[test] Apple Airpods : plus que des écouteurs

Apple-airpods-test-review-diisign
Voilà un test auquel vous ne vous atendiez peut-être pas sur diisign.com : les écouteurs d’Apple ne sont effectivement pas connus pour offrir une qualité de son exceptionnelle, alors que c’est l’élément le plus important dans mes tests audio… Mais quand on voit que leur délai de livraison est toujours de plusieurs semaines, quasiment un an après leur sortie, on se dit que ces écouteurs ont sûrement quelque chose de plus à offrir…

Apple-airpods-test-review-diisign

Design
Les Airpods, vous les connaissez quasiment déjà si vous avez un iPhone, puisque ce sont presque des Earpods sans aucun fil. Le fait de récupérer une puce W1, des capteurs optiques, un accéléromètre, un micro et une batterie leur font prendre un peu d’embonpoint tout de même : leur tige est plus longue et plus large que les Earpods. Ce look, associé à la manie d’Apple pour les accessoires en finition blanc brillant vous feront passer pour un extraterrestre avec des « boucles d’oreilles » bien flashy : Dommage qu’ils n’existent pas en noir pour un peu plus de sobriété visuelle.
Mais là où la dictature du design Apple va trop loin, c’est dans la forme : Jonathan Ive et son équipe ont déterminé une forme qui devrait convenir à toutes les oreilles, mais évidemment, il y a des oreilles où ils ne tiennent pas. Et pour ces oreilles, aucun système n’est disponible, contrairement à la quasi totalité des écouteurs du marché qui sont fournis avec différents embouts de mousse et/ou de silicone pour s’adapter à toutes les oreilles. En résumé, si les Earpods ne tenaient pas dans vos oreilles, il n’y a qu’une faible chance que les Airpods y tiennent. Cette chance ne tient qu’au fait que les nouveaux écouteurs de seulement 4g ne sont pas lestés par un câble.
Apple-airpods-test-review-diisign
Performance
Alors, ils sonnent comment ces Airpods? Et bien ayant abandonné les écouteurs d’Apple depuis de longues années (les seuls qui m’ont servi étaient les tout premiers, qui accompagnaient l’iPhone 3G), j’ai été surpris : ils offrent du détail, ils descendent assez bas dans les graves, et ont un rendu très naturel. Franchement, ce sont des écouteurs corrects. Evitez par contre les morceaux très complexes (une symphonie par exemple) où les Airpods perdent clairement en définition, et oubliez les petites subtilités musicales qui font la différence sur des écouteurs haut de gamme. On peut les comparer à de (très) bons écouteurs à 50€. Sauf qu’ils valent plus de trois fois plus! Heureusement, ce ne sont pas que des écouteurs.
Apple-airpods-test-review-diisign
Les Airpods possèdent chacun un micro pour passer des appels, soit avec les deux écouteurs soit avec un seul. Et comme lorsque j’avais testé l’Apple Watch, j’ai été bluffé par la capacité du micro (et la technologie magique du beamforming) pour récupérer le son de la voix en s’affranchissant des bruits extérieurs malgré la distance importante entre le micro et ma bouche. En bref, les Airpods constituent le meilleur kit main libre que j’ai pu avoir, permettant de parler et d’être compris sans souci sans aucune manipulation de micro. Bluffant. Bluffant aussi pour votre entourage qui ne comprendra pas que vous êtes au téléphone avec une si petite oreillette dans les oreilles.
Apple-airpods-test-review-diisign
Côté autonomie, les 5 heures annoncées sont clairement tenables, et c’est impressionnant pour de si petites choses sans fil. Mais là où Apple a vraiment bien pensé son affaire, c’est avec ce fameux petit boîtier de charge : en 15 minutes à l’intérieur, soit le temps d’une petite pause, vous obtenez 3 heures d’écoute. En bref, si vous les utilisez au bureau et les rechargez pendant la pause déjeuner, vous tiendrez sans problème toute la journée. Les écouteurs et le boîtier complètement chargés, vous pouvez tenir 24 heures, soit largement assez pour un vol Paris-Sydney en ménageant quelques pauses pendant les repas! Mais pour l’avion, le train ou les transports en commun, gardez à l’esprit que ces écouteurs ne vous isoleront pas plus du monde extérieur que des EarPods. Dommage, mais qui sait, une V2 proposera peut-être l’annulation active du bruit!
Apple-airpods-test-review-diisign
Le principal problème des Airpods au quotidien, c’est Siri. Devoir double tapoter sur une oreille, attendre que Siri se lance, lui demander de monter/baisser le volume ou de passer au morceau suivant, attendre que Siri y réfléchisse (plus ou moins longtemps selon la connexion), pour enfin entendre le résultat de son action est franchement pénible. Heureusement, dans iOS 11, Apple propose de paramétrer le double toucher différemment sur chaque oreille, pour par exemple faire appel à Siri sur l’oreille gauche, et passer à la piste suivante sur l’oreille droite. C’est mieux, mais j’aimerai encore plus de possibilité, par exemple via la prise en compte du triple clic!

La petite cerise sur le gâteau, c’est la compatibilité des AirPods avec l’application Localiser mon iPhone : si vous les cherchez, vous pouvez visualiser sur une carte l’endroit de la dernière connexion, et faire sonner le boîtier s’il est à portée de bluetooth.
Apple-airpods-test-review-diisign

Conclusion
Les Airpods, c’est l’avènement de l’informatique vestimentaire dans sa forme la plus épurée (et au look un peu bizarre par contre), bien plus qu’une paire d’écouteurs bluetooth. En tant qu’écouteurs, ils sont tout à fait honnêtes, même s’ils manquent de ce soupçon de clarté supplémentaire, de définition ou de profondeur qu’on est en droit d’attendre d’écouteurs à 179€. Par contre, le fait qu’ils s’associent très simplement à tous les appareils Apple de la maison sans avoir à refaire l’apparaige bluetooth à chaque fois est un bonheur. Apple a retiré la prise jack de son iPhone mais offre en retour un bluetooth tout aussi simple à utiliser que cette prise du passé grâce à la puce W1.
En tant que kit main libre, c’est ce qui se fait de mieux : le micro a beau être éloigné de la bouche, vos interlocuteurs auront toujours l’impression que vous êtes au téléphone normalement, grâce à la magie du beamforming. Une magie que j’aurai bien aimé retrouver sur des casques beaucoup plus haut de gamme comme le Beoplay H8 dont le micro est clairement le point faible.
En résumé, vous comprendrez que malgré leurs défauts sur le plan acoustique, l’ergonomie des AirPods fait que ce sont les écouteurs que j’utilise le plus fréquemment.
Quand on voit que certaines startups lancent des écouteurs du même genre (mais plus gros : voir chez Bragi et chez Doppler par exemple) qui savent annuler les sons extérieurs, ou qui annoncent pouvoir traduire la voix en temps réel, on se dit que les Airpods ont du potentiel pour devenir dans leurs prochaines génération un must have technologique presque aussi indispensables que ce que le téléphone est devenu. En attendant, ça reste pour le moment un excellent accessoire dans l’écosystème Apple.
Apple-airpods-test-review-diisign

Les + :
+ Compacité extrême
+ Ultra confortables et légers (4g!!)
+ Bonne autonomie, augmentée par le boîtier : quasi impossible de se retrouver à cours de batterie si on ne les porte pas en continu
+ Appairage ultra simplifié, et pour tous les appareils Apple qu’on possède
+ Apparaissent dans Localiser mon iPhone
+ L’absence totale de câble renforce leur côté pratique, même pour moi qui n’ai rien contre les câbles
+ Charge rapide par le boîtier

Les – :
– Ils donnent un look étrange
– On a déjà entendu mieux pour 179€
– Le recours à Siri pour piloter la musique est problématique (ce sera un peu moins le cas avec iOS 11).
Apple-airpods-test-review-diisign

2 Commentaires

  1. Quid des AntiPods ? (ce n’est pas 1 blague, c’est leur nom)

  2. @Vincent : les Antipods, les Samsung Gear IconX et de plus en plus d’autres diffèrent par le fait qu’ils soient des intras, donc isolent beaucoup plus des bruits extérieurs. Mieux dans le métro, dangereux dans la rue. Bang & Olufsen propose sur ses prochains E8 de contourner ce problème en diffusant le son externe sur demande (via l’app).
    Gros avantage des Antipods sur tous les autres : leur prix très bas. Mais Orange proposait récemment les AirPods à 129€ via une ODR.
    Reste à les écouter ces Antipods 😉

Commenter cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *