[re-test] Nokia Steel HR : la même en mieux

Test Nokia Steel HR
Vous aviez lu le test de la Withings Steel HR ? Grand bien vous fasse, je ne reviendrai pas sur les points commun, uniquement sur les évolutions avec la version Nokia. Car on aurait pu se dire que comme pour l’excellente Steel (pas HR), Nokia allait commercialiser la même montre que Withings en changeant le nom sur le cadran. Et bien non, les Finlandais ont pris le temps de corriger les principaux défauts de la montre, qui ne réapparaît en boutique qu’en ce mois de décembre. Du coup j’ai re-testé.

Test Nokia Steel HR
Design
La Steel HR était une très belle montre connectée, compacte et bien finie. La version Nokia semble identique à la marque près, mais c’est jusqu’à ce qu’on la retourne. Le verso fait l’objet de plus d’attention. De conique applati, il passe à sphérique, et surtout, le capteur de rythme cardiaque est désormais protégé par une vitre en saphir, à l’instar de l’Apple Watch. Ca ne change pas grand chose? Si, maintenant la montre de Nokia a désormais tout du bijou, avec une finition très soignée à tous les niveaux, alors que la version Withings faisait apparaître du plastique dans son dos.
Test Nokia Steel HR
Il me manque toujours une version plus grande, 38 ou 40mm réels, contrairement au 38mm actuel qui n’est que la version 36mm ornée d’une couronne chromée peu élégante à mes yeux. Mais la compacité de la Steel HR est à saluer quand on compare ses fonctionnalités avec ses concurrentes.
Test Nokia Steel HR
Performances
Quel était le plus gros défaut de la Steel HR de Withings ? Après plusieurs mois au poignet, je dois avouer qu’il semblerait que c’était la buée qui finissait immanquablement par apparaître dans le boîtier. Les modifications qu’on observe sur l’arrière de la montre sont justement là pour cela : améliorer l’étanchéité de la montre. Même s’il est trop tôt pour pouvoir me prononcer, il serait étonnant que Nokia ait loupé son coup.
Test Nokia Steel HR
Au quotidien, une énorme amélioration est apparue : le chargeur est entièrement repensé : plus large, il sert de berceau à la montre, et il est donc beaucoup plus facile de le mettre en place, même si sa puissance magnétique n’a pas beaucoup évolué (voire pas du tout). Son seul défaut, c’est d’être très peu élégant, mais rappelons que la batterie de la Steel HR tient au minimum une vingtaine de jours : vous ne le verrez pas souvent ce chargeur!
Enfin, Nokia est aussi sensé avoir amélioré l’algorithme de mesure du pouls. Je dois avouer que je ne suis pas sûr qu’il y ait une différence avec la version Withings, vu que cette dernière a reçu différentes mises à jour sous marque Nokia affichant justement l’amélioration de cet algorithme. Toujours est-il que sans serrer mon bracelet comme un garrot, j’ai une mesure du pouls assez constante sur la journée, avec peu de décrochages.
Test Nokia Steel HR
Pour tout le reste, on retrouve avec joie ce qui a fait le succès de la Steel HR : notifications discrètes sur son mini écran et par vibrations, autonomie sans aucune concurrence à fonctionnalités identique : on atteint presque le mois sans recharger!
Test Nokia Steel HR

Conclusion
Même si je ne peux pas encore me prononcer sur la disparition complète du problème de buée des Steel HR, il faut admettre que Nokia a fait un excellent boulot sur cette montre : les principaux problèmes ont été résolus intelligemment, en lui donnant au passage une allure plus haut de gamme, mais sans toucher au prix. L’une des plus belles montres connectées est donc devenue encore plus attirante.
Reste à travailler un peu sur l’application pour améliorer le côté compétitif puisque la comparaison entre amis est toujours uniquement basée sur les pas (si vous avez fait des heures de fitness, vous serez perdant face à un ami qui aurait simplement marché toute la journée, même si vous avez dépensé beaucoup plus de calories! Rageant, non?), ou pour mieux exploiter le capteur de rythme cardiaque, avec par exemple des alertes en cas d’emballement du pouls sans mouvement particulier détecté. Mais là je parle de l’application, qui vivra sa vie indépendamment de la montre…

Les + :
+ Connectée ou pas, c’est une très belle montre
+ La finition progresse l’arrière avec un verre saphir
+ L’étanchéité devrait être complète sur ce modèle
+ Chargeur repensé pour être vraiment pratique
+ Capteur de rythme cardiaque efficace
+ Autonomie sans égal sur le marché : quasiment 1 mois
+ Toujours aussi abordable

Les – :
– Toujours une glace plastique et pas saphir, même en option
– J’attends toujours une version un peu plus grande, la 38mm n’étant plus grande que par sa couronne métallique peu esthétique
– Pas de miracle : le suivi du sommeil est aussi moyen que tous les bracelets/montres connectés
– Quelques efforts à faire pour rendre l’application plus sympathique
– Aucune nouvelle fonction
– Chargeur peu esthétique (mais il peut souvent rester dans un placard contrairement aux autres montres connectées)
Test Nokia Steel HR

Commenter cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *