Sélectionner une page


Profitant d’un petit passage au Sony Building de Tokyo, j’ai eu l’occasion d’écouter une (et oui, une seule, pas une paire, l’enceinte étant conçue pour fonctionner seule) Sountina, la nouvelle enceinte hors norme de Sony, dont on parlait ici.
Alors que dire de cet ovni de la gamme audio Sony? Et bien le son est vraiment cristallin et bien diffusé sur 360°. La définition est vraiment irréprochable, du niveau de ce qu’on est en droit d’attendre d’une enceinte de ce prix. Là où j’ai senti un manque, c’est dans l’extrême grave : pas vraiment de basses très profondes, ce qui n’est pas étonnant vu le diamètre de l’engin, de plus les basses retranscrites ne sont pas très précises. Attention, c’est très correct, mais on parle quand même d’une enceinte à un million de Yen hors taxes : c’est, hélas pour Sony, à peine moins cher qu’une Beolab 5. D’accord, la Beolab 5 ne dispose « que » d’une lentille acoustique permettant de diffuser le son à 180°, mais c’est hélas finalement le seul point positif de la Sountina : le son d’une Beolab 5 est une classe au dessus (et tant qu’à faire, prenez-en deux!). Je pense même qu’une paire de Beolab 9 procurera plus de plaisir au quotidien. Dernier point : l’illumination aux couleurs changeantes de la Sountina est très discrète, presque invisible si vous avez un peu de lumière dans votre pièce, heureusement, je ne suis pas intéressé par le côté sapin de Noël des enceintes…
Alors si vous aviez prévu de vous faire plaisir pour Noël avec des enceintes amplifiées très haut de gamme, je ne peux que vous conseiller d’oublier ces Sountina (qui d’ailleurs semblent vraiment difficiles à trouver en France) et d’aller faire un tour du côté de chez B&O pour écouter les Beolab 9 ou les Beolab 5 (et vu que ces superbes objets sortent en blanc pour les fêtes, ils sont encore plus désirables)!