Sélectionner une page


2019 marque une nouvelle ère dans le petit monde de la voiture électrique : une ère où si l’on veut rouler sans énergie fossile, on a désormais le choix de la monture. Certains modèles commencent à apparaître, d’autres seront dévoilés dans l’année, mais ce qui est sûr, c’est qu’il devrait enfin y en avoir pour presque tous les goûts, dans presque toutes les silhouettes. Petite revue des nouveautés de l’année, classées par taille!

Smart Fortwo/ForFour EQ : seul le nom est nouveau
Si la Fortwo n’a aucune rivale et est un jouet idéal dans les villes bondées, la Forfour a plus de mal à convaincre puisque son chassis plus long n’abrite pas une batterie plus puissante que la ForTwo, ce qui la limite à 160km d’autonomie, soit à peine plus qu’une antique Peugeot Ion ou Citroën C-Zéro. Qu’ont-elles de nouveau dans cette version EQ qui remplace l’ancienne version ED? Que des détails insignifiants. Dommage

Bolloré Bluecar : fuyez
Si les Autolibs ont désormais quitté Paris pour être bradées en province, il vaut mieux les éviter : dotées d’une batterie qui se décharge juste pour se réchauffer si on ne la branche pas (et donc une voiture qui consomme en permanence), cette voiture n’a d’intérêt que si elle est utilisée en continu. Rien d’écologique, et en plus vous n’aurez ni le silence, ni le confort, ni les performances d’une voiture électrique digne de ce nom.

Renault Zoé 2 : améliorer le best seller
Très attendue, la Zoé 2 aura la dure tâche de reprendre le flambeau de la plus vendue des électriques en France, en tentant d’améliorer la recette. Si extérieurement les différences s’annoncent mineures, l’autonomie déjà très correcte devrait encore progresser et surtout le design intérieur devrait se mettre à la page avec un grand écran central hérité de la Clio de 2019, ainsi qu’une finition améliorée. Reste qu’on espère que Renault va renoncer à facturer indécemment la batterie pour ceux qui souhaitent acheter la voiture sans s’encombrer d’un abonnement. On espère aussi un chargement plus efficace qu’aujourd’hui, et une compatibilité avec les chargeurs rapides sur prise Combo, le standard européen.

BMW i3/i3s 120Ah : un rapport autonomie/prix de plus en plus difficile à justifier
La BMW i3 est sortie en 2013 avec des cellules de 60Ah. 6 ans et un restylage plus tard, la BMW au look extraterrestre (que je trouve attachant) va doubler sa capacité batterie et donc son autonomie (42kWh pour environ 300km d’autonomie), en abandonnant définitivement son prolongateur d’autonomie à essence, qui reste pratique pour de grands trajets vu le réseau encore très limité de chargeurs rapides combo, mais qui oblige à entretenir un moteur à essence et son entretien d’un autre temps qu’il est si agréable d’oublier avec une voiture électrique (vidanges, joints ou courroies qui doivent être remplacés un jour…) Reste à voir si BMW arrive à rendre concurrentielle cette voiture au chassis aluminium et à la carrosserie en carbone. Chères technologies.

Mini Electric : peut-être en 2019
Depuis le prototype de Mini électrique de 2013, qui servait de banc de test pour le développement de l’i3 chez quelques heureux particuliers, plus grand chose. En 2019, BMW est censé lancer la production de la Mini complètement électrique… Un look plus consensuel que la i3, mais un rapport dimension externe/habitabilité pénalisé par le capot devenu assez inutile, et un look chargé, entres jantes carrées, touches de jaune et calandre pleine asymétrique… On verra si cet engin a de solides arguments (son prix par exemple) face à l’i3, mais on verra surtout si elle sort en 2019.

DS3 Crossback e-Tense : PSA commence par le haut de gamme
Première full électrique issue de la plateforme eCMP du groupe PSA, normalement dotée de 50kWh de batterie, premier SUV urbain électrique, la DS3 Crossback e-Tense pourrait conquérir le coeur de clients qui veulent du premium compact. On verra bien si ce choix fait mouche.

Peugeot e-208 : face à Zoé 2
Basée sur la même architecture technique que la DS3 qui la précèdera, si la 208 arrive à proposer un prix abordable, la Zoé 2 aura enfin une réelle concurrente française. Souhaitons à cette Peugeot autant de succès qu’à sa concurrente au losange, et souhaitons qu’elle force Renault à tirer un peu ses prix vers le bas!

Nissan Leaf 2 e-Plus : la Leaf vitaminée
Arrivée l’année dernière dans une version 40kWh, la Leaf2 sort en 2019 dans une version ePlus, dotée d’une batterie de 60kWh et d’un moteur plus puissant. Le best seller électrique de Nissan devrait offrir plus de 380km d’autonomie. Une familiale à tout faire assez consensuelle.

Hyundai Kona Electric : espèce rare
Si la Kona thermique m’avait moyennement convaincu, la Kona Electric gagne une ligne plus sobre et des performances très satisfaisantes grâce au moteur électrique. Le tout avec une autonomie de plus de 400km. De quoi en faire un best seller ? Hélas non, Hyundai les fabrique au compte goutte, et les volumes pour la France sont très limités. Dommage.

Kia Soul EV : trop étrange
Le Soul était étrange, avec un look de boîte à chaussure arrondie calibré pour le marché asiatique… Le Soul version 2019 est encore pire à mes yeux. De quoi le marginaliser, alors qu’il profite de l’excellente partie électrique des Kona et eNiro qui autorise une bonne autonomie.

Kia eNiro : le bon choix coréen
Le grand frère (par la taille un peu plus généreuse) du Kona est fidèle à la stratégie de Hyundai et Kia de proposer la même voiture dans toutes les motorisations. C’est l’une des électriques les moins reconnaissables et les moins modernes dans sa présentation intérieure, mais c’est finalement le plus équilibré face à ses frères Soul et Kona, avec des volumes normalement un peu plus élevés prévus pour la France.

Volvo XC40 Electrique : attention au prix
Le XC40 part avec un beau pedigree : voiture de l’année 2018, symbole de la reconquête de la marque suédoise dans le premium… La seule ombre au tableau est un tarif qui risque d’être très (trop) élevé, au vu des tarifs de ses cousins thermiques.

Jaguar iPace : gros matou
On commence à la croiser sur nos routes, la Jag’ électrique est vendue comme un SUV, mais sa silhouette assez basse la place plutôt comme une berline rehaussée. Look réussi et complètement unique, autonomie correcte, mais hélas consommation élevée (et prix, mais on est chez Jaguar).

Tesla Model 3 : pas encore pour le peuple mais abordable
Si la version à 35000$ n’existe encore que sur le papier, cette voiture devrait tout de même arriver dans sa version mid range en France courant 2019, ce qui devrait lui permettre de passer sous la barre des 50000€ voire des 45000€. Une prouesse pour une voiture qui offrira plus de 400km d’autonomie dans un confort et des dimensions de berline compacte. Toujours est-il que la version long range (espérez 500km d’autonomie) dual motor (à partir de 53500€) débarque cette semaine sur les routes d’Europe, et elle risque de faire du bruit… En silence!

Tesla Model S : révolution intérieure
En fin d’année, Tesla devrait offrir un nouvel intérieur à sa grande berline, calqué sur les codes de la Model 3 : plus d’aérateurs apparents, un grand écran horizontal… Un intérieur dépouillé à l’extrême permettant à la fois de simplifier la production, d’offrir l’un des intérieurs les plus modernes, et de se préparer à la conduite autonome.

Crédit photo : Electrek
Porsche Taycan : révolution sportive
Porsche a tenté le Diesel et s’est vite ravisée. Maintenant la marque prend le virage électrique avec une berline sportive qui risque de prendre beaucoup de ventes… A la Panamera! Sûrement l’une des sorties électriques les plus excitantes de l’année. Le prix présagé la place face à la Model S de Tesla, mais avec la politique tarifaire des options chez Porsche, pas sûr que ces deux autos soient vraiment en concurrence frontale. Porsche pense la vendre comme des petits pains avec une production en année pleine de 90000 voitures (à peu près le volume de Panamera). De quoi définitivement électrifier les PDG!

Mercedes EQC
On s’attendait à plus ambitieux pour la première Mercedes électrique, mais finalement proposer une sorte de GLC sur batterie est une bonne idée pour la marque : autant commencer par l’une des silhouettes qui se vendent le mieux.

Audi e-tron : offensive allemande
On s’attend au meilleur (look de SUV Audi sympa, présentation, technologies embarquées et finitions au top) comme au pire (consommation élevée avec plus de 2 tonnes sur la balance) pour cette première Audi électrique.

Tesla Model X
Comme pour la Model S, l’intérieur de la Model X devrait être mis à jour dans une version très inspirée de la Model 3.

Alors, prêts à passer à l’électrique?