Vanmoof Electrified X : le vélo hollandais électrique repensé pour Tokyo

Vanmoof Electrified X : le vélo hollandais électrique repensé pour Tokyo

Le Vanmoof Electrified S était déjà l’un des tout meilleurs vélos électriques du marché, et surtout l’un des plus sobres esthétiquement. Mais la marque hollandaise ne s’est pas reposée sur ses lauriers et a cherché à dessiner le vélo ultime pour les « méga cités », avec Tokyo comme inspiration. En gardant la barre horizontale terminée à ses extrémités par les projecteurs, iconique de ses vélos, ce Electrified X est tout de suite reconnaissable comme un Vanmoof. Mais en plaçant cette barre plus bas, il devient plus accessible aux personnes de petite taille (le Electrified S est conseillé aux plus de 1,70m), devient complètement mixte, et permet d’abaisser sa selle plus bas que le guidon pour une posture verticale « à la hollandaise », plus citadine. Il est aussi plus compact et plus léger (18kg) puisque ses roues sont plus petites (mais pas autant que le Peugeot AE21, un autre vélo électrique complètement pensé pour le travailleur urbain, ce qui présage d’une meilleure stabilité). Et il est fourni avec son petit porte bagages avant bien pratique. Pour le reste, le X bénéficie de toutes les subtilités du S : antivol intégré qui se déverrouille sans clé (il suffit d’avoir son téléphone à proximité), écrous antivol partout, système de localisation GPS en cas de vol (gratuit la première année), chaîne protégée, lampes intégrées (pilotées par smartphone), tendeur de chaîne automatique, batterie invisible d’une autonomie de 50 à 120km selon le mode d’assistance… Le Electrified X sera vendu en exclusivité au Japon à partir de ce mois, et arrivera dans les autres grandes villes du monde en 2018. Plus d’infos directement chez...
Elbow, le baladeur cassette de demain, ou pas

Elbow, le baladeur cassette de demain, ou pas

Il paraît qu’après le vinyle, c’est la cassette qui reprend un nouveau souffle commercial… Alors il vous faut bien un baladeur pour lire ces merveilles de technologie en balade, et puisqu’on est déjà en 2017, autant prendre un baladeur digne de son époque! Ce boule pliable se greffe sur une bonne vieille cassette pour vous faire profiter du son plus ou moins fidèle, mais plein de bruit et de distorsion, de ces perles de technologies capables de contenir jusqu’à 90 minutes de musique sur une bande qui va immanquablement s’enrouler sur la tête de lecture. La magie de la technologie qui ne marche jamais vraiment comme on veut, version 2017. Vous êtes déjà conquis ? Vous n’avez plus qu’une obsession : acheter Elbow ? Dommage, ce n’est pour le moment qu’un concept… Mais vu le succès de la petite étude de marché lancée sur le site d’Elbow, cet engin pourrait bien devenir réalité...
[test] Keria LED : une approche minimaliste de la lumière connectée

[test] Keria LED : une approche minimaliste de la lumière connectée

On a beaucoup couvert les avancées technologiques des lumières connectées Philips Hue, mais il est toujours bon de voir ce qui se passe ailleurs. Alors quand on m’a proposé de tester la gamme Keria Led, j’ai saisi l’occasion. D’abord, Keria, qu’est-ce que c’est ? Et bien c’est tout simplement une chaîne française de distributeurs de luminaires. Vous ne vous attendez pas à une révolution technique de la part d’un distributeur ? Vous avez raison, mais à moitié, parce que la gamme Keria LED est en fait fabriquée par Awox, le leader français de l’ampoule connectée. Awox s’est fait un nom en proposant des modèles divers et variés, jamais uniquement tournés sur la fonction lumière : ampoule enceinte, ampoule caméra, ampoule détecteur de fumée… C’est la première gamme en concurrence frontale avec Philips Hue, sur un système Bluetooth qui n’a pas la portée du Zigbee Lightlink de Philips mais qui se sert d’un fonctionnement en point à point pour compenser, à condition que vous vous équipiez de multiples produits. Au niveau des produits justement, l’offre est déjà large avec une ampoule RGB E27 9W à 35€ (60€ chez Philips), prise connectée à 40€ (absente de la gamme Hue), ruban LED de 2m à 90€ et extension 1m à 35€ (seulement 80€ et 25€ pour l’équivalent chez Philips). On teste ici les deux produits les plus intéressants face à Philips Hue : l’ampoule E27 et la prise connectée. Design Les ampoules Keria LED reprennent l’encombrement d’une ampoule E27 standard. En voyant le look de l’ampoule, j’ai cru au départ qu’elle serait très limitée en éclairage vers le culot, mais finalement la...
[Milan 17] Lift-Bit : le canapé… Connecté!

[Milan 17] Lift-Bit : le canapé… Connecté!

Les objets connectés tentent d’envahir notre vie, et les meubles tentent d’être le plus reconfigurables possibles pour se conformer à notre style de vie lui aussi polymorphe. Le studio italien Carlo Ratti Associati, qui s’est allié pour l’occasion au fab-lab milanais Opendot, a réalisé le lien (pas forcément nécessaire) entre ces deux mondes. Des hexagones qui s’agencent à l’envi, à l’aide d’un configurateur… Décidément, cette forme géométrique vit son heure de gloire dans les allées du salon de Milan… Montés sur un système leur permettant de s’élever à de multiples positions sur quelques dizaines de centimètres, ces hexagones pourront à la fois servir d’assise et de dossier. Et pour changer la forme de votre canapé, quelques tapotements sur l’application suffisent, à moins que vous ne préfériez utiliser la détection de gestes intégrée. Vous pouvez alors obtenir un canapé évidemment, mais aussi une chaise, une méridienne, ou un espace de jeu pour les enfants… Vous l’aurez compris, Lift-Bit ne va pas révolutionner le petit monde du mobilier, mais il représente tout de même une belle piste de réflexion sur un avenir où les objets du quotidien, voire l’architecture en général, pourraient s’adapter à notre changement de mode de vie, plutôt que ce ne soit l’inverse. Plus qu’un concept, ce meuble d’un nouveau genre est déjà en précommande sur...
[Milan 17] Beosound Shape : le système sonore comme une combinaison murale chez Bang & Olufsen

[Milan 17] Beosound Shape : le système sonore comme une combinaison murale chez Bang & Olufsen

Vous vous souvenez des incroyables Beolab 5000, ces enceintes B&O sorties en 1989 qui ressemblaient à un tableau de Mondrian ? Vous aimiez le style la modularité des panneaux acoustiques Clouds des frères Bouroullec ? Et bien tout ce beau monde a trouvé sa suite logique avec le Beosound Shape, qui est un système sonore complet en plus d’être un panneau de décoration et d’amortissement acoustique. Bang & Olufsen a un long passé d’accrochage de système audio au mur, et je ne peux que le confirmer avec mon Beoplay A9 en position murale dans ma cuisine… Cette fois-ci encore, c’est avec Kvadrat, le spécialiste danois du textile, que B&O s’est allié pour proposer des enceintes aux formes hexagonales, à composer via un configurateur en ligne, pour faire disparaître le système sonore derrière une composition murale. Il suffisait d’y penser! Un Beosound Shape se compose au minimum de six modules pour un minimum de 4000€, mais si l’envie ou le besoin s’en fait sentir, vous pouvez en ajouter beaucoup plus. La dotation minimum est d’un « beosound core » (l’intelligence du système, permettant de steamer en Bluetooth, Airplay, Chromecast ou Spotify Connect, en plus d’être compatible DLNA et Deezer via l’application B&O : en résumé un remplaçant du Beosound Essence), un amplificateur (un ampli peut alimenter 4 hauts parleurs) et 4 haut parleurs. Des hexagones « vides » servent d’amortisseur acoustique ou de déco pour compléter votre oeuvre murale. Chaque hexagone fait un peu moins de 40cm de large, et vous pouvez ajouter jusqu’à 44 hauts parleurs, si vous en avez la place, l’envie, et les moyens… Les couleurs disponibles au lancement en août...