[test] Diapod réinvente le projecteur à diapos, version déco


A l’heure où le numérique nous permet de disposer de n’importe quelle musique ou n’importe laquelle de nos photos sous la main, le truc le plus tendance pour écouter de la musique s’appelle le disque vinyle, et Diapod se propose de projeter sur vos murs (ou ailleurs) les photos de votre choix, n’importe lesquelles, à partir du moment où elles sont sous forme de… Diapositives!
Oui, vous avez bien lu, tant que vous êtes dans le grenier familial à chercher des vieux vinyles des Stones ou d’autres groupes datant de l’époque où Lady Gaga n’était même pas encore un embryon, profitez-en pour regarder s’il ne traîne pas quelques vieilles diapositives arty, vous risquez de leur trouver une nouvelle vie pour refaire votre déco.
Alors passons au test rapide de l’objet, pour voir s’il tient ses promesses.

Design
Minimaliste, c’est le mot qui caractérise le mieux Diapod. En effet, ici rien n’est caché, tout est apparent, et le nombre de pièces réduit au minimum. La partie principale de Diapod, c’est un fût en aluminium équipé de deux lentilles en verre dont une partie coulisse dans l’autre pour faire la mise au point.
Le fût est équipé d’un pas de vis standard d’appareil photo : super pour adapter Diapod sur n’importe quel trépied! Il vous est d’ailleurs proposé un choix de deux trépieds à l’achat, soit une version rigide à poser soit une version souple qui s’enroule facilement sur n’importe quel support (une rembarde d’escalier, un bambou, ou tout ce que vous trouverez sous la main).
Ensuite, histoire de faire fonctionner le tout, une simple ampoule LED sur sa douille standard se clipse en bout de fût. On branche, on appuie sur l’interrupteur, et ça marche.

Et là vous allez me dire « mes parents n’ont jamais été tournés vers l’art, toutes les diapos que j’ai sont des photos de vacances à la Baule ». Alors déjà, faire revivre ces souvenirs de vacances sera un grand moment, mais ensuite (et surtout), Diapod propose un service d’impression de diapos! Vous leur envoyez vos fichiers, et vous récupérez des diapos projetables. C’est vraiment bien pensé, vous pourrez imaginer toute sorte de motifs déco pour transformer l’ambiance nocturne de votre chez-vous, la changer pour une fête, ou encore utiliser Diapod comme une veilleuse de nuit pour la chambre d’enfant… La lumière devient une nouvelle matière pour jouer!

Moins d’un mètre de recul, et une image visible de jour, dans un coin sombre…

Performance
Mais ça marche comment? Et bien grâce à la magie de la technologie LED, pour une consommation de seulement 3W, vous aurez une image très lisible dans la pénombre, d’une bonne netteté bord à bord, jusqu’à presque 2m de diagonale (plus vous vous limiterez en taille, plus vous gagnerez en lisibilité. Si vous créez une image de 1,5m, vous pourrez la voir sans souci dans une pièce relativement bien éclairée). Puisqu’on parle chiffre, parlons de l’image projetée : le facteur d’agrandissement de Diapod vous permet d’obtenir une largeur d’image (le plus grand bord de la diapo) d’environ 70cm pour 1m (multipliez ce chiffre par votre distance : 140cm pour 2m de recul par exemple, mais je ne vais pas vous faire l’affront de vous expliquer la règle de 3) : c’est pas mal, pas de l’ultra grand angle, mais ça permet déjà des effets de taille respectable avec un recul modeste. Petite idée pour leur développement futur : proposer d’autres optiques, plus « téléobjectif » ou plus « grand angle », en option au choix du client.
En résumé, avec quelques Diapod, vous avez entre les mains de quoi totalement refaire votre déco en mode nocturne. C’est une idée simplissime, mais le résultat, pour peu que vous soyez un peu imaginatif, peut être tout simplement génial.

Mettre en valeur un objet? Pas de souci avec une diapo « cadre » et un Diapod!


Conclusion

Simple, efficace, bien construit, imaginé et fabriqué en France, vendu à un prix (de lancement) modique… Il n’y a pas grand chose à critiquer sur Diapod. L’idée est excellente à un moment où les gens veulent changer de déco comme de chemise, Diapod permet d’imaginer de la déco lumineuse, pour une consommation de seulement 3W. Ils ont pensé à offrir le choix du trépied, et même de la couleur du câble, et ils ont même eu l’idée d’associer leur produit à un service d’impression de diapositives… Alors franchement, on a pas grand chose à redire, à part peut-être qu’on aimerait bénéficier d’une option « optique grand angle » pour les situations où on veut projeter une image assez grande sans recul, mais en l’état actuel, Diapod pourrait devenir un nouveau must have de la déco.
Pour plus de détails, commander des Diapods et des diapos, c’est sur le site de Diapod que tout se passe.

Les + :
+ Ultra simple
+ Compact
+ Efficace (possibilité d’avoir une image bien visible dans la pénombre jusqu’à presque 2m de diagonale)
+ Choix de la couleur du câble
+ Choix de trépied (télescopique ou souple)
+ Conception ET fabrication française
+ Le service propose de créer vos diapos à partir de vos photos
+ Prix bas (à partir de 76€ en prix de lancement)

Les – :
– Une optique plus grand angle pourrait permettre un positionnement plus proche du mur
– Luminosité encore perfectible (avec les progrès des LED, on peut espérer un spot optionnel plus puissant prochainement!)
– Aurait pu être un peu plus compact (avec une douille plus petite), mais je chipote

Le trépied souple, un bambou, et le tour est joué!

Commenter cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *