[test] La GoPro Hero 3 affronte les eaux d’Indonésie

C’est vrai, j’ai mis du temps à prendre une GoPro Hero 3, un peu trop de temps, vu que la 3+ est sortie. Mais étant donné le peu de nouveautés de la version « + », ce test n’est finalement pas obsolète, et franchement, si vous trouvez un bon prix sur une Hero 3 (bonne chance), pas la peine d’hésiter face à la 3+. Petit test terrain à l’autre bout du monde pour voir ce que la référence des caméras de sport à dans le ventre, face à des environnements on ne peut plus hostiles (photo ci-dessus).

Design
On ne change pas une équipe qui gagne : la formule GoPro, c’est une minuscule caméra un peu cubique dans une coque protectrice étanche, et une myriade d’accessoires pour fixer l’engin un peu n’importe où.
A chaque itération, GoPro réduit un peu la taille de sa caméra. On atteint vraiment une taille minuscule sur la caméra elle-même (sachant qu’en plus de filmer en HD et un peu en 4K, elle embarque un micro et maintenant le wifi, c’est spectaculaire). Avec la boîte étanche, c’est un peu moins impressionnant, mais ça reste très compact. On se demande seulement si cette course à la compacité ne serait pas un peu vaine désormais, et si une caméra un peu plus grande mais avec une meilleure ergonomie que les 3 boutons et l’écran LCD ultra simple ne serait pas préférable… A vous de juger, mais comme on va le voir, grâce au module wifi, les plus grands soucis d’ergonomie sont réglés via l’interface smartphone.

En terme de design, plus que la caméra elle-même, ce qui fait vraiment la force de GoPro par rapport à la concurrence, c’est le nombre de supports existants. Que vous fassiez du vélo ou du basejump, du pilotage ou de l’escalade, il y aura toujours un support adapté à votre sport. Et c’est là que GoPro fait toute la différence en étant le premier, c’est devenu LA référence pour le sport. Si par contre vous avez un besoin très précis, que vous êtes sûr de ne jamais vouloir plus d’accessoires que ceux qui sont fournis de base, vous pouvez peut-être regarder vers des offres plus abordables. La versatilité se paie chez GoPro.

Performance
Les images issues de ces caméras au look de gadget sont toujours épatantes par leur qualité. La recette n’est pas modifiée, l’objectif grand angle permet d’obtenir la stabilité et le piqué nécessaire, le capteur full HD fait le reste.
Voici un petit mix de vidéos « aquatiques » tournées en Indonésie (Lombok et Gilli Trawagan pour être exact) :

GoPro a boosté la Hero 3 avec le support de la 4K. Ce qui peut s’apparenter sur le papier à une prouesse technologique (il fallait le faire, avec un si petit capteur et si peu de place pour l’électronique, parce que ça en tait des données à traiter l’ultra HD), en pratique, ce mode apparait clairement comme un gadget marketing puisque même si vous avez de quoi visionner vos vidéos dans cette définition extrême, le manque de fluidité (et la lourdeur des fichiers pour le montage, si vous avez un soft compatible) vous fera préférer la définition HD.

Au rayon des nouveautés pratique, il y a le wifi. Pas particulièrement utile pour un usage en temps réel, il permet tout de même de vérifier immédiatement si le cadrage est bon. Mais sa grande utilité est le visionnage des vidéos, car sans lui, difficile de savoir ce que contient votre carte mémoire sans l’extraire. Et extraire une micro SD, c’est un grand risque de faire tomber et perdre cette micro SD. Sans compter qu’il taut un téléphone compatible pour la lire, car on dispose rarement d’un ordinateur sur le lieu de tournage de séquences « GoPro »… Cerise sur le gâteau du wifi : on peut modifier les réglages de la caméra via des menus clairs, plutôt que d’essayer de s’en sortir avec l’autonomie très limite de la GoPro et ses 3 boutons…

Grâce à l’app GoPro sur Mobile, je n’ai jamais ressenti le besoin d’utiliser la mini télécommande GoPro, mais elle peut dépanner si vous voulez lancer un enregistrement à distance en milieu hostile (là où vous n’oserez pas emporter votre mobile).
Ce qui ne change pas par rapport aux GoPro que vous connaissez, c’est l’autonomie : attention au wifi, parce que sans lui, vous n’atteindrez déjà pas les 2h de prise de vue, alors il faut absolument éviter de le laisser tourner en permanence. Heureusement, une LED bleue clignotant à intervalle régulier est là pour vous rappeler que votre GoPro consomme trop.

Conclusion
GoPro évolue au fil des ans en proposant des améliorations incrémentales. Sur cette version, le wifi embarqué est une bonne nouvelle puisque le module optionnel était cher et encombrant (par rapport à la taille de la caméra). Sans être très pratique pour la visualisation temps réel, il a tout de même l’énorme avantage de vous permettre de visualiser vos vidéos en mobilité sur votre smartphone, alors que sans wifi, il faut passer par la case PC ou transfert de la carte mémoire, ce qui est beaucoup moins pratique… C’est aussi un régal de modifier les réglages de la caméra de façon moderne plutôt qu’en appuyant sur les petits boutons de la caméra.
Chaque année les GoPro deviennent plus compactes, ce qui est bien, mais finalement au niveau actuel, on préfèrerait que le constructeur garde la taille et fasse grossir la batterie, pour obtenir une autonomie plus grande. L’autonomie réduite est finalement le plus gros point noir de ces petits engins (encore plus sensible avec le module wifi, qu’on peut oublier de couper malgré sa LED bleue clignotante), capables d’enregistrer vos souvenirs les plus extrêmes. C’est là que ces caméras font toute la différence : le meilleur appareil photo, c’est celui que l’on a sur soi. Et une GoPro peut nous suivre partout… Encore faut-il que la batterie soit chargée!

Les + :
+ Prises de vue impeccables
+ Ultra compacte
+ Nombre d’accessoires disponibles
+ Wifi intégré utile pour le paramétrage et le visionnage
+ Batterie amovible

Les – :
- qualité de son pas au niveau de la vidéo
- Autonomie très limitée
- 4K pas encore exploitable sérieusement, c’est juste du marketing
- wifi intégré pas très pratique pour la visualisation temps réel : trop de délai
- on se lasse du rendu fish eye (déformation de l’objectif) à la longue

Soumettre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>