protection
– le bloc-batterie
– le support à ventouse automobile
– le câble allume-cigare
– le câble USB
– le disque pour tableau de bord
…et le manuel de démarrage rapide
Garmin Zumo 660 contenu de l'emballage

Passons maintenant au test, de mon côté comme en mars dernier, je suis obligé d’utiliser le support pare brise et de le fixer au compte tour faute de guidon classique. Pour le test je n’ai pas monté l’alimentation
batterie. Le GPS est chargé au maximum, ça devrait faire l’affaire. Côté oreillettes, j’ai choisi des intra auriculaires qui se glissent très facilement dans le casque mais malheureusement, elles ne sont pas
bluetooth. Heureusement Garmin a tout prévu puisque un jack est accessible sur le côté du GPS.
Test Garmin Zumo 660
Et c’est parti pour un trajet de 60 kilomètres arpentant des zones urbaines mais aussi une longue portion
d’autoroute et enfin des petites routes de campagne. Première constatation, le grand écran permet de naviguer aisément dans les différents menus et cela même avec des gants. J’ai tout particulièrement apprécié la présentation de points d’intérêts comme les hôtels, distributeurs de billets ou autres restaurants mais surtout la facilité avec laquelle je peux prendre contact avec eux par téléphone par simple clique sur l’écran.
C’est simple et efficace. Côté qualité de la communication, c’est la déception, ça reste en dessous d’une qualité standard de téléphone avec un souffle significatif et des voix sourdes. Le GPS ne permet pas non plus
d’augmenter le volume du micro (automatique ?). Pour le reste, l’assistant de voies de circulation, l’affichage des panneaux routiers, l’affichage des bâtiments en 3D, les indications des limitations de vitesse et les fameuses alertes radars sont très lisibles et pratiques ce qui permet au Zumo d’offrir une ergonomie d’utilisation parfaite.
Test Garmin Zumo 660
Le guidage est quant à lui précis et adapté au rythme de l’allure 2 roues. Rien à signaler de particulier si ce n’est un gros cafouillage dans le 15ème arrondissements où mes zig zag à moto ont donné le tournis au GPS qui n’a cessé de recalculer l’itinéraire ! Heureusement que je savais où aller…
Le jour du test, il faisait plutôt froid (5°C) et j’ai été très agréablement surpris pour l’absence de buée sur l’écran alors que mon compteur de vitesse commençait à s’embrumer en indiquant des vitesses inavouables. D’ailleurs, mon installation de fortune n’est pas idéale, à chaque grosses accélération la rotule trop souple faisait pivoter le GPS vers le bas. J’avais surtout peur de le perdre sur l’autoroute car entre les vibrations de la moto et le flux aérodynamique généré par la vitesse c’était pas gagné.
Test Garmin Zumo 660 étanche
Mais tout le monde est arrivé à bon port, le motard, la moto et le GPS ! A ma descente de moto, je suis surpris de constaté que la réserve d’énergie du GPS est à la moitié de sa capacité alors que le trajet n’a duré qu’une petite heure. Je pense que cela vient de le température fraîche du test et cela me permet de conclure qu’il faut absolument installer l’alimentation batterie pour une utilisation confortable du GPS.
Test Garmin Zumo 660
En synthèse, ce GPS est un bête de course qui sait pratiquement tout faire mais vu le prix affiché, le contraire nous aurait passablement irrité. Garmin a su gommer les faiblesses du Nuvi 510 pour proposer une offre vraiment adaptée à l’utilisation 2 roues.

On aime :
+ Finition du boîtier irréprochable
+ Guidage 3D efficace
+ Sensibilité de l’écran avec des gants
+ Etanchéité parfaite
+ Fonction téléphonique sur les points d’intérêts
+ Equipement complet du GPS

On regrette :
– Autonomie réduite (sans installation batterie)
– Recalculs du GPS lors des changements de direction multiples à 2 roues
dans les embouteillages (bug anecdotique ?)
– Fixation moto non universelle
– Qualité médiocre des conversations téléphonique

[adfever type= »product » value= »9429404″]