Parrot Anafi : un drone français sur le chemin de DJI

Parrot Anafi-1
Souvenez-vous, il fut un temps, Parrot était un acteur important du marché du drone… Et puis il y a eu DJI. Depuis, difficile de déloger ce constructeur Chinois de la place de leader. Il faut dire que ses produits ont su répondre aux attentes du marché avec des drones ultra compacts capables de filmer en 4K comme les Mavic Pro et Air, des machines à selfies vidéo assez incroyables, pendant que Parrot proposait des jouets. Le Français pourrait se refaire sur ce marché avec un drone directement concurrent des Mavic.

Parrot Anafi-5
Le problème de Parrot, c’est que pendant que DJI construisait des machines à filmer, de leur côté ils construisaient des machines à voler. Et le marché n’est clairement pas le même, entre se faire plaisir avec un multirotor voire même une aile volante (la Disco) et prendre de superbes prises de vues aériennes qu’on partage sur les réseaux sociaux, avec tout l’effet d’achat en chaîne que ça entraîne, il y a clairement un secteur qui est plus porteur que l’autre…
Parrot Anafi-3
Du coup, Parrot a compris, range ses jouets, et sort une sorte de Mavic : compact et pliable pour le ranger dans son sac à dos, avec une caméra stabilisée qui filme en 4K et HDR, le drone est paré pour faire au moins aussi bien que son concurrent chinois (et espérons mieux avec la HDR et une autonomie affichée comme supérieure, le tout pour un prix un chouilla inférieur à celui d’un Mavic Air). Le design de l’engin permet une subtilité impossible chez DJI : filmer vers le haut, un truc pratique quand on veut filmer un pont quand on passe dessous (ou d’autres choses, à vous de voir)… Ok pas sûr que ça fasse la différence!
Seule l’absence de détection d’obstacle vient ternir le tableau du Français. Mais il faut dire que puisque le système DJI ne marche pas à tous les coups, on est pour le moment rarement tenté de le laisser faire, en pleine forêt par exemple.
Parrot Anafi-4
En résumé, on espère que l’Anafi sera un succès, pas parce qu’on est chauvins, mais parce que l’engin a l’air prometteur et parce que quel que soit le domaine, les monopoles ne sont jamais bons.
Parrot Anafi-2

Commenter cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *