[test] Libratone QAdapt On-Ear : l’annulation active de bruit abordable, mais il ne fallait pas oublier le son

[test] Libratone QAdapt On-Ear : l’annulation active de bruit abordable, mais il ne fallait pas oublier le son

Si Libratone n’est pas forcément connu par le commun des mortels, on ne peut pas le reprocher à leur agence de relations presse : à peine ai-je publié un nouveau test de casque (depuis bien longtemps) qu’ils me contactaient pour tester leurs produits audio. Alors alons-y pour un test de leur casque à annulation active de bruit. Design Compact, le QAdapt On-Ear a un look à rebrousse-poil des tendances rétro qui dictent depuis quelques années que les casques se doivent d’être gros avec des morceaux de métal apparents. Les voyageurs apprécieront, les fashion addict iront voir ailleurs. Heureusement, Libratone ne propose pas uniquement la version noire de cet essai et propose un gris et un nude pour un peu sortir du côté gadget pour geek de son style. Malgré un prix contenu, la finition est très correcte avec des voyants dissimulés, un arceau recouvert d’un tissu qualitatif et une prise en main qui sent la robustesse. Finalement seul le matériau plastique des coques d’écouteurs fait cheap avec un rendu quelconque et une couleur quasi bleutée assez peu avenante. On regrettera la prise de charge au format Mini USB alors que le type C se généralise enfin. Performance L’innovation principale du Q-Adapt, c’est son annulation de bruit disposant de plusieurs (quatre) niveaux, ainsi que d’un mode « hush » qui coupe la musique et laisse passer tous les sons externes via les microphones extérieurs. Ca marche plutôt bien, il suffit d’un clic sur le bouton de l’oreillette droite pour changer de mode, et de placer la paume complète sur cette même oreillette pour passer en mode hush. Par contre, je dois avouer...
[test] Beoplay H9i : B&O place la barre encore plus haut

[test] Beoplay H9i : B&O place la barre encore plus haut

Utilisateur quotidien du Beoplay H8, j’ai suivi avec beaucoup d’intérêt le lancement des H8i et H9i, les deux derniers casques de B&O Play. Sur le papier le H8i remplace le H8 (testé et approuvé ici) et le H9i remplace le H9. Mais ça, c’est sur le papier. Et oui, si on regarde dans les détails, le H8i est 100€ moins cher que ne l’était le H8, ce qui semble être un bon signe. Mais en fait, on voit que le H8i descend beaucoup en gamme : plus de contrôles tactiles, remplacés par des boutons, un arceau et des parties physiques qui semblent empruntées au H4 (elles sont spécifiques mais sûrement moins coûteuses que celles du H8/H9i)… Le H8i semble plutôt être un casque supra auriculaire doté d’un système d’annulation de bruit situé entre le H4 et le H8. Si vous êtes habitué aux joies du H8 et que vous voulez évoluer tout en conservant ses petits raffinements, il faudra passer au H9i, et donc au circum auriculaire, ce qui n’a rien de grave sauf si les quelques centimètres en plus vous dérangent en voyage. Car si comme moi vous n’aviez jamais manipulé de H9 parce que vous étiez resté à la taille H8, il faut faire attention : tout a l’air d’être identique entre H8 et H9 (mêmes bras en aluminium, mêmes coques en plastique, mais coussins plus larges), mais même si elles ont exactement la même forme, les pièces du H9 sont plus grandes. Et donc au final l’ensemble du casque est vraiment plus grand que le format H8, ce qui peut commencer à faire encombrant dans un...
[test] Apple Airpods : plus que des écouteurs

[test] Apple Airpods : plus que des écouteurs

Voilà un test auquel vous ne vous atendiez peut-être pas sur diisign.com : les écouteurs d’Apple ne sont effectivement pas connus pour offrir une qualité de son exceptionnelle, alors que c’est l’élément le plus important dans mes tests audio… Mais quand on voit que leur délai de livraison est toujours de plusieurs semaines, quasiment un an après leur sortie, on se dit que ces écouteurs ont sûrement quelque chose de plus à offrir… Design Les Airpods, vous les connaissez quasiment déjà si vous avez un iPhone, puisque ce sont presque des Earpods sans aucun fil. Le fait de récupérer une puce W1, des capteurs optiques, un accéléromètre, un micro et une batterie leur font prendre un peu d’embonpoint tout de même : leur tige est plus longue et plus large que les Earpods. Ce look, associé à la manie d’Apple pour les accessoires en finition blanc brillant vous feront passer pour un extraterrestre avec des « boucles d’oreilles » bien flashy : Dommage qu’ils n’existent pas en noir pour un peu plus de sobriété visuelle. Mais là où la dictature du design Apple va trop loin, c’est dans la forme : Jonathan Ive et son équipe ont déterminé une forme qui devrait convenir à toutes les oreilles, mais évidemment, il y a des oreilles où ils ne tiennent pas. Et pour ces oreilles, aucun système n’est disponible, contrairement à la quasi totalité des écouteurs du marché qui sont fournis avec différents embouts de mousse et/ou de silicone pour s’adapter à toutes les oreilles. En résumé, si les Earpods ne tenaient pas dans vos oreilles, il n’y a qu’une faible chance que...
Beolab 50 : tout le savoir-faire Bang & Olufsen dans une enceinte de salon

Beolab 50 : tout le savoir-faire Bang & Olufsen dans une enceinte de salon

Ca fait maintenant 92 ans que Bang & Olufsen sait faire vibrer nos intérieurs avec un son de qualité et un design irréprochable. Après les Beolab 90 qui célébraient les 90 ans de la marque de façon spectaculaire avec une débauche de technologies incroyable mais à un prix inabordable pour le commun des mortels, même les plus audiophiles, il était temps que sorte une version civilisée. Les Beolab 50 se posent désormais en remplaçantes des mythiques Beolab 5, à un prix à peu près semblable : 26000€ quand même. Mais pour le prix, vous pouvez avoir l’assurance que les Beolab 5 sont clairement dépassées. Un tweeter, 3 médiums et 3 woofers dotés chacun de leur propre amplificateur ICEpower de 300 watts, pour atteindre une bande passante surréaliste : 13 à 43000Hz. Et n’imaginez pas que ces enceintes sont bloquées dans l’écosystème B&O : avec des entrées numériques S/PDIF, optiques ou sans fil WISA, voire même USB, vous pourrez les alimenter directement en fichiers 24 bits 192kHz. Des entrées analogiques subsistent, mais pourquoi s’en servir ? Bang & Olufsen a pensé à ajouter un peu de magie mécanique maison en motorisant les lentilles acoustiques, qui se révèlent seulement quand l’enceinte s’allume. Côté finition, la carrosserie est habillée d’aluminium, et l’avant recouvert de tissu tandis que des lamelles de chêne parcourent les faces arrière. B&O devrait proposer d’autres essences de bois et une façade faite de carrés d’aluminium rappelant la calandre de certaines voitures… Mais ce sera plus tard si la production est lancée. Le système de compensation acoustique de la pièce hérité des incroyables Beolab 90 fait partie de la...
Apple HomePod : une enceinte avant un assistant, le bon positionnement

Apple HomePod : une enceinte avant un assistant, le bon positionnement

Encore une fois, Apple a pris le temps de réfléchir un peu plus que la concurrence en lancant le HomePod. Là où Amazon et Google ont lancé des assistants domestiques pas très savants, Apple lance une enceinte très savante qui peut servir d’assistant domestique. Et passe donc du rayon des gadget à l’utilité douteuse à celui des enceintes sans fil, et donc du rayon qui intrigue au rayon qui cartonne. 7 tweeters, un gros haut parleur de basses, le tout contrôlé par le surpuissant A8 (difficile de penser à une enceinte dotée d’autant de puissance de calcul, à part peut-être les très honéreuses Beolab 90 de Bang & Olufsen). Tout ça ne veut pas forcément dire que ça va donner le meilleur son jamais entendu, mais il y a des chances qu’acoustiquement, ce soit l’un des meilleurs hauts parleurs sans fil à moins de 400€. A suivre. Quand on regarde un peu du côté des ventes des enceintes sans fil, on remarque que c’est vraiment le produit qui cartonne en ce moment. Alors Siri ou non, une enceinte sans fil qui porte la pomme, ça se vendra. L’inverse n’était pas garanti. Et surtout, ça permettra d’avoir un produit qui sert vraiment à quelque chose, en attendant que Siri et ses amis deviennent de vrais asistants vraiment intelligents, ce qu’ils ont du mal à être pour le moment. Seul (énorme) bémol aux louanges qu’on peut adresser à ce HomePod : en tant que produit Apple, difficile d’imaginer qu’un autre service musical qu’Apple Music soit disponible en natif. Pour les autres, il faudra sûrement diffuser via Airplay (pas de Bluetooth sur...