[test] Withings Smart Body Analyser WS 50 : elle en fait encore plus


J’avais été ravi de mon test au point de craquer pour la balance connectée Withings. Cette année, les petits frenchies ne se sont pas reposés sur leurs lauriers en attendant de se faire rattraper par Terraillon, Runtastic et autres concurrents connectés et propose beaucoup plus qu’une balance, en tout cas sur le papier, le tout dans la même apparence très sexy que l’ancienne version. Alors, est-ce que cette nouveauté tient ses promesses?

Design
A première vue, Withings n’a pas fait grand chose d’un point de vue design, puisqu’il est quasi impossible de repérer la différence entre la première balance et ce Smart Body Analyser, à part la couleur de la coque inférieure qui passe de métal à noir.
Ce conservatisme de design est particulièrement bienvenu, puisque la balance Withings reste la balance avec mesure d’impédance la plus belle du marché. Rajouter la fonction de mesure du rythme cardiaque sans rien ajouter visuellement est bien vu, l’ensemble conserve donc son superbe minimalisme.

Seul bémol dans ce concert de louanges : Le plastique de la coque inférieure est désormais moins épais. En main, quand on a les deux balances, la nouvelle tait plus cheap, et la trappe à piles semble pouvoir s’ouvrir à tout moment (mais elle ne le fait pas, ouf). Dommage, mais finalement, depuis le déballage, je n’ai plus jamais eu la balance en main, et je n’ai donc plus remarqué cette différence. C’est finalement une économie bien pensée, si bien sûr la résistance et la rigidité ne sont pas impactés avec le temps.

Performances
A la configuration, surprise : alors qu’il fallait connecter la balance de première génération à un PC, je me suis retrouvé face à mon premier objet « post PC » : non seulement on peut réaliser tout le paramétrage via smartphone ou tablette, mais en plus on DOIT le faire, puisqu’il n’est tout simplement plus possible de le faire via un ordinateur! La connection peut se faire via Bluetooth 4 ou Wifi et n’a pas posé de problème particulier : il suffit toujours de donner son accès wifi à la balance, ce qui peut se faire sans même taper son mot de passe, simplement en transférant les paramètres enregistrés dans un smartphone dans la balance. Bien vu.
J’ai eu un souci pour lier cette nouvelle balance à mon compte Withings existant, mais après une mise à jour de l’objet, tout a fonctionné.

Pour ce qui est du poids et de la masse corporelle, rien de nouveau, la balance réalise toujours ces mesures efficacement. Il faut veiller à se peser à la même heure, de préférence au lever, pour éviter les variations de mesure, surtout de la masse graisseuse, et tout ira bien.
Pour ce qui est des nouveautés, la fonction de mesure du rythme cardiaque apparait plus comme un gadget car c’est un paramètre plus difficile à suivre vu sa variation d’un jour à l’autre selon ce que vous faites juste avant de vous peser (je ne vous dirait pas ce que je peux faire et je ne veux pas savoir ce que vous faites), et dans mon cas, la mesure me semble souvent au dessus de la vérité. Je range cette nouveauté au rayon des gadgets sympathiques, sans plus.

La mesure de température et de qualité de l’air par contre est beaucoup plus utile, en tout cas si comme moi vous rangez votre balance dans votre chambre. Pas la peine d’avoir un thermomètre pour connaître la température de votre chambre, et pas la peine d’opter pour une sonde Netatmo pour savoir s’il faut mieux ventiler la pièce. On tait plus avec moins, tant mieux.

Par défaut le balance mesure la température et la qualité de l’air toutes les demi-heures, mais pour économiser sa batterie, elle ne transmet les mesures que deux fois par jour. C’est frustrant si l’on veut pouvoir se servir de ces mesures à n’importe quel moment. Il n’est même pas possible de forcer une mesure et transmission simplement et immédiatement (comme avec la station météo Netatmo par exemple). On peut forcer mais il faut se peser. Vraiment dommage, mais on peut espérer qu’une mise à jour logicielle rende la chose possible un jour.

On peut regretter qu’avec toutes ces nouvelles fonctions, l’application Withings, qui se contentait d’afficher vos courbes de poids et de masse grasse, soit devenue un peu trop chargée de fonctionnalités, car en plus de s’occuper de toutes les fonctions de la balance, elle accueille les données de l’Activity Tracker. c’est chargé, et on aimerait pouvoir faire disparaitre les fonctions qu’on ne possède pas (mais ça doit être une stratégie pour pousser à l’achat des gadgets manquants).

Conclusion
La balance Withings était déjà un coup de coeur, car elle faisait tout ce qu’on pouvait espérer dans un design parfait. La nouvelle Smart Body Analyser ajoute des fonctions auxquelles on n’aurait pas pensé mais qui sont plutôt utiles, finalement plus pour la partie température et qualité de l’air que pour la partie corporelle (rythme cardiaque). En plus de renforcer son intérêt sans impacter son prix, elle permet à Withings de garder une belle longueur d’avance sur la concurrence, qui ne propose rien de mieux, et rien de plus beau. Reste à améliorer l’application associée pour prendre en compte les nouveautés en étant plus sobre que la version actuelle, un peu fouilli. Si vous hésitiez encore, Withings est LA balance connectée. Si vous en aviez déjà une, l’évolution n’est pas indispensable.

Les + :
+ Look ultra sobre
+ La mesure du taux de CO2 est un ajout utile si votre balance est dans votre chambre
+ Bonne autonomie
+ Bel écran
+ Le profil corporel « japonais » a été ajouté… Ca peut vous servir si vous êtes du genre… Japonais!

Les -:
- Seulement 2 transmission des données température/CO2 par 24h alors que la mesure est faite toutes les 30 minutes
- Temps de mesure du rythme cardiaque (5s environ, c’est court, mais ça s’ajoute à la masse graisseuse)
- Qualité du plastique et de l’emballage en baisse

Trackbacks/Pingbacks

  1. Les objets connectés n’ont plus de limite : le ballon de basket et… L’avion en papier y passent | diisign - [...] d’objets connectés, j’essaie de tester ceux qui me paraissent les plus utiles (balance, lampes, station météo par exemple…) Mais …
  2. [sélection cadeaux] Un Noël français de qualité | diisign - [...] mais avec quand même beaucoup de développement et d’innovation made in France). Relisez mon test pour tout savoir. …

Commenter cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>