Sélectionner une page

Tokyo contemporary Ateliers Parisiens
Les Ateliers de Paris sont investis depuis aujourd’hui par des designers et artisans kyotoïtes, qui s’allient aux résidents du lieu pour proposer des pièces exceptionnelles empreintes de toute la minutie et de la poésie japonaise, mélangées avec une touche de design contemporain. Cet événement s’inscrit dans le cadre de l’accord de coopération entre Paris et Tokyo signé en 1958 et dans celui d’un programme initié par l’ancienne capitale japonaise, Kyoto Contemporary, en janvier 2014. L’objectif est de renouveler l’offre de professionnels japonais tout en permettant à des designers parisiens de découvrir les savoir-faire nippons. Petite revue de pièces coup de coeur…

Tokyo contemporary Ateliers Parisiens
Savoir faire Kacchu (manufacture d’armures) : à la rencontre du métal et du cuir, le créateur parisien en a fait des sacs plutôt originaux.

Tokyo contemporary Ateliers Parisiens
Tokyo contemporary Ateliers Parisiens
Techniques traditionnelles de gravure et d’impression des motifs décoratifs Yuzen : l’artisan a travaillé sur ce papier épais (seconde image) huilé pour le durcir et les créateurs parisiens en ont fait ces petits accessoires pour cartes de visite et smartphone.

Tokyo contemporary Ateliers Parisiens
Avec des machines capables de tisser un grand nombre de fils au centimètre carré on obtient un effet de dégradé unique. Et Paris en à fait des accessoires plutot tres sympas pour ces messieurs !

Tokyo contemporary Ateliers Parisiens
L’art de l’hana-kesshou = cristallisation florale. Porcelaine épaisse de quelques millimètres sur laquelle on applique un émail issu d’une tradition millénaire. Ici un miroir bloom: collaboration entre Kumagai et le Studio Saint Antoine.

Tokyo contemporary Ateliers Parisiens
Et pr ceux qui aiment passer des nuits d’hiver douces et paisibles, les créateurs parisiens ont créé une mini collection de vêtements de nuit avec du coton transformé selon la méthode traditionnelle Wazarashi. Cela rend la fibre d’une extrême douceur. Et plus on lave plus elle devient douce !

Cette exposition/vente a débuté hier et se tient jusqu’au 31 janvier seulement. L’adresse : 30, rue du Faubourg Saint-Antoine (12e).