SANAE signe R0C pour La Barrière Automatique, ou le design anti-anxiogène

QUAI RHONE + GALET
A la suite des attentats perpétrés récemment, les villes s’équipent de lourdes barrières et bornes anti véhicules. D’un côté ça protège, mais de l’autre ça rappelle de sombres événements et fait remonter de sombres pensées. La barrière automatique (oui, c’est une marque, leur référencement Google doit être bien difficile) a pris cela en compte et propose de protéger sans angoisser.


4_RECTO_UCLY_Galet

De beaux galets sur lesquels on peut s’asseoir ou s’allonger : non seulement ces « plots » d’un nouveau genre font leur travail sécuritaire en beauté, mais en plus ils gagnent une fonction de mobilier urbain. De quoi protéger sans afficher un aspect « ville en état de siège » comme c’est le cas actuellement sur le pont de Westminster par exemple. Les designers de SANAE Architecture ne se sont pas arrêtés là et parlent d’éléments dépolluants car recouverts d’une surface photo catalytique. On placera cette fonction au niveau de l’anecdote, parce que techniquement, il faudrait une sacré surface couverte pour vraiment avoir une action dépolluante. Voilà ce qu’en dit le communiqué de presse : La matière dépolluante qui constitue R0c est une résine de synthèse composée de deux tiers de minéraux naturels et d’un faible pourcentage de résines à grande résistance. Elle permet à la borne de purifier l’air environnant pour contribuer à la qualité de l’air urbain et son contact permet de ne pas propager les épidémies bactériennes de ses usagers.
Borne assainissante :
Cette matière possède des capacités d’assainissement de l’air basées sur le phénomène naturel de la photocatalyse: au contact d’une lumière naturelle ou artificielle, elle développe de nouvelles propriétés qui ne modifient ni ses qualités physiques ni sa couleur: purification d’air, antibactérien, autonettoyant, éliminateur de produits chimiques.

On comprendra qu’avec un peu de chance ces galets ne seront pas trop sales, mais ça reste à prouver…
TourEiffelGallet-pers01_MG

Commenter cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *