Ace : la chaise lounge, en construction minimaliste

Ace : la chaise lounge, en construction minimaliste

Editeur scandinave, style trendy, carton plat… Non, on n’est pas chez Ikea, mais chez Norman Copenhagen. Présentée au salon de Milan, la version lounge de la chaise Ace est particulièrement réussie, avec son assise en laine (ou cuir) qui respire le confort et son piètement en bois façon fifties. Rien d’exceptionnel ? Le vrai tour de force, c’est la conception de cette chaise… Deux éléments pour l’assise, 4 pieds, et deux vis de fixation. C’est tout, et ça suffit pour faire tenir l’ensemble sans colle, alors qu’au départ tout tient dans un carton plat. Le dossier conserve une certaine souplesse, donnant tout son confort à cette chaise. Le plus étonnant, c’est que cette construction fonctionne aussi avec un (petit) canapé 2 places. Hans Hornemann a imaginé cette chaise en observant les besoins des jeunes citadins de Copenhague, à la recherche du meilleur compromis qualité/prix, mais souhaitant aussi pouvoir sortir du magasin directement avec leurs meubles à la...
[Test] Pont Hue 2.0 « Homekit »

[Test] Pont Hue 2.0 « Homekit »

Acheté au lancement de l’offre promotionnelle (20€ offerts), j’ai pu vivre avec la nouvelle version du cœur de mon système Hue pendant quelques mois. Voilà ce que j’en pense. Design Vous croyez que tout change parce qu’on passe d’un rond à un carré ? Pas du tout, le bridge (ou pont, comme vous voudrez) nouvelle version est finalement identique : 3 voyants pour signaler que tout va bien (ou pas), et un gros bouton rond/voyant au milieu pour appairer des applis et faire les manipulations indispensables. Une prise secteur, une prise réseau, et c’est tout. Reste une finition d’apparence un peu plus sérieuse que la première génération : le plastique au toucher doux semble plus épais (mais c’est peut-être juste une impression). Transition Philips a bien pensé à gérer la transition de l’ancien pont vers le nouveau, et si vous suivez le guide (c’est-à-dire le pas à pas sur l’application Hue), vous devriez vous en sortir en moins de 10 minutes. Une fois les quelques manipulations effectuées sous la forme d’un pas à pas très simple (il suffit par exemple de scanner la référence du pont avec l’appareil photo de son mobile au lieu de la taper), vous vous retrouvez avec un nouveau pont qui connait déjà toutes les lampes et les scènes de votre installation. Performances Il n’y a qu’une seule et unique différence entre Hue et Hue 2.0 pour le moment : la possibilité de commander votre éclairage à la voix via Siri. Quand ça marche, c’est bluffant. Mais les commandes vocales sont assez pauvres (vous ne pouvez par exemple pas demander d’allumer une lampe dans une certaine couleur) et...
My Quintus, une gamme de pieds pour réconcilier votre petit orteil avec vos meubles

My Quintus, une gamme de pieds pour réconcilier votre petit orteil avec vos meubles

On connaissait Quintus pour son très pratique pied de lit lumineux, et bien la startup alsacienne revient avec tout une gamme de pieds déco destinés à tous les meubles, qui ajoutent de la personnalisation là où personne n’avait encore pensé à en mettre… Quitus, c’est désormais 5 gammes complètes de pieds de meubles. On rappelle que la quasi totalité des meubles sont compatibles, puisque les pieds ont un pas de vis standard. Le pied lumineux, vous le connaissez, il s’appelle désormais Quintus Light. La nouveauté, c’est qu’il est désormais possible de n’acheter qu’un seul pied lumineux, pour disposer de cette fonctionnalité pratique à prix doux (55€). Les autres gammes s’adressent à tous les meubles de la maison, entre mon coup de coeur, les très sobres Quintus Wood, un pied en hêtre disponibles dans deux formes (carré ou rond), avec de très ludiques bracelets caoutchouc à ajouter et à changer au grès de vos envies (11 couleurs disponibles), ou la gamme Quintus Premium, qui joue les effets de matière pour ajouter une touche luxueuse à votre intérieur en jouant la discrétion ou le décalage, jusqu’à Quintus Graffiti, imaginées par le designer Paraja, qui propose des motifs en plein dans les tendances, pour des pieds solides (100% métal) au look unique. Idéal pour égayer les pieds de meubles des chambres d’enfants, alors que votre progéniture passe ses journées à traîner par terre ! Et si vous voulez simplement des pieds aux couleurs unies, vous devriez trouver votre bonheur parmi les 15 couleurs de la gamme Color… On espère que la petite startup deviendra grande avec cette idée unique. Les prix sont...
Meyou : une niche bien trouvée

Meyou : une niche bien trouvée

Fort du constat que le domaine des « niches » (ou couchages) pour chats était une vraie galerie des horreurs quand on a un minimum envie de soigner son intérieur, Meyou a été créé avec pour ambition de proposer du mobilier et des jouets pour chats enfin egardables. C’est vrai, quand on y pense, on ne voit rien d’acceptable dans ce domaine, alors qu’on ne compte pas les chats fréquentant des intérieurs soigneusement meublés. Les produits sont clairement attractifs, avec une mention spéciale pour le Cube, une sphère de coton (facilement remplaçable) incrustée dans un cadre métallique cubique. Pour la fabrication, Meyou se tourne vers la France, avec un aspect social puisque la fabrication (confection et assemblage) et la gestion du stock seront confiés à un établissement de services et d’aide par le travail en région parisienne. « Seront confiés » car Meyou est une fois de plus un projet plein d’avenir : la campagne Kickstarter lancée début octobre a cartonné en levant plus de 10000€ en 36 heures, et en atteignant l’objectif de 35000€ en 9 jours. Meyou a donc trouvé une vraie niche (de marché !) porteuse avec des produits innovants et élégants à des prix attractifs. Le nouvel objectif de 75000€ risque fort d’être atteint, avec si c’est le cas l’ambition de proposer encore d’autres...
Philips Hue : petites nouveautés 2015

Philips Hue : petites nouveautés 2015

D’année en année, le système Hue de Philips ne cesse de croître… Cette année, deux nouveaux produits apparaissent. Rien de révolutionnaire comme depuis quelques temps, mais des éléments qui renforcent encore l’attrait de Hue. Jusqu’à concurrencer les systèmes domotiques intégrés lors d’une construction/rénovation ? On n’en est vraiment plus loin… Le premier élément est une ampoule blanche, vendue avec un interrupteur. Rien de plus bête (trop bête peut-être à mes yeux, le look de l’interrupteur étant particulièrement triste, plus aux standards esthétiques américains qu’européens avec tous ses boutons), mais un élément qui manquait dans la gamme aux yeux de certains, puisqu’avec cet interrupteur (sans fil, mais sur pile contrairement au Hue Tap), vous disposez d’un variateur. Le variateur rebelle tout de même une astuce : on peut le sortir de son support mural et il devient une télécommanderais compacte. Le kit ampoule + lampe est vendu à 40€, sans pont Hue, ce qui permet d’entrer en douceur dans le système ou de le compléter à prix raisonnable. Le second est encore plus bête d’apparence, mais si vous avez déjà acquis des lighstrips (ou rubans lumineux si vous préférez qu’on parle français), vous saluerez l’évolution. Le Lighstrip Plus, c’est son nom, est plus lumineux que l’ancienne version (1600 lumen au lieu de 120, c’est énorme :le flux lumineux de deux lampes à incandescence de 75W), ce qui permet encore plus d’utilisations. Mais surtout, on peut désormais acheter des extensions, histoire de couvrir une plus longue ligne de lumière. Le Lighstrip Plus est vendu 75€ et chaque extension d’un mètre ajoutera 24,95€ à l’addition, pour un total maximal de 10m. Je...