Facebook veut-il accélérer sa chute avec Portal ?

Facebook veut-il accélérer sa chute avec Portal ?

En lançant ses produits Portal, de bien inutiles « visiophones » pour Facebook messenger complètement rétros dans leur conception puisque conçu pour une utilisation statique, mais motorisés pour rester tourné vers vous lorsque vous bougez dans la pièce, Facebook a trouvé un nouveau moyen de se faire détester. Non seulement à l’heure de la prolifération des tablettes et smartphones ce produit fermé et presque monotâche (il ne permet même pas de consulter Facebook, un comble!) est anachronique, mais en plus il envoie un mauvais message aux utilisateurs de Facebook. Le message ? Facebook se moque de vous. Empêtré dans des problèmes de gestion de la confidentialité, le réseau social pourrait faire profil bas, et sortir des produits hardware sans caméra, à l’image de Google qui n’a osé mettre une caméra sur aucun de ses produits Google Home. Non, Facebook base complètement son produit sur la caméra grand angle, puisque c’est un « visiophone ». La caméra vous filme en permanence, et pire, elle sait reconnaitre votre corps pour vous suivre aux 4 coins de la pièce. Oui, les algorithmes intégrés permettent à cet objet Facebook de reconnaître votre corps. Une donnée de plus en possession de Facebook. A part ça, cet objet d’un autre temps (je dirais les années 90 à vue de nez) permet de servir de cadre photo (incroyable, comme c’est innovant !) ou de lecteur musical compatible Spotify et Pandora à la qualité audio sûrement déplorable. C’est aussi une enceinte Alexa si vous voulez parler à Amazon. Enfin, il permet de regarder des vidéos via… Facebook Watch. Qui utilise cette plateforme? Proposé à 200€ pour le petit modèle et 350€...
Pocket Rocket : nouvel objet roulant signé Sol Motors

Pocket Rocket : nouvel objet roulant signé Sol Motors

L’évolution des performances des batteries n’a pas seulement une influence sur l’autonomie des voitures électriques, elle permet à différents modes de transport électriques personnels de se développer : trottinettes, gyropodes, vélos, skateboards… Aujourd’hui c’est un hybride entre le vélo et le scooter que les Stuttgartois de Sol Motors se préparent à lancer avec le Pocket Rocket. L’engin au design particulièrement épuré (tout se situe dans le tube horizontal : électronique, lumières et batteries, avec un puissant moteur au moyeu arrière) est proposé en deux versions : l’une (Pocket Rocket) plutôt citadine limitée à 50km/h (moteur de 4kW), l’autre (Pocket Rocket S) parfaitement adaptée à nos routes de campagnes depuis 2018 puisque limité à 80km/h (6kW). Le freinage est assuré par des freins à disque hydrauliques ainsi qu’un système de récupération d’énergie. Vous l’aurez remarqué, rien à voir avec un vélo puisqu’il n’y a aucune pédale sur cet engin. Et il faut noter que ses motorisations dépassent la puissance de celles de la plupart des scooters électriques, qui plafonnent en général à 2,5kW. Autant dire que le Pocket Rocket doit dépoter avec ses 55kg. L’autonomie annoncée de 50 à 80km dépendra du mode de conduite choisi entre les 3 disponibles, et comme sur beaucoup de deux roues innovants, c’est un smartphone qui sert d’instrumentation. Le Pocket Rocket n’est pas vraiment dans la catégorie abordable avec ses 5200€ et 6500€, mais il doit être très fun à piloter… A part peut-être si le centre de gravité est trop élevé en raison de son design… Plus d’infos sur sol-motors.com ou au salon Intermot de Cologne jusqu’au 7...
[prise en main] Apple Watch Series 4 : la montre connectée d’Apple a trouvé sa voie mais pas encore le chemin de votre cœur

[prise en main] Apple Watch Series 4 : la montre connectée d’Apple a trouvé sa voie mais pas encore le chemin de votre cœur

On avait testé la toute première Apple Watch, celle qu’on appelle désormais « série 0 » ici même en y voyant un beau gadget trop lié à l’iPhone et sans réelle killer application. Apple semble avoir trouvé une voie pour sa montre, pas vraiment outil de notification, pas vraiment trackeur d’activité, mais moniteur de santé. Affiner le boîtier, élargir l’écran, augmenter la puissance… On connaît la méthode Apple pour faire évoluer ses produits. On est à la première vraie révision du design de l’Apple Watch, et sans trop s’agrandir (honnêtement, sauf si vous étiez « limite » avec les tailles précédentes, les nouvelles dimensions extérieures ne font pas vraiment plus gros au poignet, surtout avec le léger affinement de l’épaisseur), son écran devient vraiment plus confortable. Avec Watch OS5 et la possibilité de consulter une page web en mode lecture, il devient imaginable de s’affranchir d’un iPhone pour différents usages quotidiens, puisque Siri va enfin pouvoir vous renvoyer une page web en résultat plutôt que de vous dire de consulter les réponses sur le web sur votre iPhone. Le nouveau cadran infographe est un peu chargé à mon goût en version analogique, plus soft dans sa version numérique, mais il offre la possibilité de vérifier d’un coup d’oeil un nombre impressionnant de paramètres, sans ouvrir aucune app. Côté boîtier, le bouton désormais aligné avec la surface du boitier offre un petit bénéfice esthétique quand les larges ouvertures pour le haut parleur à gauche et le nouveau micro à droite alourdissent un peu le profil. Statut quo donc. La vraie bonne nouvelle c’est que les Series 4 Cellular perdent le gros point rouge sur...
[test]DS7 performance line : le luxe à la française, plutôt côté Jean Paul Gaultier que Givenchy

[test]DS7 performance line : le luxe à la française, plutôt côté Jean Paul Gaultier que Givenchy

Ca faisait un petit moment que je voulais mettre la main sur un DS7 pour avoir une idée de ce que la marque premium française pouvait proposer face à un marché encombré d’une concurrence sérieuse, même au sein de son propre groupe (PSA). Ce nouveau SUV est d’autant plus important qu’en plus d’être le haut de gamme de la marque DS, et l’un des véhicules français les plus haut de gamme, c’est leur première « vraie » nouvelle voiture depuis bien longtemps. Autant dire qu’il était attendu. Le service de la marque étant aux petits oignons, j’ai pu profiter d’un essai en plein milieu de l’été. Voici ce que j’en ai pensé. Design On ne peut pas le louper ce DS : volumineux, souvent bardé de chromes et parfois choisi en couleur orange, j’imagine que vous avez déjà tourné le regard vers lui et sa grosse calandre… DS a compris qu’on était chez diisign.com, alors ils ne m’ont pas proposé des chromes à profusion mais une version « Performance line » beacoup plus sobre puisque les lignes de chromes des faces avant et arrière sont ici remplacée par des éléments anthracite mat. Ajoutez à ça des jantes noires de 19″ (qui sur ce gros engin ont l’air d’être petites, un comble!) et vous aurez au final un DS7 au look de bad boy, assez masculin, quand ses frères jouent plutôt les divas de la route avec leurs brillants apparents. La ligne globale de ce SUV me fait penser au bon vieux Lexus RH 450h de 2010, avec une grosse calandre d’Audi… Mais ce serait oublier tous les artifices déployés par les designers de...
Nikon et Canon viennent de creuser la tombe du reflex en sortant leurs hybrides full frame

Nikon et Canon viennent de creuser la tombe du reflex en sortant leurs hybrides full frame

Il faut bien se l’avouer, recourir à un miroir motorisé et un gros prisme, un système mécaniquement compliqué et encombrant, rien que pour offrir une visée confortable à un appareil photo, c’est complètement anachronique. Le marché des hybrides, qui s’apparentent à des reflex dont on aurait remplacé cet archaïque système par un viseur électronique vient de s’enrichir de deux nouveaux systèmes full frame signés par les deux plus gros vendeurs de reflex, Canon et Nikon. Avec ses Z6 et Z7, Nikon a ouvert le bal : nouvelle monture d’objectif (indispensable car le capteur est désormais plus proche de la monture : 16mm entre l’arrière de l’objectif et le capteur) plus large (55mm pour Nikon) qui permet enfin un autofocus sur toute la surface du capteur (les montures des reflex Canon et Nikon ont été conçues à une époque où l’autofocus n’existait pas!) et conception qui ne va pas déstabiliser les possesseurs de reflex avec une ergonomie très proche. Canon vient de répliquer avec un EOS R à la conception particulièrement proche : look de reflex et nouvelle monture d’objectif plus large (54mm de diamètre, 20mm entre l’arrière de l’objectif et le capteur). En résumé, ces nouvelles plateformes offrent la possibilité de développer des optiques qu’il était impossible d’imaginer sur reflex (Nikon a déjà annoncé un 58mm à f/0,95. Intéressant pour la performance, sûrement hors de prix en pratique). Sony n’est désormais plus seul à offrir un reflex full frame, et vu les prix et les limitations de sa gamme optique, il peut commencer à craindre l’arrivée des deux géants de la photo. En parlant d’optique, des bagues d’adaptation pour...