[test] Samsung The Frame vs QLED : technologie et design

[test] Samsung The Frame vs QLED : technologie et design

Depuis l’avènement des écrans plats et des dernières évolutions sans bord, difficile de jouer sur le style lorsque cet objet de notre quotidien a atteint sa pleine maturité. Comment alors les constructeurs arrivent-ils à se différencier au-delà de la performance des produits, sachant que le design reste souvent le premier critère d’achat ? Un écran plat aujourd’hui c’est une dalle, un châssis, un peu d’électronique et c’est à peu près tout. Vous en trouvez à tous les prix et il est difficile pour les constructeurs de se distinguer par le design tant l’objet se résume déjà à sa plus simple expression. Sauf que toutes les marques y travaillent avec plus ou moins de succès, avec les danois en première ligne… Mais aujourd’hui cap à l’est ! C’est bien du côté coréen que nous allons chercher de nouvelles pépites dénommées QLED et The Frame. Commençons par le plus performant, le QLED. Lorsqu’on achète un écran de grande taille, ici 65″, il faut un peu de place chez soi et surtout de grands murs sur lesquels le téléviseur ne trouve pas idéalement sa place (implantation basse du téléviseur pour avoir une position idéale dans son canapé). Pour pallier ce problème, SAMSUNG propose un pied baptisé « studio » qui métamorphose votre écran standard qui se retrouve suspendu sur un chevalet et bouleverse de manière originale la configuration de votre pièce. Idéalement positionné en hauteur, vous profiterez depuis votre canapé d’un spectacle immersif. Pour les maniaques du zéro fil, la disposition trépied ne présente pas d’inconvénient, avec un boitier déporté branché par un fil optique quasiment invisible baptisé « one connect » seul le fil d’alimentation...
[test] Nouvelle Volkswagen Polo : l’autre taille de Golf

[test] Nouvelle Volkswagen Polo : l’autre taille de Golf

Après toutes ces sorties de SUV, je n’était pas mécontent d’essayer de nouveau une voiture de hauteur normale, destinée à rouler sur des routes et pas à faire du franchissement. Et quand on parle de normalité, Volkswagen est une référence, si ce n’est LA référence. Alors voyons-voir si cette nouvelle Polo a de quoi rester la reine des ventes de VW (la Polo à elle seule représente les trois quarts des ventes de Volkswagen en France!) Design Une fois n’est pas coutume, on va commencer la découverte de cette nouvelle Polo par l’intérieur. Pourquoi l’intérieur ? Parce que cette Polo inaugure clairement une nouvelle ère chez Volkswagen : l’ère de la COULEUR! Vous avez bien lu, et vous avez bien vu sur les photos qui illustrent cet article, la Polo n’est clairement pas triste et noire à l’intérieur. Ce n’est pas un festival de couleur non plus, mais les sièges clairs aux surpiqures contrastées de notre version First Edition Beats audio, ainsi que le bandeau coloré de la planche de bord et le rappel au niveau de la console donnent la touche de gaité qui manquait à la marque. Bonus de l’édition limitée Beats Audio : des sièges bicolores bi-matière aux surpiqures contrastées. On est clairement très bien à bord de cette Polo, loin de la déprime habituelle des VW classiques toutes noires, et bonne nouvelle : le SUV compact T-Roc affiche lui aussi cet intérieur coloré. C’est la révolution intérieure chez VW! Du côté de la qualité d’assemblage, on reste au dessus du lot, c’est bien du VW, par contre certains plastiques ont régressé par rapport à l’ancienne...
Voiture électrique : l’offensive néo rétro de Honda

Voiture électrique : l’offensive néo rétro de Honda

Tous les constructeurs ou presque annoncent désormais un avenir électrique. Il y a ceux qui veulent faire du Tesla comme les premium allemands, ceux qui pensent encore que l’électrique doit être un peu différenciant comme Nissan (qui a quand même assagi sa Leaf), ou ceux qui proposent l’électrique comme une simple variante de motorisation comme Hyundai (avec la gamme Ioniq). Et puis il y a les concepts Honda, qu’on aimerai voir très vite sur la route. Tout a commencé à Francfort : Honda a présenté un concept de petite citadine électrique, sorte de version revissée en ultra épuré de la première Civic de 1972. On y retrouve les gènes des gloires de ces années qui raisonnent dans notre imaginaire européen : Peugeot 205 GTI ou Golf GTI. Une voiture dérivée de ce concept devrait sortir en Europe en 2019 : alléchant non ? Mais Honda ne s’est pas arrêté là et c’est en jouant à domicile au salon de Tokyo que la marque a présenté un petit coupé sportif basé sur les mêmes codes, sorte de youngtimer revisité à la sauce épuration extrême. Ici on est plus dans l’univers du concept puisque des ouvrants manquent (pas de découpe de coffre à l’arrière), mais on se prend à rêver d’une sortie en série de cette bombinette écolo. Si Honda se relance avec une telle gamme, il y a de fortes chances qu’on croise beaucoup plus d’engins de la marque sur nos routes à partir de...
[test] Navona Colors hotel : un boutique hôtel très fréquentable au coeur de Rome

[test] Navona Colors hotel : un boutique hôtel très fréquentable au coeur de Rome

A la recherche d’un hôtel à taille humaine pour passer quelques jours en plein cœur de Rome, j’ai opté pour le Navona Colors hôtel. Avantage majeur : comme son nom l’indique, il est situé à deux pas de la place Navona, en plein cœur du centre historique de Rome. Niché dans une minuscule rue seulement fréquentée par quelques scooters, vélos et très rares voitures, le Navona Colors hôtel est installé dans une ancienne demeure typique, rénovée avec goût. La très discrète entrée et la petite réception pourraient vous inquiéter sur la taille des chambres, mais c’est tout le contraire : une fois la porte de votre chambre ouverte, vous ne manquerez pas d’espace. Les entures murales contrastées, les rideaux en velours pourpre, la tête de lit en cuir capitonnée et les touches de laiton donnent un côté too much type palais italien à la déco : ça ne passerait pas forcément chez vous mais ici tout est à sa place! Point noir de la chambre : les salles de bain n’ont pas subi le même rafraîchissement de décoration et ne font vraiment pas rêver. Mais tout reste très propre et fonctionnel, c’est donc un point noir plus esthétique qu’autre chose. Espérons que les propriétaires pensent prochainement à moderniser cette partie pour éviter le contraste actuel avec les chambres très lookées. Côté petit déjeuner, le choix est limité mais les produits corrects. A deux pas, vous trouverez des osterias vraiment typiques et abordables comme l’Osteria del Pegno, succulente (mais ce n’est qu’un exemple, les merveilles culinaires sont , ainsi qu’un petit bar mignon qui propose l’un des spritz les moins...
4D Concrete watch : une montre automatique en béton

4D Concrete watch : une montre automatique en béton

[MàJ] Le Kickstarter de cette montre est désormais lancé, vous pouvez la précommander ici, sachant qu’à l’heure où j’écris ces lignes l’objectif de financement a été dépassé trois fois. Le béton est décidément à la mode : après quelques années à s’afficher de façon brute sur les bâtiments, il a fait son apparition sur une machine à café. Mais si on aime le béton, c’est au poignet qu’on peut désormais le porter avec la 4D Concrete Watch imaginée par le studio taïwanais 22 Design Studio. La 4D Concrete Watch n’est pas à proprement parler une nouveauté, puisqu’elle avait été lancée via Kickstarter en 2015. Mais son mouvement à quartz n’était pas du genre à nous satisfaire. L’erreur est en train d’être réparée, puisqu’après un lancement à Taïwan, la 4D Concrete Watch refera très prochainement l’objet d’une campagne de financement Kickstarter dans sa version mue par un mouvement automatique (un calibre suisse Sellita SW200). Le garde temps repose sur un principe très simple de 12 sections de cadran en relief, à la façon de 12 marches d’escalier en béton, qui figurent les heures. Il y a un petit côté luxueux au béton : impossible de le fabriquer à la chaîne à une cadence folle, puisque ce tout petit cadran nécessite tout de même 14 jours de durcissement. Le tout est monté dans un (assez épais, la faute à l’épaisseur du cadran) boîtier de forme tonneau en acier, ou, plus original, en laiton, pour se patiner avec le temps. Les aiguilles pliées à 90° offrent une belle originalité, elles sont faites du même métal que le boitier et agrémentées d’une discrète...