Sélectionner une page

nintendo-switch
Ce qu’il y a de bien avec la nouvelle Apple TV, c’est que les jeux (compatibles) auxquels on est habitués sur iPhone peuvent se jouer sur le grand écran de la TV, avec parfois une expérience renouvelée. Nintendo vient de dévoiler sa prochaine console, la Switch, et si le principe de pouvoir jouer en continu en balade ou devant sa TV est la même, la solution se base sur un tout nouveau hardware hybride plein de bonnes idées. Assez pour éviter l’échec Wii U?


La Nintendo Switch, c’est d’abord une tablette (7 pouces à vue de nez, sûrement tactile mais ce n’est pas du tout mis en avant dans la vidéo) dotée d’une béquille pour l’installer confortablement, associée à des commandes de type manette amovibles (appelées « Joy-Con », un terme pas forcément facile à porter en langue française). Ces deux manettes amovibles peuvent s’assembler en un gamepad en mode TV (avec le « Joy Con Grip » pour les lier entre elles), ou s’utiliser indépendamment comme des mini manettes pour le multijoueur, une belle trouvaille. Bonus, on peut aussi se servir d’une manette comme télécommande en mode visionnage de film sur la tablette.
On en saura plus en mars sur les performances de cette tablette (on sait juste qu’elle s’appuie sur un processeur Nvidia Tegra), mais c’est le principal écueil dans une solution hybride : le fait de pouvoir être mobile tire les performances vers le bas.
nintendo-switch_02
Une fois la tablette placée dans son « dock », le jeu peut continuer « sans couture » sur la TV. On peut alors utiliser les manettes mobiles en mode gamepad, ou utiliser le vrai gamepad (le Nintendo Switch Pro Contrôler), un détail apprécié des gamers qui manquait cruellement à la Wii U et peut expliquer sa non adoption auprès de cette cible très attachée à l’ergonomie « console à l’ancienne ».
En parlant de faire les choses à l’ancienne, Nintendo conserve un support physique et utilise des petites cartes, qui ressemblent plus à des cartes SD qu’à des cartouches, pour héberger les jeux. Par contre, pas de « motion gaming » mis en avant… La page se tourne peut-être doucement chez Nintendo.
Le prix reste inconnu, mais c’est une variable importante pour savoir si une grande partie des accros à la petite DS craqueront pour la Switch… Ce qui assurerait le succès de cette console qui représente d’ores et déjà un hybride fixe/mobile bien plus abouti que « l’accident industriel » Wii U.
nintendo-switch_03