Audrey Lamy / Dernières avant Vegas @ Théatre du Temple

Audrey Lamy / Dernières avant Vegas @ Théatre du Temple

On dirait que ça devient une habitude : chaque fin d’année, nous nous faisons inviter à un spectacle… C’est plutôt une bonne idée, et puisque ça rentre dans l’esprit lifestyle de diisign.com, on vous en parle. Alors cette année point de spectacle avec des Africains à moitié nus communiquant une énorme dose d’énergie positive… Non, cette année c’est Audrey Lamy que nous avons eu l’occasion de découvrir lors d’une représentation au théâtre du temple. Je dois vous avouer qu’au début on n’était pas trop sûr qu’elle allait réussir à nous faire éclater de rire, puisque à notre avis les premiers sketches sont plutôt destinés à un public féminin (mais ça ne veut pas dire que ces scènes de vie ne nous ont pas fait bien sourire…). Mais passé les deux ou trois premiers sketches, c’est toute la salle qui se met à rire, le spectacle prend une autre dimension et tout le monde en prend pour lui. On a donc finalement éclaté de rire et passé un excellent moment, en découvrant Audrey Lamy, qui a un talent qui ne se cantonne pas qu’au genre comique (non seulement elle joue bien toutes les situations mais elle chante très bien aussi…) On conseillera plutôt ce One Woman Show aux filles qu’au garçons, mais je pense qu’y aller en couple doit être une bonne solution. Dernière info, oui, Audrey Lamy est bien la petite soeur d’Alexandra… Prochain plan théâtre la prochaine fois qu’on se fera inviter : novembre...
Visite du Porsche Museum

Visite du Porsche Museum

Je l’ai visité il y a un petit moment, mais je n’avais encore jamais pris le temps de vous en parler… Vu que les vacances commencent, vous pourrez profiter de votre temps libre pour une escapade culturelle à Stuttgart. Personnellement, en tant qu’amoureux de belles automobiles, je ne peux être insensible aux charmes des Porsche. Je connaissais le premier « musée » Porsche, qui se résumait à un minuscule hall où seule une vingtaine de voitures pouvaient être présentées simultanément. Une présentation indigne de l’image de la marque… A l’inverse, lorsque j’ai appris que cet énorme musée était en construction, je dois vous avouer que je me suis dit qu’autant de surface pour la si petite histoire de Porsche et le peu de modèles (et bien oui, Porsche c’est surtout la 911), ça risquait d’être un peu lassant. Alors c’est avec beaucoup de curiosité que je suis arrivé dans ce magistral édifice tout en angles et en porte-à-faux spectaculaires (signé par le cabinet autrichien Delugan Meissl). Et je n’ai vraiment pas été déçu, car l’histoire de Porsche, c’est bien sûr la 911, présentée dans toutes ses évolutions, mais c’est surtout une longue série de voitures innovantes pour leur époque, plus légères, plus aérodynamiques, et au final plus rapides que leurs concurrentes sur bien des circuits. Ce sont aussi des voitures mythiques comme celles qui ont participé aux 24h du Mans, mais aussi des voitures insoupçonnées, comme un prototype de Porsche du peuple, destinée au marché chinois, profitant du savoir faire technologique de la marque mais n’ayant rien d’un véhicule sportif, c’était une Logan avant l’heure… En résumé, les surprises sont nombreuses...
A voir : Paris/Design en mutation

A voir : Paris/Design en mutation

Si vous passez du côté de l’espace EDF Electra (métro Sèvres-Babylone), je ne peux que vous conseiller de faire un tour à l’exposition Paris Design en Mutation qui s’y tient jusqu’au 30 août. Cette exposition est une sorte de suite logique à SoWatt, une sorte d’état des lieux des dernières créations du design écolo, signés par 11 designers. L’occasion de découvrir de belles innovations, mais aussi de constater que les solutions green avancent doucement, puisque certaines des créations exposées à SoWatt sont encore aujourd’hui présentées à l’état de prototype. Faut-il vraiment attendre l’annonce de la fin du monde pour acheter des produits qui permettraient de réduire notre empreinte carbone (attention, je ne dis pas qu’on ne doit pas faire des efforts nous-mêmes, réfléchir un peu à ce qu’on achète est une première étape...
La mue et autres digressions domestiques

La mue et autres digressions domestiques

Une exposition de design présentant un contenu exclusif et rare, ça vaut le coup d’œil… L’exposition « La mue et autres digressions domestiques » qui se tient depuis le 14mai et jusqu’au 28 juin à la galerie Mouvements Modernes expose les créations des architectes/designers suisses (tiens, on ne parle pas souvent de designers Suisses ici… Il n’y a pas que des montres et du chocolat là-bas!) de l’Atelier Oï. Ils déploient dans cette exposition leur thème de prédilection : l’exploration des frontières et des limites entre les différentes disciplines de la création, la recherche de la fluidité dans les concepts et les formes, et l’expérimentation comme fonctionnement naturel. Toutes les créations présentées sont des éditions limitées, proches du prototype. Quelques pièces possèdent ce petit côté ludique et sympathique qu’on adore chez diisign.com, comme ces lampes en papier de la série Tome (ci-dessus et ci-dessous) Les tabourets de la série Rigicorde : Ou encore ces sculpturaux vases décomposés. En résumé, une sélection d’objets arty plutôt originaux à découvrir, une occasion de visiter cette toute récente...
A voir : Ron Arad, No discipline

A voir : Ron Arad, No discipline

J’avais oublié de vous en parler, c’est désormais réparé : vous êtes fan de design radical, d’innovation industrielle… Normal, vous lisez diisign.com! Alors vous devez sûrement déjà savoir que le Centre Pompidou accueille en ce moment même une exposition sur le génial Ron Arad. Verdict : sublime! Il n’y a vraiment pas d’autre mot pour décrire cette exposition et l’œuvre du génial designer. No Discipline regroupe les principaux travaux de Ron Arad en design (voire art, selon les pièces…) mais aussi en architecture, domaine où il est un peu moins connu. On retrouve en fil conducteur l’esprit ludique de toutes ses créations, dans une scénographie qui transforme l’espace en lieu presque virtuel. A découvrir, jusqu’au 16 mars, 10€ l’entrée (qui comprend aussi l’accès à tout le centre...