Prototype 9 : Infiniti s’invente un (superbe) passé pour Pebble Beach

Prototype 9 : Infiniti s’invente un (superbe) passé pour Pebble Beach

Les marques de luxe se légitiment en général par un passé riche. Infiniti étant une marque de luxe contemporaine fondée de toute pièces il y a un peu plus de 30 ans, vous ne trouverez pas de belles endormies des années 40 de la marque abandonnées dans une grange. Qu’importe, puisque la marque japonaise a décidé de s’imaginer un passé avec une voiture aux lignes complètement rétro associées à une motorisation électrique moderne : celle de la nouvelle Leaf. “Tout a commencé comme un songe. Que se passerait-il si nous trouvions à l’extrême Sud du Japon, une voiture enfouie dans une grange et cachée de tous depuis 70 ans ? Que se passerait-il si nous trouvions à l’intérieur, les germes de notre passion plantés lors de notre premier Grand Prix japonais, mais aussi la puissance et l’élégance qui définissent l’ADN d’Infiniti aujourd’hui ? A quoi ressemblerait cette découverte ? ”, résume Alfonso Albaisa, Senior Vice President, Global Design. Si la motorisation est très moderne, la carrosserie de son côté est des plus classique puisqu’elle a été martelée à la main par des artisans spécialisés. Dommage que ce ne soit qu’un concept, sinon cette Infiniti aurait pris la place de la Morgan EV3 dans ma wishlist néo Rétro électrique. A ranger hélas du côté de la Mini Superleggera dans la liste des concepts cars qui ne verront pas le...
Beolab 50 : tout le savoir-faire Bang & Olufsen dans une enceinte de salon

Beolab 50 : tout le savoir-faire Bang & Olufsen dans une enceinte de salon

Ca fait maintenant 92 ans que Bang & Olufsen sait faire vibrer nos intérieurs avec un son de qualité et un design irréprochable. Après les Beolab 90 qui célébraient les 90 ans de la marque de façon spectaculaire avec une débauche de technologies incroyable mais à un prix inabordable pour le commun des mortels, même les plus audiophiles, il était temps que sorte une version civilisée. Les Beolab 50 se posent désormais en remplaçantes des mythiques Beolab 5, à un prix à peu près semblable : 26000€ quand même. Mais pour le prix, vous pouvez avoir l’assurance que les Beolab 5 sont clairement dépassées. Un tweeter, 3 médiums et 3 woofers dotés chacun de leur propre amplificateur ICEpower de 300 watts, pour atteindre une bande passante surréaliste : 13 à 43000Hz. Et n’imaginez pas que ces enceintes sont bloquées dans l’écosystème B&O : avec des entrées numériques S/PDIF, optiques ou sans fil WISA, voire même USB, vous pourrez les alimenter directement en fichiers 24 bits 192kHz. Des entrées analogiques subsistent, mais pourquoi s’en servir ? Bang & Olufsen a pensé à ajouter un peu de magie mécanique maison en motorisant les lentilles acoustiques, qui se révèlent seulement quand l’enceinte s’allume. Côté finition, la carrosserie est habillée d’aluminium, et l’avant recouvert de tissu tandis que des lamelles de chêne parcourent les faces arrière. B&O devrait proposer d’autres essences de bois et une façade faite de carrés d’aluminium rappelant la calandre de certaines voitures… Mais ce sera plus tard si la production est lancée. Le système de compensation acoustique de la pièce hérité des incroyables Beolab 90 fait partie de la...
[la maison diisign] La salle de bains

[la maison diisign] La salle de bains

On poursuit la présentation de la maison diisign (après la cuisine) avec une autre pièce très technique : la salle de bains. C’est la pièce qui aura vu le plus de défis techniques malgré sa taille réduite, pour un résultat qui se veut encore une fois sobre et épuré. Avec des dimensions contenues (environ 2,5m sur 3m), la salle de bains de la maison diisign n’est pas du genre très spacieuse. Qu’importe, ça nous laisse quand même la place pour agencer à peu près intelligemment une grande douche à l’italienne, une grande baignoire et une double vasque, soit largement plus que le minimum. Les travaux ont été d’ampleur puisque tout a été changé jusqu’aux plaques de plâtre des murs et à la chape. Le meuble vasque se veut en lévitation avec un élément bas laqué blanc à quelques centimètres du sol (qui permet d’y glisser le grand panier à linge rond de chez Habitat), et un élément en placage de teck une quinzaine de centimètres au dessus, créant un vide graphique qui peut être utilisé comme un rangement ouvert. La vasque est réalisée sur mesure en Hi-macs avec un écoulement masqué dans un esprit très rectiligne L’ensemble est signé Perene, comme le miroir étagère semi encastré. Si vous êtes dans la région, je ne peux que vous conseiller la boutique Perene de Haguenau, qui a réalisé un travail remarquable sur cette partie. Pour la robinetterie, notre choix s’est porté sur les sculpturaux mitigeurs Starck Organic, qui tranchent avec l’aspect très rectiligne et cubique de l’ensemble des meubles. Pour la douche et la baignoire, ce sont de très sobres éléments...
Une journée pour réaliser mon shooting brake Kodo au coeur de Mazda Design Europe

Une journée pour réaliser mon shooting brake Kodo au coeur de Mazda Design Europe

Commencer sa journée en étant conduit en MX-5 RF par Kevin Rice, le directeur du design européen de Mazda, ce n’est pas le genre de choses qui arrivent souvent. Et ce n’était que le début d’une passionnante aventure au sein du design Mazda, où j’ai eu l’occasion de travailler avec les designers maison au style du véhicule de mon choix. Un seul mot d’ordre : qu’il respecte la philosophie Kodo. Mais avant de passer à la pratique, un peu de théorie : Kevin Rice a commencé à expliquer à notre petit groupe son processus de travail, avec à nos côtés le concept Koeru, qui préfigurait le nouveau CX-5 (essayé ici), ainsi que les différents « produits dérivés » générés par des artistes qui se sont appropriés la philosophie du design Kodo, autrement dit « l’âme du mouvement ». Ces objets, vous aviez pu les découvrir sur diisign lors de leur présentation à Milan en 2015. ici, la différence, c’est que tout commence par une sculpture   Mais pour en revenir au processus de design, et même si j’ai déjà pu fréquenter plusieurs bureaux de style (chez un constructeur étoilé par exemple), Mazda ne fait comme d’habitude pas les choses comme les autres. Oui, il y a du croquis, de la modélisation numérique, de la maquette clay, et tout ce que vous pouvez attendre d’un bureau de style digne de ce nom. Mais ici, la différence, c’est que tout commence par une sculpture. Avant même le croquis, les designers expriment leur vision du style Kodo pour la silhouette souhaitée (par exemple un SUV Kodo pour le CX-5 pour la sculpture photographiée ici), à partir...
[test] Pixter, les objectifs interchangeables (français) pour tous les téléphones

[test] Pixter, les objectifs interchangeables (français) pour tous les téléphones

J’avais toujours été attiré par certaines coques ou modules permettant de modifier l’angle de vue de mon téléphone, mais je n’ai jamais sauté le pas car ces systèmes étaient en général tailles sur mesure pour un unique téléphone, alors que j’aurai voulu les garder sur plusieurs générations de mobiles. Pixter, une startup française, a peut être trouvé la bonne solution avec son kit pro, que j’ai pu tester. Le système Pixter : simple comme une pince à linge Pas de coque, pas de système dessiné pour un téléphone particulier, Pixter est tout ce qu’il y a de plus universel tant que votre téléphone dispose d’un objectif de diamètre raisonnable : une grosse pince s’agrippe sur votre téléphone, supportant l’objectif. Libre à vous de sortir avec plusieurs objectifs et une pince, ou de laisser les objectifs sur leur pince, un kit se composant toujours d’un objectif avec ses caches, d’une pince, et d’une sacoche de transport. Etrangement, Pixter a développé deux pinces à linge différentes : une standard et une pro : la première est toute simple, tandis que la pro possède un patin plat antidérapant sur la face opposée à l’objectif. Pour ce qui est du positionnement de l’objectif sur votre téléphone, la meilleure solution que j’ai trouvé est de le faire à l’oeil, en vérifiant le parfait centrage de votre appareil photo au centre de la lentille Pixter. Vous pouvez à l’inverse allumer la fonction appareil photo et bouger doucement la lentille Pixter jusqu’à ce que l’image soit nette et sans coins flous ou sombres, mais après quelques semaines de test, je préfère largement commencer par la solution...