[La maison diisign] La cuisine

[La maison diisign] La cuisine

Si diisign.com n’a pas été très actif en 2016, c’est que je m’attelais à un énorme travail de rénovation complète de l’intérieur d’une maison de 1997. Du sol au plafond, de l’électricité à la ventilation, tout a été repensé, modernisé. Vous en avez aperçu une partie technique dans mon article sur Loxone , place désormais à la partie visuelle pour finir l’année, avec mes impressions sur le matériel… La cuisine totalise environ 20 mètres carrés après destruction d’une ancienne cloison. L’espace est entièrement ouvert sur le salon, et l’ensemble est carrelé avec des dalles de 75cm de côté de chez Caesar Ceramiche. Chauffage au sol intégral à cet étage. Pour apporter un surcroit de lumière et fluidifier les circulations (sans ça la cuisine aurait eu l’air d’un long couloir), le mur porteur qui sépare cuisine et salon a été ouvert sur un mètre de large. J’ai ensuite choisi de l’habiller intégralement d’éléments meublants, pour casser complètement son aspect de mur et le transformer en meuble. La perspective est ainsi complètement transformée. Nous avons par contre pris le parti de ne faire aucune transformation d’ouvertures sur les murs extérieurs, histoire de simplifier le chantier déjà chargé. La niche est éclairé par un lighstrip (première génération) de Philips, histoire de varier les ambiances lumineuses. L’intégralité des meubles de cette cuisine provient de chez Nolte, une marque que je ne recommande vraiment pas en raison d’un service client déplorable chez cette arque et l’agenceur que nous avons choisi (plus d’un an après notre commande, nous attendons des éléments de finition). Au niveau qualité par contre, il n’y a aucun reproche. Finition laquée...
[test] Dyson 360 Eye : enfin un robot aspirateur Dyson, mais un peu tard ?

[test] Dyson 360 Eye : enfin un robot aspirateur Dyson, mais un peu tard ?

C’est le grand retour d’un aspirateur robot en test sur diisign après des années d’absence. Mais on ne parle pas de n’importe quel aspirateur robot, on parle d’un Dyson. On rêvait en 2011, séduits par les performances de l’aspirateur sans fil DC35 et celles de localisation des « robots balais » de l’époque. Maintenant qu’il est arrivé, Le 360 Eye arrive-t-il à répondre à toutes les attentes qu’il a suscité ? Design Il est sacrément compact ce 360 Eye. On ne s’en rend pas compte en photos, mais une fois à la maison, sa taille surprend : avec 23/24cm de diamètre, il est de loin le moins large des robots. Vraiment pratique pour passer entre les pieds de chaise. Mais moins pratique pour limiter les trajets puisque la largeur de travail est réduite. Je pense que cette largeur a principalement été conditionnée par la puissance d’aspiration : pas la peine d’essayer d’aspirer large si on n’aspire pas très puissant. Côté hauteur, ce petit Dyson n’est pas excessivement haut, mais avec ses 12cm, il peut avoir quelques soucis avec des meubles bas, comme on le verra à l’essai, mais j’ai visiblement le chic pour choisir des meubles incompatibles avec un robot. Parlons de la base de recharge : c’est tout simplement la plus simple et la meilleure base qu’il m’ait été donné de tester : un panneau en plastique vertical avec deux repères visuels pour que le robot se guide bien, un panneau en plastique horizontal avec les deux pistes métalliques pour connecter le robot, et au centre une charnière pour replier la base pour la ranger, mais surtout une prise à...
[Test] 18 mois avec un Thermomix TM5 : non, la révolution n’a pas eu lieu

[Test] 18 mois avec un Thermomix TM5 : non, la révolution n’a pas eu lieu

Parmi les sociétés qui gèrent à la perfection leur marketing grâce à une base de fans fidèles et des méthodes bien huilées, on pense évidemment à Apple. Mais dans le genre, il y a beaucoup, beaucoup mieux avec Vorwerk. La machine dont les utilisateurs ne vous diront jamais de mal, parce qu’ils deviennent tous plus ou moins ambassadeurs de la marque, à des degrés différents. En ayant un sur mon plan de travail depuis environ 18 mois, plongée dans le monde extraordinaire du robot culinaire. Design Si vous cherchiez un robot culinaire du genre à tout faire (cuit, coupe, chauffe, mélange, etc), jusqu’à peu, il n’y avait que le Thermomix, jusqu’à la version TM31. Mais depuis quelques années, la concurrence est apparue. Tout a commencé avec le Companion de Moulinex, que j’ai testé ici. Concurrent direct du TM31, il offrait un design peu élégant et quelques erreurs de conception (il y a eu de la casse pendant mon test). Le reste des prétendants au trône était fait de machines de sous marques au style peu aguicheur. Mais juste un peu avant le TM5 est apparu le Magimix Cook Expert. Et là, on peut dire qu’il y a enfin un robot sexy que l’on peut poser sur son plan de travail sans ruiner le style de sa cuisine, avec le traditionnel style cubique et épuré de Magimix, du métal partout et une gamme de coloris qui donne envie. Difficile pour le TM5 de tenir la comparaison esthétiquement : disponible uniquement en blanc à l’heure où tout l’électroménager (même les frigos !) se pare de couleurs chatoyantes, enrobé dans une robe de plastique...
[test] Tile Mate : chérie, j’ai rétréci le Tile

[test] Tile Mate : chérie, j’ai rétréci le Tile

Tout a commencé comme quand on m’a demandé si je voulais tester le nouveau Tile. J’ai répondu pourquoi pas, mais à l’époque je venais de tester la gamme Tile en comparaison avec les Wistiki… La grande question fut : il a quoi de neuf ce nouveau Tile ? La réponse est simple : il est plus petit. Sinon ? Et bien rien d’autre. Rien de plus, rien de moins, c’est un Tile dans toute sa splendeur. Donc en résumé : 33mm de côté pour 3mm d’épaisseur au lieu de 37mm de côté pour 5mm d’épaisseur : ce n’est pas grand chose, mais quand on a un Tile en porte clé, c’est pratique qu’il soit devenu plus petit. Dans la foulée, le bouton qui était juste la lettre « e » du logo devient tout le logo (normal, le « e » est désormais un peu trop petit), et le trou pour utiliser le Tile en porte clés a aussi perdu en diamètre. Pas de révolution concernant l’application : elle vous aide à retrouver vos Tile de la même manière : simple, tant qu’ils sont à portée de Bluetooth. Vous pouvez peut-être trouver un Tile perdu plus loin grâce à la communauté des personnes ayant l’application, mais clairement, ne comptez pas dessus, Tile n’étant pas dans toutes les poches… Conclusion En conclusion, je vous aurai bien conseillé d’oublier le Tile normal et de privilégier le Tile Mate, mais visiblement l’ancien modèle n’est plus disponible à la vente. Donc mes conclusions sont les mêmes : si vous êtes du genre étourdi et pensez que vous pouvez mettre un Tile sur les objets que vous perdez,...
[test] Focal Listen : le (très bon) choix de raison

[test] Focal Listen : le (très bon) choix de raison

Petit retour sur un test de casque filaire sur diisign… Ca faisait longtemps que je n’en avais pas testé un, attiré par les sirènes du Bluetooth. Mais un casque filaire, c’est quand même très sympa dans le sens où ça marche tout le temps, tant qu’on a de quoi le brancher. Design De loin et sans y porter trop attention, je croyais que le Listen était une évolution du Spirit One, que j’avais testé, apprécié, mais qui avait eu quelques soucis de qualité au lancement, qui ont impacté son image. Mais en fait le Listen n’a rien à voir. D’accord, il conserve le look un peu fade Focal : oreillettes ovales, plastique métallisé et noir mat… Rien de très follichon, mais rien de trop fashion non plus, qui serait trop vite démodé. Il n’est pas tendance, ne cherche pas à gagner des concours de beauté, mais veut juste tenir sur la durée. Choix respectable même si de mon côté je suis plutôt fan du look Aedle ou B&O. Notons quand même l’intérieur des oreillettes, habillé de feutrine rouge : ça apporte une touche gaie invisible une fois porté, un peu comme des semelles de louboutin, mais pour les oreilles! L’arceau a été pensé pour la robustesse : il est en plastique, mais un plastique déformable comme l’avait lancé Philips, qui permet d’infliger toutes les tortures à votre casque sans jamais le casser. Cet arceau est repliable pour optimiser la place dans vos bagages. Côté câble, on est sur du sérieux qui ne s’emmêle pas avec un gros diamètre, mais pas de finition tissu, simplement élastomère. Sur ce câble sont...