La Microlino est prête à affronter les villes européennes

La Microlino est prête à affronter les villes européennes

On l’avait découverte lors du salon de Genève 2016, la Microlino, réinterprétation contemporaine électrique de la mythique Isetta des années 60 a obtenu son homologation en Europe… Vous rêvez d’une voiture assez petite pour se faufiler et se garer partout? Silencieuse comme une bonne voiture électrique? Plus fermée et avec votre passager plus proche de vous qu’un Twizy ? Si petite que vous pouvez, comme la première Smart, vous passer de créneau et vous garer face au trottoir, avec en plus la possibilité de sortir directement côté trottoir?La Microlino est faite pour vous! Attention tout de même : si ses caractéristiques techniques lui autorisent de sortir de la ville (vitesse maximale de 100km/h, autonomie de 126 ou 202km selon la batterie choisie), ce genre d’engin n’est pas homologué comme une voiture mais comme un quadricycle léger. Ce qui veut dire que les normes de sécurité (crash test en particulier) n’ont rien de comparable avec une « automobile » comme une Smart. Considérez la Microlino comme un substitut à votre vélo électrique lorsque vous n’avez pas envie de pédaler! 25 Microlino seront produites en septembre pour des heureux clients bétatesteurs, puis la production du modèle définitif sera lancée en décembre, avec une première commercialisation en Suisse avant de s’étendre progressivement à toute l’Europe. Va-t-elle faire de l’ombre à Smart à Rome? (Spoiler : selon moi, non, car même avec sa bouille rétro qui fera craquer les italiens, impossible de se battre contre l’image de « petite Mercedes » porteuse de qualité et de sécurité que Smart a bâti en Italie, surtout à un prix d’entrée proche voire supérieur à celui de Smart :...
Un point (nécessaire) sur Tesla

Un point (nécessaire) sur Tesla

Tesla vient d’annoncer ses résultats trimestriels (un chiffre d’affaires en forte hausse à 4 milliards de dollars, mais des pertes toujours au plus haut à 4,22$ par action), l’occasion de faire un point sur cette marque automobile, parce qu’on trouve beaucoup de contre vérités sur les réseaux sociaux (et aussi dans la presse), il me paraît important de faire un point objectif sur Tesla (et un peu Elon Musk) pour calmer le débat. [Mise à jour 2/08/18 17h] : Wall Street semble redonner du crédit à Tesla avec une action qui a repris 10% dès l’ouverture Tesla n’arrive pas à produire assez de voiture, alors que les autres marques savent le faire Tesla est désormais le plus gros producteur mondial de voitures électriques : certains sites affichent des « difficultés de production », mais la production serait actuellement stable à 5000 véhicules par semaine. Pour comparer, Renault a vendu depuis sa sortie en 2012 un total d’environ 100 000 Zoé. La citadine, qui arrivera l’année prochaine dans une toute nouvelle génération, en profitera pour passer de 220 unités fabriquées par jour à 440 (sur le site de Flins), soit une capacité de « seulement » 3080 véhicules par semaine si l’usine tourne 7j par semaine.Autre exemple, Hyundai avec son Kona, dernier venu dans la cour des véhicules électriques à plus de 500km d’autonomie, a prévu une capacité de production de 50 à 70000 exemplaires pour l’année complète 2019, soit un rythme « tranquille » de moins de 1400 véhicules par semaine, alors même que le Kona est placé sur le segment ultra vendeur des SUV urbains. Autre exemple : pas plus tard qu’hier, BMW a...
Driven de CeramicSpeed : une transmission vélo ultra efficiente qui se passe de chaîne

Driven de CeramicSpeed : une transmission vélo ultra efficiente qui se passe de chaîne

Ca faisait presque une semaine qu’on n’avait pas parlé de vélo sur diisign, heureusement le vélo revient à nous avec une belle innovation : une transmission qui promet un rendement incroyable de 99% en se passant de chaîne. Le record de rendement précédent était détenu par Shimano avec une transmission très classique mais optimisée dans les moindres recoins pour atteindre un peu plus de 97%. En oubliant les complexes dérailleurs, la lourde, relativement élastique et peu fiable chaîne de transmission et en remplaçant tout ça par un système ultra simple fait d’un arbre en carbone et d’un système de pignons perpendiculaires à cet arbre entraînés par un engrenage fait de roulements céramiques (21 pour être exact), CeramicSpeed a considérablement simplifié la transmission d’un vélo. On y gagne sur tous les plans : masse, fiabilité et rendement (et comme avec une transmission à courroie carbone, plus possible de salir son pantalon avec la graisse de la chaîne). L’effort est à saluer étant donné l’ancienneté du système de transmission à dérailleur qui n’a pas été détrôné depuis les années 1920 (le système de vitesses intégrées au dérailleur type Alfine/Nexus ou Rohloff que j’apprécie beaucoup est tout de même beaucoup plus lourd qu’un dérailleur et ses pignons) ou Vous avez hâte de tester un vélo équipé de cette transmission ? Hélas Driven n’est pour le moment qu’un prototype qui a fait sensation au salon Eurobike au début du mois (et y a remporté un prix), on attend plus de nouvelles commerciales d’ici l’année...
Quand Xiaomi ne copie pas Apple, ils créent : le vélo à assistance électrique Himo

Quand Xiaomi ne copie pas Apple, ils créent : le vélo à assistance électrique Himo

On connaît la marque chinoise Xiaomi pour ses contrefaçons produits inspirés d’Apple à prix très bas. Mais finalement, c’est quand les ingénieurs et designers de la marque sont libres d’inventer qu’ils proposent des choses innovantes, plutôt bien pensées, et toujours à prix cassé. Auréolés du succès de leur trotinette électrique ils arrivent avec un vélo à assistance électrique qu’ils lancent en crowdfunding… A moins de 250€! Xiaomi aurait pu faire comme tous ses compatriotes : prendre des éléments de vélo standard et y greffer des éléments de motorisation électriques pour construire un VAE à coût réduit. Au final, ils ne s’y sont pas du tout pris comme ça. Le cadre a une forme jamais vue, compacte pour être transporté facilement ou placé dans le coffre d’une voiture, avec de petites roues (qui pénalisent le confort et peuvent devenir dangereuses si votre chemin comporte des nids de poules) dotées de pneus anticrevaison, ce vélo n’a rien de standard et appporte des idées de conception nouvelles comme une batterie qui prend toute la place centrale sauf un petit endroit dégagé pour servir de poignée, utile pour soulever les 16,7kg de l’engin. La batterie, parlons-en : à ce prix (et avec l’espace réduit disponible), on n’est clairement pas au niveau des meilleurs vélos électriques, mais les 216Wh devront pouvoir vous transporter avec une assistance pendant environ 50km. Alors, après le vélo électrique involable, la proposition du vélo électrique qui ne fait pas mal au portefeuille montre que le secteur est en train de bouger à une vitesse folle. Sortie du Himo prévue en Chine le 30 juillet, et sûrement dans la foulée...
[test] Gitane B21 : un VAE intégré, mais pas parfait

[test] Gitane B21 : un VAE intégré, mais pas parfait

On a commencé à tester un vélo à assistance électrique en 2017 parce que clairement, ce mode de transport mérite d’être mis en avant, en offrant une solution efficace face à l’engorgement des villes. Car oui, l’acheteur moyen de vélo électrique l’achète pour remplacer (ou plus modestement compléter)… Une voiture. On teste donc aujourd’hui le Gitane B21, qui sur le papier propose un peu plus d’intégration, un point sur lequel le O2Feel péchait clairement. Design Enfin un vélo à assistance électrique de grande diffusion qui ne ressemble pas à un vélo normal sur lequel se serait greffé une batterie! La transmission Tranz-X est discrète à l’oeil (et à l’oreille), le système de contrôle est minimaliste (un simple afficheur numérique et un bouton), et surtout, la batterie est intégrée dans la très grosse barre inférieure du cadre. Pas de quoi faire passer cet engin pour un vélo classique aux yeux des connaisseurs, mais un look agréable qui ne donne pas le look Frankenstein des vélos où une batterie est greffée à la place du bidon ou du porte bagages. Tiens, en parlant du porte bagage, on peut noter une excellente intégration du feu arrière, quasi invisible dans la barre métallique horizontale : ça lui donne un look futuriste (un fin trait de lumière)une fois allumé. Dommage que le phare avant ne profite pas lui aussi d’une intégration dans le cadre : plus les éléments sont intégrés, moins ils risquent d’avoir de problèmes une fois soumis aux aléas de la vie en ville. Tant qu’on parle de lumières, il faut mentionner que le B21 est largement équipé en catadioptres : un...