Sélectionner une page


En observant les statistiques de ventes d’ordinateur, on sait que depuis un petit moment, il se vend plus de portables que de fixes, ce qui entraîne une augmentation constante de personnes qui s’habituent à l’utilisation de trackpad à la place de la souris (il reste des irréductibles qui n’utilisent que la souris sur leur portable, mais c’est en général parce que : 1. Ils viennent du fixe et son habitués à la souris, et 2. leur portable propose un petit trackpad peu ergonomique, comme pour les netbooks par exemple). Sans oublier les nouveaux arrivants sur le marché des ordinateurs qui n’ont jamais utilisé de souris… Et je ne parle même pas de ceux qui entrent sur le marché de l’informatique via un appareil (mobile ou tablette) à écran tactile, une nouvelle génération de « touch natives » qui débarque.
Du coup, le trackpad s’améliore (on remerciera Apple qui est l’acteur qui a le plus fait évoluer le trackpad de ses portables, obligeants les autres constructeurs à suivre), il devient plus grand, et propose des gestes naturels pour effectuer des actions nécessitant autrefois un raccourci clavier (affichage du bureau, changement d’application), ou une molette… Sans parler des appareils mobiles (téléphones et tablettes) qui héritent d’une gestuelle naturelle.
En résumé, le trackpad devient tout aussi pratique (sauf toujours pour les travaux de précision), et plus ergonomique (raccourcis clavier en moins, plus besoin de bouger le bras…). Pas étonnant que des périphériques de pointage innovants apparaissent, pour permettre aux habitués des gestes avec les doigts de conserver leurs habitudes.
Il y a les appareils (encore à ‘état de prototype) qui essaient de supprimer tout dispositif apparent en cumulant les avantages du trackpad et ceux de la souris, comme l’excellent concept Mouseless du chercheur Pranav Mistry :

Il s’agit là d’une piste intéressante puisque la gestuelle devient très naturelle et ne nécessite pas de support… Reste à savoir comment faire un « cliquer-déplacer » avec ce genre de dispositif.

Mais il y a déjà sur le marché des produits vraiment intéressants, comme la tablette Wacom Bamboo qui peut être utilisée comme une classique tablette avec un stylet, mais aussi comme un très grand trackpad multitouch (hélas elle ne supporte pas encore les gestes à 3 ou 4 doigts auxquels les utilisateurs Mac sont habitués).

Mais le petit détail (ce n’est pas vraiment un détail…) qui a son importance, c’est que même Apple s’y est mis, avec son Magic Trackpad, permettant aux ordinateurs fixes de disposer de la même ergonomie qu’un portable Apple, soit à peu près ce qui se fait de mieux au niveau trackpad à l’heure actuelle.

Il sera maintenant très intéressant de suivre les ventes de ce nouveau produit, histoire de voir si l’ergonomie trackpad va triompher de la souris, après tant d’années passée à n’être qu’un système secondaire. C’est la génération « touch natives » qui risque de faire basculer la balance en défaveur de cette pauvre souris… Mais peut-être pas pour ce vénérable trackpad, si les écrans tactiles venaient à tout remplacer…