[Interview] Lacoste, dans les coulisses du lancement des parfums L12.12

[Interview] Lacoste, dans les coulisses du lancement des parfums L12.12

A l’occasion de (l’excellente) soirée de lancement des nouveaux parfums Lacoste, pendant que notre heureux gagnant profitait du champagne, du DJ et des petits fours, ça ne chômait pas du côté de diisign.com, puisqu’on a pu interviewer l’équipe en charge du lancement de ces nouveaux parfums : – Arnaud Leblin : Directeur de la communication corporate de Lacoste – Tim Sayler : Global Lacoste Fragrances Marketing Director (le boss du marketing parfums) – Lewis Peacok : Expert fragrances Lacoste Parfums L’interview commençait (in english) avec Tim Sayler et Lewis Peacok, sur la question « pourquoi 3 parfums ». Ensuite, l’inspiration des parfums, le lien entre les couleurs (on apprend que ces 3 couleurs : blanc, vert et bleu, sont les 3 couleurs de polos Lacoste les plus vendus) et les parfums. On y apprend aussi que Lacoste dispose de ses propres nez en interne et que les flacons du L12.12 sont signés Christophe Pillet, qu’il les a voulu à l’image de la simplicité des polo, sans aller dans le cliché du « flacon polo ». L’interview se poursuit (en Français) avec Arnaud Leblin : difficile de ne pas lui poser une question sur la gestion de l’image de Lacoste après le phénomène banlieue du milieu/fin des années 90… Il s’en est plutôt bien sorti… Même quand on l’a relancé sur le fait que choisir Grand Master Flash & the furious five pouvait replacer la marque au crocodile dans un contexte hip hop urbain… Mais choisir les inventeurs du hip hop pour célébrer un produit de l’inventeur du polo, c’est finalement plutôt fûté, et ça colle très bien au nouveau slogan de la marque...
Plongée dans l’univers Liana Yaroslavsky

Plongée dans l’univers Liana Yaroslavsky

Vous aviez aimé notre petite présentation des tables basses oniriques de Liana Yaroslavsky, vous réviez d’en connaître et d’en voir plus? Ces tables sont dorénavant exposées dans un écrin rue Saint Honoré, lieu parfait pour les œuvres qu’il contient : sorte de petit cabinet de curiosité au look baroque où l’on est transporté dans un autre temps… Mais lequel? Entre les sublimes esquisses signées Liana qui ornent les murs, les objets hétéroclites délicatement posés dans des vitrines, les lieux teintés d’un romantisme baroque et ces tables qui illuminent délicatement la pièce, l’atmosphère est intemporelle, délicate et raffinée : On ne pouvait choisir écrin plus adapté aux créations de Liana. A l’occasion du vernissage de ce boudoir onirique, j’ai eu la chance poser quelques questions à cette sublime artiste, souriante et pétillante. diisign D’où vient l’idée de ces tables? Liana De passage à Murano, séduite par un magnifique lustre d’exception, j’ai eu l’envie de le posséder… Mais, au lieu de vouloir l’accrocher au plafond, je le voulais posé au sol… Tout le monde m’a pris pour une folle, mais finalement, j’ai réussi à convaincre tout le monde que cette idée était possible… C’est ainsi que la première table est née. diisign Une question bassement pratique : comment changer les ampoules ? Liana C’est simple, mais pas pratique! Il faut être deux pour l’opération : tandis que la première soulève la vitrine à l’aide d’une ampoule, la seconde, couchée au sol, glisse son bras sous la cloche pour échanger les ampoules. Heureusement, les ampoules utilisées sont des basses tension qui durent très longtemps! La bonne nouvelle est que toutes les petites...
Dernières idées cadeaux pour Noël : pourquoi pas de la porcelaine?

Dernières idées cadeaux pour Noël : pourquoi pas de la porcelaine?

Deux coups de cœur à signaler, deux bonnes idées cadeau (bon, on est vraiment en retard pour vous présenter une shopping list, mais être décalés, c’est notre marque de fabrique, donc on assume : cela fera une superbe shopping list pour les étrennes ou pour Noël 2009!). On commence par la très Web 2.0 Maïa (dont on a déjà parlé ici et là, pour ceux qui suivent à moitié), qu’on suit de près chez diisign, puisque en plus d’être vraiment sympathique, de créer des beaux objets en porcelaine, et, chose vraiment rare, de vous inviter chez elle, l’événement prend cette fois la forme d’un thé apéritif tous les soirs de 17h à 21h (et même spécialement pour vous si vous prenez rendez-vous), et cela jusqu’au 31 décembre. Le côté arty et vraiment original est évident, mais le côté bon plan de l’événement, c’est que vous aurez l’occasion de profiter de 30% de réduction. Intéressés? Faites-moi signe avec une adresse email valide, soit par mail soit dans les commentaires, et je vous passe les coordonnées de la belle Maïa! Maintenant, autre découverte, autre artiste web 2.0 que j’ai eu l’occasion de rencontrer : Anne Xiradakis. Elle aussi créatrice de services, elle possède un univers totalement différent de celui de Maïa, puisque à la sophistication de cette dernière répondent des formes ultra épurées, visuellement très proches de l’esthétique zen japonaise, en porcelaine, céramique ou faïence. Artiste Web 2.0 car elle aussi privilégie le contact avec le public, par l’intermédiaire de son blog (elle y présente ses créations – jetez un oeil sur ses créations pour l’événement avec le FRAC Aquitaine :...
Soirée voix…

Soirée voix…

Encore une soirée bien originale organisée par les anges d’Heaven : pour promouvoir le petit plus de ComeinmyWorld à savoir l’utilisation de la voix, c’est au sein de l’IRCAM (Institut de Recherche et Coordination Acoustique Musique), un monument pour moi, dans lequel j’avais toujours rêvé de pénétrer, en tant qu’amateur de nouvelles technologies, de musique et d’Emilie Simon, entre autres. Hélas je n’ai pas pu tout en découvrir, j’en ai en fait vu très peu, mais j’ai déjà pu entrer pour la première fois dans une grande chambre anéchoïque (salle créée pour ne laisser entrer aucun son, et pour qu’il n’y ai aucune réflexion du son en son sein… C’est la photo de l’article : impressionnant comme déco, pour ceux qui ne connaissent pas, non?). Visite impressionnante, où je n’ai pas perdu l’équilibre – non pas à cause de la fine grille qui sert de passerelle, mais parce qu’il arrive que l’oreille interne soit perturbée par le manque de réflexions sonores, au point de troubler le sens de l’équilibre – mais où j’ai effectivement ressenti une sensation étrange au niveau des oreilles, un peu comme si une pression s’exerçait sur mes tympans… Intéressant! Après cette découverte, nous avons eu l’occasion de suivre la conférence du docteur Yves Ormezzano, Phoniatre connu et reconnu (un phoniatre est un spécialiste de la voix… Encore une découverte de la soirée!) une pointure qui a su nous captiver avec une conférence dynamique, très bien illustrée par ses talents d’orateur… PPC (qui propose une initiative vraiment intéressante avec les Clés du succès) a fini par interviewer ce docteur pour nous, on attend le résultat avec...

Rencontre intéressante, idée intelligente

Jeudi soir, petite rencontre avec Quentin Hirsinger, fondateur de matériO, ce que je considère comme le chaînon plus-manquant (heureusement que Quentin y a pensé!) entre les industriels qui développent de nouveaux matériaux et les créateurs en tout genre qui sont très consommateurs de ce type de produits. Le concept de Matério est très simple : il s’agit d’une bibliothèque qui se veux exhaustive recensant des milliers de matériaux et de produits innovants actuellement industrialisés, parce qu’ils ont compris que la technique avançant, les créatifs ne peuvent plus espérer connaître toutes les matières qui pourraient les intéresser. L’accès se fait par abonnement, soit uniquement par accès internet à la base de données des matériaux, soit avec accès au showroom où vous pourrez toucher, carresser, triturer et manipuler les matières les plus agréables comme les plus étranges. Moi qui croyait, de part ma formation technique/design, y connaître un rayon en matériaux, je n’ai pu que m’incliner devant les connaissances de Quentin Hirsinger et me rendre compte qu’en résumé je ne connaissais qu’une infime partie de ce que nos amis industriels ont dans leurs tiroirs, tout en admirant les produits qu’il avait apporté pour l’occasion (entre la peau de lapin ultra-douce, le plastique à toucher métallique, le fluide anti thixotropique – dont la dureté apparente augmente avec la vitesse à laquelle vous le touchez -, plastique thermochrome, bois souple, et autres bizarreries qui ont excité ma créativité! Si vous êtes designer, styliste, ou créatif au sens large, matériO ne peut que vous intéresser! Et surtout, évitez de venir en demandant des matériaux écolo (c’est la grande mode en ce moment), on vous...