Sélectionner une page

BEovision Avant Bang Olufsen
En général, Bang & Olufsen n’est pas une marque très réactive sur les dernières technologies… Mais étant donné que l’ensemble du marché de la TV semble avoir choisi l’UHD comme la prochaine grosse innovation à placer dans votre salon (au détriment de l’OLED, encore trop cher), B&O ne prend pas trop de risque, et dévoile sa première TV UHD, dotée d’un nom mythique chez le constructeur : Beovision Avant. Alors pourquoi cette nouvelle Avant serait-elle une vraie Avant ?


A l’époque, la Beovision Avant faisait clairement la différence avec toutes les autres télévisions disponibles : debout sur son pied de sol, elle semblait plate alors qu’elle ne l’était pas, et offrait un son à couper le souffle, et une image parfaite, avec en bonus un magnétoscope VHS intégré (remplacé plus tard par un lecteur DVD) et un pied motorisé pour qu’elle puisse se tourner vers vous. Magique et unique.
Beovision Avant Bang Olufsen
En 2014, avec des écrans immenses, ultra plats et aux contours ultra fins, impossible de faire la différence comme en 1990. Du coup, la Beovision Avant nouveau millésime ressemble un peu à toutes les autres TV.
Pour faire la différence, B&O a usé de son savoir-faire dans la motorisation et les mouvements mécaniques « magiques ». Résultat : des supports (sol, table ou mur) qui mettent en mouvement la TV lorsqu’on l’allume. Les supports de sol et muraux permettent même de à la TV de se placer perpendiculairement au mur devant lequel elle est positionnée, grâce à une double motorisation. Introuvable ailleurs.
BViAV-14SK-AMe22
La Beovision elle-même renferme son lot de magie mécanique avec un haut –parleur (faisant office d’enceintes centrales et latérales grâce à 3 voies indépendantes) qui se dévoile d’abord verticalement sous la TV puis se déploie pour s’élargir. Hypnotisant. Notons la grille de haut parleur au look très 50s, hommage au passé de la marque danoise.
La fiche technique de l’engin est conséquente et prend en charge tous les protocoles à la mode (les prises devraient être rendues compatibles HDMI 2.0 par mise à jour firmware, tout comme la possibilité de décoder le HEVC via le media player interne), en plus d’être compatible Spotify, Deezer et radios internet, pour profiter de la qualité de l’enceinte intégrée même sans regarder la TV.
Beovision Avant Bang Olufsen B&O
Seul regret technologique : un rétroéclairage Edge LED sur 2 côtés, qui ne garantit pas l’absence de clouding… Mais pour une fois, B&O présente une TV presque abordable au regard de ses rivales japonaises et coréennes, puisque cette Avant, qui vous économise l’achat d’une barre de son (et d’un processeur 7.1, intégré), est proposée à 6995€ pour la version 55 pouces, auxquels vous devrez ajouter 1000€ pour un pied motorisé. Samsung ou Sony ne font pas tellement mieux en UHD quand on considère qu’il faut lourdement investir dans la partie son pour atteindre la qualité d’une Beovision.
Beovision Avant Bang Olufsen
Notons que pour l’occasion, B&O a aussi mis à jour la télécommande, et la Beo4, toujours fournie avec les Beovision depuis les années 90, est désormais remplacée par une BeoRemote One, taillée dans un unique bloc d’aluminium (et personnalisante avec votre prénom… Ca ne vous dit rien?), dotée d’un écran OLED pour afficher les sources disponibles, mais surtout, dotée d’un clavier plus classique aux yeux des non initiés à la marque danoise (il y a désormais des boutons P+ / P- et V+ / V- explicites, par exemple). B&O semble vouloir se rendre accessible, à tous les points de vue…
BeoRemote-One-Bang Olufsen