[test] Hôtel Dominique Colonna : la Corse sous un autre angle

[test] Hôtel Dominique Colonna : la Corse sous un autre angle

Des hôtels en Corse, il y en a pléthore. L’un de ceux qui nous aura le plus marqué n’était pas au bord de la mer mais coincé dans la vallée de la Restonica. Petit tour du propriétaire. Niché dans un paysage rocailleux en bordure du lit de la Restonica et ses éboulements qui créent des baignoires naturelles, l’hôtel Dominique Colonna, accroché à flanc de montagne, offre une autre vision de la Corse que sur les plages VIP, une Corse nature où l’attraction est la montagne. L’hôtel offre à ce titre une situation idéale pour découvrir la randonnée vers les lacs de Mélo et Capitello. Les chambres ont un côté chalet chic : dalles en pierre au sol, touches de bois clair au mur, détails verts pour une note nature. Dès le second niveau vous pourrez profiter d’un balcon avec vue sur la rivière, un petit plus très agréable. Les salle de bains ne sont pas énormes, mais très fonctionnelles, même si on regrettera que les toilettes ne soient pas séparées. Elles sont habillées de matériaux naturels, comme le reste de la chambre. Côté petit déjeuner, vous n’aurez pas trop de soucis à vous faire, avec un bon choix de produits frais sucrés ou salés, à déguster à l’intérieur ou sur la terrasse (attention à ne pas trébucher sur le chat de la maison qui semble adorer servir de seuil de porte). Une fois ce petit-déjeuner pris, l’hôtel vous propose un panier piquenique bien garni permettant de ne pas avoir à chercher des victuailles très loin si vous souhaitez faire la fameuse randonnée des deux lacs. Pour le repas par...
Strasbourg : l’hôtel BOMA, une offre unique, décontractée… et accessible

Strasbourg : l’hôtel BOMA, une offre unique, décontractée… et accessible

Quand j’ai appris qu’un hôtel à la philosophie urbaine décontractée, ouvert sur les locaux comme les touristes avec des espaces communs vivants et avec des prix serrés allait ouvrir à Strasbourg, j’avais une certaine appréhension, surtout quand on m’a parlé de déco africaine : Sur le papier, ça avait tout du concept casse-gueule. Après une visite, je dois avouer que je suis rassuré : c’est tout le contraire. A l’approche de l’ouverture des marchés de Noël, c’est une option à considérer. Côté localisation, on peut parler d’un très bon endroit : au BOMA, vous êtes à équidistance entre la gare et la cathédrale, au centre sans pour autant croiser des hordes de touristes en bas de la rue, ce qui a son charme quand la ville est envahie (au mois de décembre). Seule ombre au tableau si vous visitez Strasbourg pour cela : la rue où est située l’hôtel n’est pas piétonne à cet endroit. Mais à l’inverse ça permet de venir en voiture, un garage étant disponible. Côté chambres, on peut parler de réussite. Je n’y ai pas dormi, mais l’insonorisation a l’air très correcte (testée avec un grand groupe de journalistes et blogueurs), l’espace est assez restreint dans les chambres d’entrée de gamme « cool », mais l’organisation optimisée permet de ne pas se sentir à l’étroit. Dès le niveau « Extra » on est plus à l’aise, tandis que les « Top » ou l’unique « Waouh » jouent la carte de la junior suite, la Waouh portant son nom pour sa situation en angle complètement vitrée, avec vue directe sur la cathédrale. Les finitions sont impeccables, la literie a l’air de bon niveau,...
[test] Navona Colors hotel : un boutique hôtel très fréquentable au coeur de Rome

[test] Navona Colors hotel : un boutique hôtel très fréquentable au coeur de Rome

A la recherche d’un hôtel à taille humaine pour passer quelques jours en plein cœur de Rome, j’ai opté pour le Navona Colors hôtel. Avantage majeur : comme son nom l’indique, il est situé à deux pas de la place Navona, en plein cœur du centre historique de Rome. Niché dans une minuscule rue seulement fréquentée par quelques scooters, vélos et très rares voitures, le Navona Colors hôtel est installé dans une ancienne demeure typique, rénovée avec goût. La très discrète entrée et la petite réception pourraient vous inquiéter sur la taille des chambres, mais c’est tout le contraire : une fois la porte de votre chambre ouverte, vous ne manquerez pas d’espace. Les entures murales contrastées, les rideaux en velours pourpre, la tête de lit en cuir capitonnée et les touches de laiton donnent un côté too much type palais italien à la déco : ça ne passerait pas forcément chez vous mais ici tout est à sa place! Point noir de la chambre : les salles de bain n’ont pas subi le même rafraîchissement de décoration et ne font vraiment pas rêver. Mais tout reste très propre et fonctionnel, c’est donc un point noir plus esthétique qu’autre chose. Espérons que les propriétaires pensent prochainement à moderniser cette partie pour éviter le contraste actuel avec les chambres très lookées. Côté petit déjeuner, le choix est limité mais les produits corrects. A deux pas, vous trouverez des osterias vraiment typiques et abordables comme l’Osteria del Pegno, succulente (mais ce n’est qu’un exemple, les merveilles culinaires sont , ainsi qu’un petit bar mignon qui propose l’un des spritz les moins...
[test] Vila dos Orixas : au paradis des langoustes et des baigneurs

[test] Vila dos Orixas : au paradis des langoustes et des baigneurs

J’aurai mis du temps avant de publier cet article sur la suite (et fin) de notre trip au Brésil)… Mais les vrais bons plans, ça se mérite, non? Marre de Rio et besoin de détente un peu loin de la foule ? L’île de Tinharé est un paradis. Ses plages de sable fin sont sublimes, ses eaux claires et chaudes appellent à la détente, et l’hôtel Vila dos Orixas, idéalement situé en retrait de la civilisation, en constitue indéniablement une des perles. Quand on parle de retrait, c’est au sens propre. Que vous arriviez en bateau ou en avion (l’aéroport de l’île ne peut accueillir que de petits avions de tourisme, le port est petit, et aucun pont ne relie l’île au continent), il faut d’abord montrer patte blanche et s’acquitter du droit d’entrée sur ce petit paradis. Une fois cela fait, vous pourrez marcher dans la rue principale de la très animée Morro de São Paulo, seule ville de l’île, pour rejoindre un petit parking. Le seul parking de l’île d’ailleurs, puisque les voitures y sont plus ou moins interdites, et ne servent pas à grand chose étant donné l’absence de lien routier avec le continent et la petite taille de Tinharé. Sur ce parking, quelques buggys, minibus pour les rares resorts de l’île, et surtout, un bon vieux Land Rover Discovery au charme et au confort rustique qui vous mènera après un trajet d’une vingtaine de minutes sur une piste en pleine jungle jusqu’à l’hôtel Vila Dos Orixas. Boutique hôtel de charme, le Vila Dos Orixas est constitué de seulement dix chambres, ou plutôt dix bungalows en...
[test] Casa do Amarelindo : une petite perle d’hospitalité à Salvador de Bahia

[test] Casa do Amarelindo : une petite perle d’hospitalité à Salvador de Bahia

Suite de notre trip estival au Brésil. On quitte Rio pour l’ancienne capitale du Brésil, et plus particulièrement son quartier historique rénové, le Pelourinho (« petit pilori » là où esclaves étaient punis). En y allant à la veille de la saint Jean, c’est sous des habits de fête que toutes les rues s’étaient parées, donnant une atmosphère particulièrement irréelle à ce quartier inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Vous l’aurez sûrement remarqué, chez diisign on cherche des hôtels bien situés. Une fois encore, difficile de trouver mieux, puisque le Casa do Amarelindo se trouve en plein milieu du Pelourinho, sur l’une des petites artères piétonnes principales où s’étalent les vendeurs de rue, et à 200 mètres à peine de l’église d’or, merveille de la ville. Tout est à portée de marche, ou presque. Côté chambres, c’est Byzance, avec pour notre chambre Deluxe le plus grand lit dans lequel j’ai jamais dormi (presque 3 mètres de large sur 2m de long… SuperKingSize selon la description de l’hôtel), de l’espace, un balcon donnant sur la ville basse, l’ancienne faculté de médecine où la végétation tente de regagner ses droits, et la Baie de tous les Saints. En étage, une piscine vous permettra d’admirer cette vue assez spéciale sur le port (buildings modernes rongés par les éléments, porte containers au loin… Atmosphère totalement dépaysante, et complètement opposée à l’image plus lisse du quartier historique. La salle de bain simple mais spacieuse est dotée de tout ce qu’il faut… A part peut-être d’une baignoire, mais on a réussi à s’en passer grâce aux multiples fonctions de la large douche ! Le petit...