Sélectionner une page

Mastrad Meat It test essai thermomètre de cuisson sans fil bluetooth
A première vue, l’objet tient du gadget : un thermomètre de cuisson bluetooth, ça existe déjà depuis longtemps, et ça n’a pas changé grand chose à la cuisine. Sauf qu’on parle ici d’un thermomètre complètement sans fil, « wire free » comme on dit pour les écouteurs. Et du coup c’est plus moderne, un peu plus pratique, mais est-ce que c’est vraiment mieux? La réponse en détail…

Mastrad Meat It test essai thermomètre de cuisson sans fil bluetooth
Design
Ce thermomètre de cuisson Mastrad se réduit à sa plus simple expression : une tige métallique d’environ 8cm de long et de 6mm de diamètre, qui se termine par une petite excroissance en plastique d’environ 2cm. C’est tout. Et c’est rudement propre quand on compare à tous les autres thermomètres de cuisson qui sont affublés soit d’un écran (et donc ne peuvent pas être placés sur le plat à cuire pendant la cuisson, soit d’un fil qui pendouille partout et est connecté au module de mesure, doté ou pas d’un écran. Ici vous avez une sonde et c’est tout.
Mastrad Meat It test essai thermomètre de cuisson sans fil bluetooth
Il faut bien la charger cette sonde, du coup vous trouverez avec elle un chargeur qui permet non seulement de recharger la sonde via une prise USB (type A, comme la quasi totalité des chargeurs, mais la prise sur le chargeur est hélas une micro USB et pas une USB type C, histoire d’utiliser le même connecteur que tous vos gadgets futurs). Détail bonus : sous le chargeur se trouve un petit outil pour extraire la sonde sans se brûler les doigts. Assez inutile à mon avis car on a plus vite fait de prendre une manique pour cette opération.

Gros souci de ce thermomètre selon moi : il est complètement scellé, histoire d’être nettoyable facilement et de ne pas craindre l’humidité de vos mets… Mais cela veut dire qu’une fois la batterie en fin de vie, il faudra jeter tout le thermomètre. Et ça, c’est pour moi un grand défaut, surtout que vu la taille de l’appareil, la batterie n’est pas énorme et qu’elle risque de vieillir assez vite étant donné les variations de température auxquelles elle est soumise.Tout sceller n’est qu’une solution de facilité, il est toujours possible de faire du démontable aussi pratique et étanche.
Mastrad Meat It test essai thermomètre de cuisson sans fil bluetooth

Performance
Au niveau installation, rien à dire, c’est propre et classique : on installe l’application dédiée, on appaire la sonde, et tout est rapidement fonctionnel.
On plante la sonde jusqu’au bout de son bout de viande, de son rôti, de sa tourte ou que sais-je encore, on choisit la température optimale soit en la mettant directement soit en choisissant une viande et une cuisson, et c’est parti, on cuit.
Mastrad Meat It test essai thermomètre de cuisson sans fil bluetooth
Raffinement ultime : Mastrad annonce qu’une seconde sonde de température est placée dans l’embout à l’extérieur de l’engin : ça permet à l’application de qualifier la température de cuisson au four, entre trop lente et trop rapide, en passant évidemment par optimale, et d’alerter si la température de cuisson est de nature à endommager le thermomètre. Plutôt bien pensé.
Pour ce qui est de la mesure de température, même si je n’ai rien à redire en testant le thermomètre dans des ambiances connues (four, extérieur, frigo), j’ai eu l’impression à l’usage que le thermomètre avait tendance à afficher une température supérieure à celle atteinte au coeur de mes aliments. Etant donné que le thermomètre en lui-même n’est pas à critiquer (cf les tests précédents), je pense que cet excès d’enthousiasme est plutôt dû au fort diamètre et à la faible longueur de la partie métallique : je pense que sur les aliments les moins denses, la chaleur à l’extérieur du four a tendance à influer sur la température de la tige à l’endroit de la sonde. En résumé : pour une viande je n’ai pas eu de souci, mais pour une tourte ou un rôti, prenez quelques pincettes par rapport à ce que dit la sonde.

Des notifications vous alertent évidemment lors de la cuisson terminée (température de consigne atteinte), mais aussi quand la température est presque atteinte, histoire de vous faire revenir en cuisine à temps. Cerise sur le gâteau : l’application affiche une estimation du temps restant avant la fin de la cuisson… Mais hélas, cette estimation se base sur une courbe de température linéaire et elle est au final vraiment peu fiable.

Si vous avez les moyens (la sonde et son chargeur coûtent tout de même 89€), vous pourrez appairer plusieurs sondes à une même application, histoire de surveiller plusieurs cuissons, pour vos soirées barbecue par exemple. Dommage que Mastrad ne propose pas des sondes sans station de charge à prix un peu plus bas, et surtout des sondes de différentes couleurs pour les différencier.
Mastrad Meat It test essai thermomètre de cuisson sans fil bluetooth
Au niveau autonomie, rien à redire : la sonde tient plusieurs cuissons plutôt longues sans avoir besoin de la recharger, et en cas d’inactivité, elle sait se déconnecter pour ne rien consommer. Il faut alors la placer dans le bas du chargeur pour la réveiller (un petit contacteur magnétique doit s’occuper de signaler le réveil), et elle redevient détectable par votre téléphone.

Petit défaut pratique : alors qu’une sonde filaire peut facilement être maintenue dans une casserole pour surveiller la température de préparations comme du chocolat fondu ou autres, la sonde Meat It sera vraiment uniquement dédiée aux mets où l’on peut la planter, à moins de bricoler un peu avec une pince à linge ou un autre moyen de la fixer à une casserole. Sans fil mais finalement un peu moins polyvalente cette Meat It!

Conclusion
Si je salue l’arrivée d’une sonde complètement sans fil dans la cuisine, avec une ergonomie bien pensée et des trouvailles pratiques, je ne peux que déplorer l’arrivée d’un appareil à la batterie (rechargeable évidemment) inamovible. Le jetable, c’était bien dans le passé, maintenant on devrait un peu sauver la planète. J’exagère peut-être étant donné que certaines batteries tiennent longtemps (mon Macbook Air de fin 2012 tient encore quelques heures avec sa batterie d’origine, mais brosse à dents Philips de 2014 aussi… Et ma Peugeot de 2012 aussi… Mais ils ne sont pas soumis aux mêmes contraintes thermiques) mais en théorie, un thermomètre de cuisson ne devrait être soumis à aucune obsolescence…
Mastrad Meat It test essai thermomètre de cuisson sans fil bluetooth

Les + :
+ Complètement sans fil
+ Fonctionne sur batterie rechargeable
+ Possibilité de connecter plusieurs thermomètres à la même application pour suivre plusieurs cuissons en simultané
+ Utilisation très simple (du Bluetoth bien fait qui ne se déconnecte pas à tout va)
+ Connexion correcte même à quelques mètres depuis l’intérieur d’un four

Les – :
– indémontable : batterie morte = thermomètre mort
– j’ai rencontré des erreurs de mesure sur des mets peu denses
– diamètre un peu élevé (6mm) : ça fait un trou plus ou moins visible
– 89€ quand même
– chargeur mini USB et pas USB-C
Mastrad Meat It test essai thermomètre de cuisson sans fil bluetooth