Quand Xiaomi ne copie pas Apple, ils créent : le vélo à assistance électrique Himo

Quand Xiaomi ne copie pas Apple, ils créent : le vélo à assistance électrique Himo

On connaît la marque chinoise Xiaomi pour ses contrefaçons produits inspirés d’Apple à prix très bas. Mais finalement, c’est quand les ingénieurs et designers de la marque sont libres d’inventer qu’ils proposent des choses innovantes, plutôt bien pensées, et toujours à prix cassé. Auréolés du succès de leur trotinette électrique ils arrivent avec un vélo à assistance électrique qu’ils lancent en crowdfunding… A moins de 250€! Xiaomi aurait pu faire comme tous ses compatriotes : prendre des éléments de vélo standard et y greffer des éléments de motorisation électriques pour construire un VAE à coût réduit. Au final, ils ne s’y sont pas du tout pris comme ça. Le cadre a une forme jamais vue, compacte pour être transporté facilement ou placé dans le coffre d’une voiture, avec de petites roues (qui pénalisent le confort et peuvent devenir dangereuses si votre chemin comporte des nids de poules) dotées de pneus anticrevaison, ce vélo n’a rien de standard et appporte des idées de conception nouvelles comme une batterie qui prend toute la place centrale sauf un petit endroit dégagé pour servir de poignée, utile pour soulever les 16,7kg de l’engin. La batterie, parlons-en : à ce prix (et avec l’espace réduit disponible), on n’est clairement pas au niveau des meilleurs vélos électriques, mais les 216Wh devront pouvoir vous transporter avec une assistance pendant environ 50km. Alors, après le vélo électrique involable, la proposition du vélo électrique qui ne fait pas mal au portefeuille montre que le secteur est en train de bouger à une vitesse folle. Sortie du Himo prévue en Chine le 30 juillet, et sûrement dans la foulée...
[test] Gitane B21 : un VAE intégré, mais pas parfait

[test] Gitane B21 : un VAE intégré, mais pas parfait

On a commencé à tester un vélo à assistance électrique en 2017 parce que clairement, ce mode de transport mérite d’être mis en avant, en offrant une solution efficace face à l’engorgement des villes. Car oui, l’acheteur moyen de vélo électrique l’achète pour remplacer (ou plus modestement compléter)… Une voiture. On teste donc aujourd’hui le Gitane B21, qui sur le papier propose un peu plus d’intégration, un point sur lequel le O2Feel péchait clairement. Design Enfin un vélo à assistance électrique de grande diffusion qui ne ressemble pas à un vélo normal sur lequel se serait greffé une batterie! La transmission Tranz-X est discrète à l’oeil (et à l’oreille), le système de contrôle est minimaliste (un simple afficheur numérique et un bouton), et surtout, la batterie est intégrée dans la très grosse barre inférieure du cadre. Pas de quoi faire passer cet engin pour un vélo classique aux yeux des connaisseurs, mais un look agréable qui ne donne pas le look Frankenstein des vélos où une batterie est greffée à la place du bidon ou du porte bagages. Tiens, en parlant du porte bagage, on peut noter une excellente intégration du feu arrière, quasi invisible dans la barre métallique horizontale : ça lui donne un look futuriste (un fin trait de lumière)une fois allumé. Dommage que le phare avant ne profite pas lui aussi d’une intégration dans le cadre : plus les éléments sont intégrés, moins ils risquent d’avoir de problèmes une fois soumis aux aléas de la vie en ville. Tant qu’on parle de lumières, il faut mentionner que le B21 est largement équipé en catadioptres : un...
[test] Citroën e-Mehari Styled by Courrèges : la e-Mehari s’habille

[test] Citroën e-Mehari Styled by Courrèges : la e-Mehari s’habille

Vous avez déjà tout? Il vous faut un engin pour vous déplacer entre votre maison de campagne et la plage? La e-Mehari est sûrement l’engin électrique le plus atypique du paysage automobile. Mais avec son toit rigide amovible inauguré dans cette version Courrèges, elle gagne un soupçon de polyvalence bienvenu. Design La e-Méhari, c’est une voiture cubique aux coins arrondis, réminiscence de la Méhari des années 70, mais en plus haut sur pattes, en plus large, en plus lourd et en électrique. Une version digne de 2018 en somme. Vous pouvez admirer la différence de gabarit entre les deux engins sur la photo ci-dessous (merci à Franck au passage qui a bien voulu se prêter au jeu!). Chose étonnante, cette e-Méhari ne possède pas de plip pour accéder à bord, mais un système de badge NFC à placer dans le coin du pare brise… vous l’aurez compris, l’engin reprend les bases techniques de la Bluecar de Bolloré, une voiture conçue pour le car sharing. Vous pensez qu’on jour il sera possible d’accéder et de démarrer la voiture avec une clé partagée sur téléphone portable? Oubliez, car si l’accès se fait par NFC, le démarrage s’opère via une bonne vieille clé bien rustique. Contre toute attente, j’ai eu un petit coup de cœur sur le design d’un élément : les poignées de porte sont très bien pensées. Plutôt qu’un gros morceau de plastique cheap dépassant de la carrosserie, elles sont creusées dans les portes, larges et pratiques, et la sensation au toucher est très bonne puisque on ne touche que du bout des doigts un bouton plastique, alors qu’on saisit...
MAPA préfabrique un hôtel minimaliste en plein vignoble Uruguayen

MAPA préfabrique un hôtel minimaliste en plein vignoble Uruguayen

En France, le préfabriqué a encore une mauvaise image en architecture, mais des réalisations comme celle-ci peuvent faire changer les aprioris. Les architectes de MAPA, une agence d’architecture basée en Uruguay et au Brésil, ont conçu l’hôtel Sacromomte, dont le concept mêle hébergement, terres agricole, architecture et paysage. Le choix de bâtiments préfabriqués s’est imposé par la nature isolée de l’endroit. Les 13 modules d’habitation seront disséminés dans ce paysage vinicole exceptionnel (pour le moment seuls les 4 premiers sont en place). Chacun de ces modules est assemblé pendant 10 semaines dans des ateliers de Montevideo, la capitale, pour être transportés sur place, à 200km. La préfabrication a ici énormément d’avantages, entre l’impact minimal sur l’environnement, la possibilité de fabriquer les modules à la chaîne, ou celle d’obtenir un excellent niveau de qualité qu’il aurait été difficile d’atteindre sur place. Ces modules mélangent habilement des façades en verre traité miroir avec des brise vue en lames de bois, et surtout une face arrière faite de rondins. Les façades se mêlent au final à la perfection au décor naturel, et, cerise sur le gâteau, les toits sont végétalisés, histoire de camoufler au mieux ces suites de 60m2 au confort luxueux. Plus d’informations sur le site de...
ThirtyOne : un VAE français qui sort du lot

ThirtyOne : un VAE français qui sort du lot

Les vendeurs de vélos électriques ont tendance faire croire aux clients que l’assistance au pédalier est supérieure à l’assistance dans un moyeu. Si cet adage permet d’éviter de se retrouver avec un modèle d’entrée de gamme chinois qui envoie toute la sauce au moindre coup de pédale, le problème n’est pas aussi simple, et des marques comme Vanmoof prouvent qu’on peut faire d’excellents VAE en plaçant un moteur dans le moyeu. Aujourd’hui c’est la marque française ThirtyOne (31, comme le département de la Haute Garonne) qui se colle à l’exercice. Annoncé pour le moment uniquement sur Kickstarter, le Debut Hybrid est un vélo à assistance électrique qui reprend les bonnes pratiques initiées par Vanmoof ou Ampler : – La batterie est complètement invisible contrairement à certaines horreurs sur porte-bagage ou sur cadre, et il n’y a pas un amas de fils qui traînent comme sur certains concurrents français testés ici, avec en bonus un éclairage bien intégré. – Le moteur d’assistance est assez discret car placé dans le moyeu arrière qui reste compact. – La transmission est ultra simple (une simple chaine et pas de vitesses à passer), là encore c’est une vraie plus value en fiabilité contrairement à une Shimano eSteps par exemple. Une solution pratique pour les villes plates mais à oublier sur terrains valonnés. – Le porte-bagages à l’avant (que je préfère personnellement pour garder un oeil sur son chargement, même si le surpoids à l’avant n’est pas toujours pratique), ici encore proche de ce que fait Vanmoof, permet de charger différentes tailles d’objets avec deux sangles, plutôt qu’un panier qui aurait contraint les dimensions. –...