[test] Libratone QAdapt On-Ear : l’annulation active de bruit abordable, mais il ne fallait pas oublier le son

[test] Libratone QAdapt On-Ear : l’annulation active de bruit abordable, mais il ne fallait pas oublier le son

Si Libratone n’est pas forcément connu par le commun des mortels, on ne peut pas le reprocher à leur agence de relations presse : à peine ai-je publié un nouveau test de casque (depuis bien longtemps) qu’ils me contactaient pour tester leurs produits audio. Alors alons-y pour un test de leur casque à annulation active de bruit. Design Compact, le QAdapt On-Ear a un look à rebrousse-poil des tendances rétro qui dictent depuis quelques années que les casques se doivent d’être gros avec des morceaux de métal apparents. Les voyageurs apprécieront, les fashion addict iront voir ailleurs. Heureusement, Libratone ne propose pas uniquement la version noire de cet essai et propose un gris et un nude pour un peu sortir du côté gadget pour geek de son style. Malgré un prix contenu, la finition est très correcte avec des voyants dissimulés, un arceau recouvert d’un tissu qualitatif et une prise en main qui sent la robustesse. Finalement seul le matériau plastique des coques d’écouteurs fait cheap avec un rendu quelconque et une couleur quasi bleutée assez peu avenante. On regrettera la prise de charge au format Mini USB alors que le type C se généralise enfin. Performance L’innovation principale du Q-Adapt, c’est son annulation de bruit disposant de plusieurs (quatre) niveaux, ainsi que d’un mode « hush » qui coupe la musique et laisse passer tous les sons externes via les microphones extérieurs. Ca marche plutôt bien, il suffit d’un clic sur le bouton de l’oreillette droite pour changer de mode, et de placer la paume complète sur cette même oreillette pour passer en mode hush. Par contre, je dois avouer...
Vanmoof lance un service de vélo par abonnement… Avec une tarification un peu alambiquée

Vanmoof lance un service de vélo par abonnement… Avec une tarification un peu alambiquée

Après avoir lancé l’un des premiers vélos connectés, le premier service de récupération/remplacement de vélo volé et l’un des premiers véos électriques qui ressemblent à un vélo normal, ou de sa version pensée pour Tokyo, Vanmoof s’essaie à un nouveau modèle commercial basé sur la location. Le principe est simple : vous pourrez louer un Vanmoof à partir de 19€ par mois pour un Connected S ou un Connected X (qui vient d’être annoncé), et à ce prix l’assurance « Peace of mind » est comprise dans une formule où, si vous vous faites voler votre vélo, un paiement de 98€ lancera les récupérateurs de Vanmoof à sa recherche, et vous récupérerez votre vélo (ou un nouveau si celui-ci n’a pas été retrouvé) sous 15j. Autre excellente nouvelle : à ce prix, le service et les pièces sont inclus. Ce qui veut dire que si vous crevez, cassez votre chaine ou autre souci du quotidien à vélo, il suffit d’aller dans une boutique Vanmoof (la première française ouvrira cet été à Paris) pour vous faire réparer votre vélo, et repartir immédiatement, soit avec votre vélo si la réparation est rapide, soit avec un vélo de prêt si c’est plus long. Mais dans ce tableau idyllique du vélo sans souci dont on paie l’usage sans subir les contrariétés, il y a un mais : il y a un frais fixe à payer, que Vanmoof appelle frais de clés : une sorte de droit d’accès au système. Pour les Electrified X et S, il est de 298€, soit environ un tiers du prix de l’engin à l’achat. Ce n’est pas donné, mais on...
[prise en main] Mazda MX-5 RF : une variante de la perfection automobile

[prise en main] Mazda MX-5 RF : une variante de la perfection automobile

On avait essayé la Mazda MX-5 « ND » en 2015. Depuis, Mazda avait présenté une variante à toit rigide, la MX-5 RF, qui remplace la version coupé-cabriolet de la MX5 « NC », histoire d’essayer d’élargir la clientèle. J’ai eu l’occasion de la prendre en main quelques heures et vous livre mes impressions. Design Prenez une MX-5 de dernière génération, enlevez le toit en toile, ajoutez une arche et un toit rigide qui peut se replier dans le coffre et vous obtenez une MX-5 RF. Les modifications sont légères mais elles changent quand même l’esprit de ce roadster pour un peu plus de sérieux à mes yeux. RF signifie « Retractible Fastback », et clairement, l’esprit fastback (ligne de toit qui se prolonge jusqu’à l’arrière) est bien là. Ce qui est sûr, c’est que l’apport du toit rigide n’a aucun impact négatif sur la ligne générale, avec un arrière qui reste léger. A l’intérieur, la version RF n’affiche qu’une unique différence avec sa soeur à toit souple : la présence de touches d’Alcantara. Parce que selon Mazda, les acheteurs de RF seront plus à la recherche de confort et de luxe que de sportivité. Cette affirmation reste à prouver, mais clairement, l’Alcantara apporte une touche de raffinement bienvenue au minuscule habitacle. Dommage que la MX-5 « pas RF » ne propose pas cette finition en option. Performances Vous aviez peur que le toit rigide impacte les performances de la mythique petite bombe japonaise ? Honnêtement, il ne se sent pas sur le comportement routier, et j’ai clairement autant pris mon pied sur les petites routes qu’avec la petite sœur plus légère de la RF. Par contre,...
Baselworld 2018 : notre sélection de montres accessibles, ou presque.

Baselworld 2018 : notre sélection de montres accessibles, ou presque.

Baselworld 2018, c’est fini. A l’heure où ce salon est boudé par certains horlogers, il faut bien avouer qu’il est toujours l’occasion de s’émerveiller devant la créativité des horlogers suisses, qui pour certains embrassent désormais sans honte la mode du connecté, en la tournant à leur sauce. Frédérique Constant Worldtimer Manufacture Reine des complications pour des grands voyageurs, la fonction worldtimer était pour le moment réservée à des montres très honéreuses, comme chez Jaeger LeCoultre par exemple, qui en a fait une spécialité. Si vous fantasmiez sur ce système permettant de choisir l’heure locale en lisant simplement le chiffre face au nom de la capitale concernée, sachez que Frédéric Constant propose un calibre manufacture Worldtimer dans ce garde temps à un tarif imbattable de 3500€ Dans le même groupe, la fête est à la montre connectée hybride, qui semble être la meilleure solution aux montres connectées asiatiques (et celles « designed in California). Les aiguilles restent, les écrans absents ou très discrets. Frédérique Constant Hybrid Manufacture La plus discrète des montres connectée. Rien ne présage des fonctions connectées (qui restent basiques : tracker d’activité et de sommeil, worldtimer) sur cette montre ultra classique. La nouveauté par rapport aux Horological Smartwatch, c’est que la marque a cette fois-ci empilé un mouvement automatique mécanique et des circuits de montre connectée dans le même boîtier, d’où son nom Hybrid. Plus simple mais beaucoup plus abordable que l’hybride de Ressence, le balancier ne peut pas recharger la partie connectée. Les effets magnétiques de l’électronique sont supprimés par un blindage magnétique interne. Vous conserverez donc toujours l’affichage de l’heure même si vous oubliez de recharger...
[test] Beoplay H9i : B&O place la barre encore plus haut

[test] Beoplay H9i : B&O place la barre encore plus haut

Utilisateur quotidien du Beoplay H8, j’ai suivi avec beaucoup d’intérêt le lancement des H8i et H9i, les deux derniers casques de B&O Play. Sur le papier le H8i remplace le H8 (testé et approuvé ici) et le H9i remplace le H9. Mais ça, c’est sur le papier. Et oui, si on regarde dans les détails, le H8i est 100€ moins cher que ne l’était le H8, ce qui semble être un bon signe. Mais en fait, on voit que le H8i descend beaucoup en gamme : plus de contrôles tactiles, remplacés par des boutons, un arceau et des parties physiques qui semblent empruntées au H4 (elles sont spécifiques mais sûrement moins coûteuses que celles du H8/H9i)… Le H8i semble plutôt être un casque supra auriculaire doté d’un système d’annulation de bruit situé entre le H4 et le H8. Si vous êtes habitué aux joies du H8 et que vous voulez évoluer tout en conservant ses petits raffinements, il faudra passer au H9i, et donc au circum auriculaire, ce qui n’a rien de grave sauf si les quelques centimètres en plus vous dérangent en voyage. Car si comme moi vous n’aviez jamais manipulé de H9 parce que vous étiez resté à la taille H8, il faut faire attention : tout a l’air d’être identique entre H8 et H9 (mêmes bras en aluminium, mêmes coques en plastique, mais coussins plus larges), mais même si elles ont exactement la même forme, les pièces du H9 sont plus grandes. Et donc au final l’ensemble du casque est vraiment plus grand que le format H8, ce qui peut commencer à faire encombrant dans un...