[IFA 16] Sélection diisign

[IFA 16] Sélection diisign

La messe technologique Berlinoise s’est achevée… Et après des années très téléphone, des années très TV (3D) ou des années très tablettes, les constructeurs portent plutôt leur attention sur l’audio (on ne compte plus les casques et les enceintes bluetooth) et les objets connectés de toute sorte. Petite revue de quelques « perles technologiques », des produits qui sortent du lot, en bien ou en mal. Lenovo Yoga Book Ca ressemble à un portable comme Lenovo les fait depuis quelques années : doté d’une charnière permettant de rabattre l’écran des deux côtés pour un usage tablette. Sauf que cette fois-ci, le clavier a disparu, remplacé par une surface tactile qui peut servir soit de grande tablette avec le stylet Wacom (sauf que je ne comprends l’intérêt face à un stylet Wacom directement sur l’écran, comme sur une Surface) ou de clavier une fois activé : un rétroéclairage fait apparaitre touches et trackpad… Mais sans le retour physique des touches qu’on frappe, c’est juste mieux qu’un clavier virtuel parce que ça préserve la surface d’écran. Chances de succès : 1/5, parce qu’une fois l’effet waouh passé, vous comprenez que ça ne sert à rien en l’état. Mais encouragements à Lenovo pour mettre sur le marché de nouveaux concepts ! Bang & Olufsen Beosound 1 & 2 Si en 2000, voire même en 2010 on vous avait dit qu’en 2016 les constructeurs de hifi haut de gamme se batteraient sur le terrain des enceintes tout en un mono, vous ne l’auriez jamais cru. Mais c’est bien ce qui est en train de se passer. Alors même si je doute sur la pertinence de la Beosound 1, une...
[test] Beoplay A9 : B&O fait les choses en grand, mais délaisse trop le logiciel

[test] Beoplay A9 : B&O fait les choses en grand, mais délaisse trop le logiciel

Il me fallait une enceinte pour sonoriser la cuisine de ma nouvelle maison, et j’ai été attiré par le look du Beoplay A9 placé en position murale. Sorte de sculpture d’Anish Kapoor en version sonorisée, avec la possibilité de lire en simultané le son de la TV du salon grâce au Beolink Multiroom, c’était un choix à la fois très pratique et très esthétique. Test après quelques mois de vie commune, où ce sera l’occasion pour vous de voir cette enceinte en position murale, configuration qui ne court pas la toile… Design On est chez B&O Play, pas chez Bang & Olufsen, donc il n’y a pas de profusion d’aluminium, simplement un pourtour métallisé sur cette soucoupe volante de 70 cm de diamètre. Choisie en version spéciale « 90 ans », ce pourtour est chez moi dans une finition « or rose » que je trouve plutôt cuivrée et qui est du plus bel effet. Actuellement, vous avez le choix entre aluminium, noir, et une nouvelle série limitée façon laiton brossé, elle aussi très attirante. Le disque est recouvert d’un fin tissu acoustique. Gris taupe chez moi, le choix est large si l’on compte les propositions du constructeur (en tissu acoustique ou en tissu plus épais signé Kvadrat), et quasi illimié si on compte tous les fabricants tiers, comme skiniplay.com, ou comme la ligne signée par l’artiste vianina, où des plans de villes stylisés égaient l’enceinte de façon très originale (disponibles en exclusivité chez Luxussound.com) Posée au sol sur ses 3 pieds en bois massif, la Beoplay A9 prend un look de cible assez étonnant, alors que placée sur...
Beoplay H5 : les intras bluetooth bien conçus

Beoplay H5 : les intras bluetooth bien conçus

Sur fond de rumeur d’abandon de la prise jack par Apple sur son prochain iPhone, les écouteurs bluetooth n’ont jamais été aussi populaires. Restait le problème des écouteurs intra auriculaires : minuscules, il était difficile de lier compacité, légèreté et autonomie avec de si petites choses… Mais B&O Play est passé par là. Les H5, c’est une nouvelle espèce d’intras bluetooth. Plus d’arceau à poser sur le cou (encombrant, inesthétique et impossible à utiliser en mode running), mais des intras tout ce qu’il y a de plus normaux, liés uniquement par un beau fil habillé de tissu tressé (On aura attendu cette finition de câble un peu trop longtemps chez la marque danoise, enfin !) Sur le fil, une télécommande 3 boutons. Rien de plus minimaliste. Côté autonomie, la marque annonce 5 heures, ce qui paraît incroyable avec de si petites batteries cachées dans les écouteurs, mais peut-être encore un peu juste si votre objectif est de les porter sur un vol intercontinental. Mais le minimalisme apparent n’empêche pas les bonnes idées : aimantés, les H5se lient entre eux pour les garder autour du cou façon collier quand on ne les utilise pas, et surtout, une fois liés, ils passent en veille. Ce magnétisme est aussi utile pour la station de recharge : ils s’y collent et se chargent. Pas de connecteur miniature. Ces petits intras bien pensés inaugurent peut-être le retour en grâce de ce type d’écouteurs face aux casques bluetooth. 249€ : à ce prix vous disposerez tout de même de 7 embouts de toutes tailles pour les coincer solidement à vos oreilles : 3 en mousse...
Nativ : la hifi n’a pas dit son dernier mot

Nativ : la hifi n’a pas dit son dernier mot

Devialet, B&O, voire Sonos ou peut-être Olive One… Contrairement à ce que voudraient nous faire croire les constructeurs grand public, il n’y a pas que des enceintes bluetooth tout intégrées dans les rayons hifi, il y a encore de la place pour des systèmes plus ambitieux qui renouvellent le concept de chaîne hifi… Et il semblerait qu’il y ait de la place pour un nouvel entrant : Nativ. Ce Hongkongais veut se tailler une place de choix dans les systèmes audio de nouvelle génération, et ses débuts participatifs sont prometteurs. Le Nativ Vita se positionne comme un lecteur haut de gamme pour les amateurs de musique de qualité, avec le support de formats lossless HD, comme le Flac 24/192, mais surtout des formats beaucoup plus rares comme le DSD, DXD ou même le MQA de Meridian, avec une électronique conçue pour en restituer les finesses. Le tout prend la forme d’une boite posée à la verticale sur une base en bois (des airs de Beosound Moment quand même), et dotée d’un grand écran tactile de 11,6 pouces. Le communiqué de presse parle d’une superbe interface, mais il semblerait que toutes les photos aient été prises avec l’excellente (mais trop chère) interface Roon, préinstallée d’origine sur l’engin. Côté streaming, on nous parle de tous les services du monde, en citant Apple Music, Tidal, Deezer et Spotify… On espère voire bientôt Qobuz dans cette liste, qui propose du streaming lossless, bien adapté à ce genre d’engin et à sa clientèle. Ajoutons à cela la capacité de parler au lecteur pour contrôler la lecture via un micro intégré, de lire le contenu...
[test] Casque bluetooth B&O Play H7 : l’entre deux

[test] Casque bluetooth B&O Play H7 : l’entre deux

Alors que B&O a mis des années avant de se rendre compte que le marché des casques mobiles était une énorme machine à fric en sortant doucement le H6 en 2013, la marque s’est vite reprise et offre l’une des plus grandes gammes de casques et écouteurs premium. Le problème est maintenant de choisir… Et ce problème s’empire encore avec la sortie du H7. Design Prenez le H8, et remplacez ses oreillettes supra auriculaire (sur les oreilles) par les oreillettes circum auriculaires (autour des oreilles) du H6, et vous aurez un H7. C’est vraiment ça physiquement, accessoires compris (une pochette de transport très simple en feutrine, un câble audio jack-jack très simple (lire : sans télécommande/micro, hélas) et un très court câble micro USB pour la charge. Au niveau couleurs, on prend le brun clair qui existait sur les H6 et H8, avec le noir du H6. Est-ce une erreur ? Pas du tout, le H8 étant l’un des plus beaux casques que j’ai pu tester, avec la meilleure finition que je connaisse (mis à part une zone plastique un peu trop importante, les parties aluminium et cuir sont tout simplement parfaites). Et les écouteurs circum auriculaires du H6 sont ce que j’ai pu tester de plus confortable. Performances Alors ? Il reprend le son très neutre du H6 ou le son plus typé du H8, ce H7 ? Et bien le H7 est vraiment très proche d’un H8, il n’a pas la neutralité du H6, mais en tant que casque conçu pour la mobilité, c’est à mon avis le meilleur choix. Le rendu reste très naturel, détaillé même...