[test] Mazda 6 : un style enfin au niveau de la mécanique


Depuis quelques années le constructeur japonais Mazda nous surprend avec des modèles qui s’inspirent du langage stylistique maison appelé : « kodo » ou l’âme du mouvement. Tout un programme qu’on vous propose de découvrir avec la nouvelle Mazda 6, qui est à ce jour la plus belle expression du style Kodo.

Au travers d’une video du designer Akira Tamatani vous découvrirez la robe de la berline mais les petits gars de diisign.com vous présentent également la version break avec une video réalisée lors de notre essai aux environs de Versailles, plus bas dans l’article…

Comme vous avez pu le découvrir, le style extérieur la Mazda 6 est une vraie réussite, mais une fois à l’intérieur, c’est plus classique. La planche de bord, même si très fonctionnelle, ne régale pas vraiment les yeux… Le traitement des compteurs ne suscite pas d’émotion particulière, le volant multi-fonctions reste sobre avec une prise en main immédiate. L’écran du GPS est quant à lui trop petit (5.8 pouces) et ne s’intègre pas idéalement au dessin de la planche de bord qui reste trop massive à mon goût. En terme d’ergonomie, je ne suis pas encore convaincu par les GPS tactiles lorsqu’une molette de navigation équipe le véhicule, ce qui est le cas ici avec l’interface à commandes multiples baptisée HMI. Pour moi, soit on passe au tout tactile, soit on soigne son interface « molette » mais on ne mélange pas les deux sous peine d’une bonne prise de tête…

Pour finir sur l’habitacle, le système audio Bose 11 haut-parleurs est plutôt sympa et les sièges en cuirs réglables électriquement sont très confortables. Leur maintien est irréprochable même dans les lacets du tracé proposé en vallée de Chevreuse. D’ailleurs passons à l’essai dynamique…

Accélérations franches du 2.2 diesel de 175ch, sonorité agréable, consommations contenues (seulement 4.9 l/100), le bilan de la recette Skyactiv est une réussite ! Ce moteur respecte d’ailleurs la future norme d’émission Euro 6 qui entrera en vigueur en 2014. Côté transmission, notre modèle était équipé de la boite automatique 6 rapports qui pour ce type de berline familiale reste un choix judicieux. Elle est douce, rapide et ses passages de vitesses pertinents. Le comportement routier de la Mazda 6 est lui impressionnant, tenue de route rigoureuse, sous virage absent, suspensions fermes mais confortables (les très belles jantes alliage 19″ y sont certainement pour quelque chose); on reconnait là tout le savoir faire de la firme japonaise !

Pour les équipements de sécurité, Mazda n’y est pas allé de main morte. Avec son programme baptisé iActivsense, on retrouve un contrôle dynamique de stabilité (DSC), un antipatinage électronique (TCS), un système d’antiblocage des roues au freinage (ABS), un répartiteur électronique de freinage (EBD), une aide au freinage d’urgence (EBA), un système de signalisation d’arrêt d’urgence (ESS), une aide au freinage intelligent en mode urbain (SCBS), un système de surveillance de pression des pneus (TPMS), des airbags frontaux, latéraux et rideaux conducteur et passager, un système d’antidémarrage, et un système d’alerte de véhicule en approche (RVM). Avec tout ça si vous vous enroulez autour d’un platane c’est que vous aimez vraiment la nature !!!

Si comme nous vous avez craqué pour le style du break Mazda 6, sachez qu’il est tout de même affiché à 36100 € en finition « Sélection » (modèle break haut de gamme de notre essai) auxquels il faut ajouter 2000 € pour la boite auto. En prix d’appel, on démarre à 28500 € avec la berline. A ce prix là, l’ambassadrice de la Marque devient une belle alternative aux canons allemands avec en prime une ligne à couper le souffle.

2 Commentaires

  1. Excellent, je reconnais le lieu du shooting de la belle, le Trianon Palace à Versailles :)
    Décidément à la Une en ce moment…

  2. @100driiine : on ne peut rien te cacher…

Commenter cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>