Sélectionner une page

Rock surdimensionné dans le showroom Cassina pour les designers days 2008
Les designer’s days se sont déroulés au début du mois, mais pour cause de petites vacances, je n’ai pas eu le temps de faire un résumé du rapide passage que j’y ait vu (mais vu que je partais le jour même de l’ouverture, mon « marathon » fut plutôt bref).
Comme chaque année, certains showrooms ont profité de l’occasion pour se métamorphoser, et l’une des réalisations les plus intéressantes se trouvait chez Cassina, où Arik Levy avait déployé ses talents en créant différentes pièces pour l’occasion, dont un superbe Rock noir surdimensionné, sorte de métérorite noire tombée sur le showroom Cassina. A l’intérieur, un petit Rock rouge et un lustre (photo) dans un cocon matelassé forment une ambiance cosi, sorte de cockpit de pilotage ultrafuturiste de cet objet venu d’ailleurs. (j’ai pu découvrir que Rock existait en bibliothèque, une création vraiment incroyable et sculpturale à réserver aux intérieurs les plus grands…)
A noter que pour l’occasion, de splendides tapis Tai Ping ornaient le showroom, et on m’a assuré que le motif de flamme qu’Arik Levy avait utilisé pour une cuisine serait décliné en tapis chez eux : j’ai hâte de voir le résultat!
Enfin, dernière création qui m’a fait réaliser le talent créatif d’Arik Levy : son lustre composé de huit chaises Superleggera de Gio Ponti : pièce unique relevant de l’objet d’art issu du détournement d’une icône du design qu’autre chose : il fallait y penser, le résultat est étonnant :
Cassina pour les designers days 2008 Arik levy crée un lustre avec des chaises Superleggera de Gio Ponti

Autre lieu, autre ambiance : le showroom Gaggenau, lieu que j’apprécie particulièrement pour le fait que ce soit un lieu un peu magique et un peu secret (et aussi parce qu’en tant qu’Alsacien, les fours Gaggenau sont mythiques pour moi), était redécoré par une scénographie tout en mouvement de Christophe Pillet : Pixel Cooking.
Christophe Pillet chez Gaggenau pour les designers days 2008
Il a utilisé des panneaux à LED -traditionnellement placés en matrice pour former les écrans géants des stades de football – en ligne tout autour du lieu d’exposition. En utilisant le nouveau code couleur de la marque (qui désormais ne communiquera plus en noir et blanc uniquement, mais ajoutera des touches d’orange et de vert, couleurs tendances et soulignant une autre nouveauté : une légère touche d’humour…), il a créé des mouvements de pictogrammes et illustrations qui donnaient au lieu une ambiance vraiment intéressante : ultratechnologique, mais chaleureuse. Moi qui suis amateur de technique, le fait que tout était parfaitement synchronisé m’a impressionné (vu le nombre de matrices, ce n’était pas gagné d’avance, je pense). Une réalisation bien sympathique!
Pillet chez Gaggenau pour les Designers Days

Pillet chez Gaggenau pour les Designers Days