Sélectionner une page


L’écologie est à la mode, en espérant que ce ne soit pas qu’une mode. Mais hélas beaucoup profitent d’un message écologique pour faire passer n’importe quel produit comme bon, alors qu’il ne l’est absolument pas… On connaissait déjà le green washing (des sociétés qui se paient une bonne campagne marketing pour vanter leurs côtés propres et leurs actions pour l’environnement, alors que le budget environnement est inférieur au coût de la campagne de pub, voire tout simplement nul).
Et bien je découvre avec horreur qu’une autre tendance est en train de faire son trou : celle du faux éco design, ou de l’écoconception ratée (attention, rien à voir avec le très vertueux eco.diisign !): plutôt que de chercher à faire consommer moins, ou vendre des produits qui sont plus vertueux que ceux qu’ils remplacent, on vend des produits « merveilleux » qui sont sensés être « écolos », alors qu’ils ont un bilan environnemental absolument catastrophique.
Tout a commencé avec un superbe « eco button« , une horreur absolue que j’ai gagné à l’occasion d’un vague concours d’entreprise (on ne se moque pas…) : un bouton USB qui permet… De mettre son ordinateur en veille (!) histoire de réduire sa consommation électrique. Si seulement la bêtise commerciale s’était arrêtée là, sur ce produit stupide qu’on a besoin de produire (en Chine) avec du plastique (recyclé, mais à quoi bon recycler pour produire ça…), de packager, et d’envoyer dans tous les coins du monde pour au final offrir une fonction qui existe déjà sur tous les PC (incroyable : tous les PC sont dotés d’un bouton de veille!), en pire (il est USB, donc pas possible de rallumer son ordinateur avec ça, c’est testé et approuvé diisign.com)! Non, en plus ce merveilleux objet a reçu des prix « écolo » (en plus d’avoir un vrai prix de 16£): le National Energy Efficiency Award par exemple (les autres sont fièrement affichés sur leur page). Donc même les pseudo organismes indépendants visant au bonheur de notre planète sont totalement à côté de la plaque. Réjouissant. en plus il est sponsorisé par EDF cet award anglais, cocorico!

Ensuite, ma colère n’a fait que s’amplifier quand j’ai vu que pas mal de sites de design s’extasiaient devant l’horrible Outlet Regulator, une idée débile sortie de l’esprit torturé d’un éco designer en herbe qui a oublié un peu vite l’objectif de sa réflexion… La voici en vidéo :

Outlet Regulator Video from conor klein on Vimeo.

Je ne comprend absolument pas comment on peut imaginer que cet ignominie est une bonne idée, c’est juste un scandale écologique!
a)Ce produit consomme de l’électricité pour fonctionner, donc vous consommerez plus, au moins pendant la charge.
b)Ce produit doit être produit, avec du plastique, en consommant des ressources naturelles, et de l’électricité…
c)Les chargeurs modernes consomment extrêmement peu une fois le téléphone chargé, c’est juste un courant de maintient de la charge (qui en plus protège la batterie sur le long terme).
d)Une fois débranché, le chargeur n’envoie plus le courant de maintient, donc votre téléphone se décharge, donc vous devrez le charger (un peu) plus vite (aller, ce point est optionnel si vous avez un téléphone autre qu’un iPhone, qui nécessite d’être allumé pour être chargé)!
e)Ce dispositif a peut être une consommation de veille non nulle… Ce serait le pompon!

En bref, ce produit vous fera sûrement consommer le double de toute l’énergie qu’il vous permettra d’économiser dans sa vie! Heureusement, ce n’est qu’un concept…

Le green washing, c’est has been!! Ne laissons pas la place au faux ecodesign! Ceux qui pensent que des gadgets en plus peuvent sauver la planète n’ont juste rien compris (mais les industriels applaudissent des 2 mains!).
En résumé : réfléchissez avant d’acheter, et dites vous qu’on ne peut pas améliorer son bilan carbone en augmentant le nombre d’objets dont on dispose. La nature nous a doté d’un cerveau, sauvons-la en l’utilisant!