Defy lab : Zenith écrit le futur de l’horlogerie suisse

Zenith-Defy-Lab-ws2
Remplacer les organes régulateurs d’une montre mécanique, le duo balancier et spiral qui règne en maître sur l’horlogerie depuis 342 ans par quelque chose de plus simple et de plus fiable, beaucoup y ont pensé, et Zénith semble y être parvenu avec sa Defy Lab.


Une seule pièce complexe de silicium mono cristallin remplace une trentaine d’éléments sur une montre classique, qui d’ordinaire nécessitent un assemblage, un ajustement un contrôle et une lubrification rigoureux. Le nouvel oscillateur gagne aussi en épaisseur : 0,5mm contre environ 5mm habituellement.
Zenith-Defy-Lab-revolutionary-oscillator-5
Prenant quasiment le diamètre complet du cadran, cette nouvelle pièce est fascinante à admirer dans le premier modèle de la marque, avec sa fréquence d’oscillation, ou plutôt de vibration, de 15Hz à plus ou moins 6 degrés. C’est beaucoup plus rapide que n’importe quelle montre mécanique, en étant plus fiable avec seulement 0,3 secondes de décalage journalier (une précision conservée sur 95% de la réserve de marche), contre un décalage communément admis d’une dizaines de secondes par jour pour un mouvement certifié COSC! Cerise sur le gâteau, ce mouvement « consomme » moins malgré sa vitesse, puisque sa réserve de marche est de 60 heures, soit environ 10% de plus que le mythique El Primero.
gphg2017_27_9000_342_78_r582_01
Cette merveille est disponible pour le moment uniquement sur le modèle Defy Lab de Zenith dans un boitier en aeronith : une mousse d’aluminium dont les pores sont remplis d’un polymère. C’est le plus léger des composites d’aluminium, mais je dois avouer que son look un peu façon « béton » me laisse de marbre. Proposé en édition limitée à 10 exemplaires (tous déjà vendus pour la modique somme de 29900 Francs suisses), une version de série plus sobre ne devrait pas tarder.
ZENITH_Defy_Lab_C_Processus_de_fabrication_46
Si vous n’êtes pas convaincu par les promesses de l’oscillateur Zenith, sachez que du côté du groupe LVMH, on pense équiper tous les futurs modèles de cette innovation, pour tirer un trait définitif sur trois siècles de spiral. Il ne faut pas se leurrer, Zenith ne l’annonce pas, mais ce nouveau système, en plus d’avoir des qualités techniques et esthétiques, pourra revenir à terme beaucoup moins cher qu’un assemblage classique. Il a décidément toutes les qualités cet oscillateur!
gphg2017_27_9000_342_78_r582_01

Commenter cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *